Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

Rejets de projets de mosquées à Quimper et Montauban

Communiqué de Claudine Dupont-Tingaud Présidente de REAGIR :

REAGIR (Résister et Agir pour le défense de nos identités) constate avec satisfaction ,mais vigilance, le rejet provisoire du 3e permis de construire, plus exactement du réaménagement avec minaret de 9 m et 5 coupoles de l’actuel Centre Culturel et Cultuel turc de Quimper ( Finistère) repoussant étude et décision courant mai 2017 après l’adoption des PLU et AVRAP locaux tenant compte d’un équipement tout public des vallons ( le projet se situant dans l’un d’eux) autour de la ville. 

Dans « le contexte actuel » ,sic le maire de Quimper, la « surdimension » du programme hors les murs et dans les murs ( salles pour 280 et 880 personnes !) sont une provocation à plus d’islamisation en Bretagne alors qu’existe déjà un bâtiment de 1 700 m2 avec colonnade extérieure, salles de jeux et de prière, terrain de foot et jardin d’enfants. REAGIR refuse tout nouveau signe de conquête physique impliquent notre soumission et le recul de nos identités."

De même à Montauban, Le Front national a eu gain de cause. La mairie de Montauban et l’association "Mosquée Es Salem" ne pourront pas s’échanger des parcelles pour permettre la construction d’une nouvelle mosquée. Le tribunal administratif de Toulouse a décidé d’annuler la délibération du conseil municipal allant dans ce sens, pour cause de subvention déguisée.

Le 29 septembre 2015, le maire Les Républicains Brigitte Barèges et son conseil avaient autorisé un échange sans soulte (c’est-à-dire sans contrepartie financière) avec l’association islamique. Cette dernière devait céder à la commune une parcelle dont elle est propriétaire et sur laquelle est déjà bâtie une mosquée, en échange d’une parcelle plus grande appartenant à la mairie, afin d'y construire une mosquée plus importante. Deux conseillers municipaux de l’opposition FN avaient saisi la justice, considérant que l’échange était contraire à la loi de 1905.

 

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services