Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Chine

Relations Rome – Chine : suite

Selon le père Federico Lombardi, directeur de la salle de presse du Vatican et porte-parole du Vatican, Benoît XVI "ne recherche l’affrontement avec personne" et "ne prononce aucune accusation, ni à l’intérieur, ni à l’extérieur de l’Eglise". Le pape

"conserve toujours un ton serein et plein de respect, même quand il évoque des atteintes à la liberté, des attitudes non acceptables, des tensions internes à l’Eglise".

Le père Lombardi a ajouté que l’Eglise "est toujours considéré comme unique", même si elle semble "apparemment divisée".

"le chemin vers la normalisation des relations entre le Saint-Siège et la Chine n’est pas le thème de la lettre [mais un] développement positif à travers un dialogue sur des problèmes concrets est clairement souhaité".

Dans sa lettre, Benoît XVI a demandé aux autorités de Pékin de garantir une "authentique liberté religieuse" aux catholiques chinois. La Chine a eu une réaction pour le moins hostile. Si cette lettre est avant tout destinée au clergé et aux fidèles catholiques de Chine, il n’en reste pas moins que sa diffusion reste soumise au bon vouloir des autorités de Pékin.

Michel Janva

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services