Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Religieuses enlevées à Maaloula : quelles nouvelles ?

De Daniel Hamiche dans l'Observatoire de la christianophobie (version papier) :

"Des religieuses orthodoxes du couvent Sainte-Thècle de Maaloula, ont été enlevées le 2 décembre dernier, après une nouvelle offensive contre cette cité chrétienne, menée la veille par des islamistes et des éléments de l’“Armée syrienne libre“. Lors de la première offensive en septembre, les soeurs, qui s’occupent notamment d’une vingtaine de petits orphelins de cette atroce guerre, s’étaient refusées à abandonner leur monastère. Pourquoi l’ont-elles donc abandonné en ce début décembre ? Une vidéo amateur, diffusée “exclusivement“ sur Al Jazeera, la chaîne qatarie, le 6 décembre, montrait 16 femmes, présentées comme les religieuses du couvent, dans un vaste salon en désordre, supposé être celui d’une villa de chrétiens de la ville de Yabroud.

Or, différentes sources évoquaient le nombre de ces religieuses enlevées à douze. Qui sont les quatre autres femmes ? Aucune réponse. Une religieuse, peut-être la supérieure, disait que les soeurs n’avaient pas été enlevées mais avaient suivi leurs ravisseurs de leur plein gré et étaient en quelque sorte leurs “invitées“ une autre se plaignait qu’on lui ait enlevé la croix qu’elle porte en sautoir – l’interviewer passa très vite à une autre question… –, une troisième affirmait qu’elles seraient relâchées dans deux jours – une semaine plus tard, elles sont toujours aux mains de… on ne sait trop qui… Peut-être le groupe islamiste Liwaa al-Qalamoun qui a revendiqué l’enlèvement et proposé de relâcher les religieuses en échange de la libération de 1 000 femmes syriennes supposées prisonnières dans les geôles du régime. Cela n’est pas très sérieux : des “invitées” servant de monnaie d’échange, cela s’appelle bon français des otages ! Ont-elles servi de “bouclier humain” pour permettre à ce groupe de quitter Maaloula sans risquer une attaque de l’armée régulière ? Pourquoi le patron de la Sécurité libanaise, le général Abbas Ibrahim, s’est-il rendu au Qatar le 7 décembre pour tenter de trouver une solution à cette affaire, certaines religieuses étant de nationalité libanaise ? Quel est le rôle du Qatar dans cet enlèvement et quel rôle tente de jouer Al Jazeera ?"

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.