Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Rejet de son pourvoi : Jacques Bompard se tourne devant la CEDH

Rejet de son pourvoi : Jacques Bompard se tourne devant la CEDH

Maire d’Orange depuis 1995, Jacques Bompard voit le rejet de son pourvoi en cassation par la cour de Nîmes mercredi 17 novembre. Celle-ci confirme le jugement en appel condamnant le maire à cinq ans d’inéligibilité, 30 000 euros d’amende, et un an de prison avec sursis pour prise illégale d’intérêts. Le maire d’Orange devra donc céder son siège, et une nouvelle élection, au sein du conseil municipal actuel, devra être organisée pour lui trouver un successeur.

La justice reproche au maire d’Orange la vente par la ville d’un bien immobilier à sa fille et à son gendre. Il était également mis en cause pour avoir acheté avec son épouse deux terrains à bâtir dans un lotissement de la commune via une société civile immobilière.

Réaction du maire :

Partager cet article

8 commentaires

  1. Sarkozy, Fillon, Buisson, Bompard condamnés à des peines de prison; Le Professeur Raoult et Eric Zemmour en passe de l’être aussi.
    J’ai confiance dans la justice de mon pays car elle va embastiller tous ceux qui ont fait, ou fait semblant de faire, ou qui avaient l’intention d’essayer de faire une politique sensée.

    • On ne peut pas mettre Sarkozy sur le même plan que les autres …
      Un peu de sérieux, merci.

    • De mon côté, il y a longtemps que je n’ai plus confiance dans la justice de mon pays. Elle ne juge pas au nom du peuple, mais au nom d’une idéologie gauchiste.
      Il y a de bon juges, mais ils sont systématiquement écartés et barrés dans leur avancement.
      Conséquence : seuls les médiocres et ceux qui obéissent servilement à l’idéologie “bien pensante” ont les places stratégiques.

  2. A-t-on le NOM du juge qui a pris cette décision ?
    Nous devrions SYSTEMATIQUEMENT indiquer le NOM des magistrats qui rendent ce genre de jugement.
    1) D’abord parce qu’il serait trop facile qu’ils puissent faire leur coup dans l’anonymat : ils jugent en notre nom, ils méritent donc que leur nom soit connu et rendu responsable de la mesure prise. Et si la mesure est inique, ils doivent en porter la honte, eux et leurs descendants.
    2) Ensuite, parce qu’indiquer systématiquement le NOM permet ensuite des comparaisons très éclairantes entre les différents jugements rendus par ces gens (qui, généralement, se montrent systématiquement indulgents pour les membres des loges maçonniques et ultra-sévères pour les ennemis de la maçonnerie ; mais il faut des listes comparatives pour pouvoir le prouver).
    3) Enfin, parce qu’un jour, nécessairement, la roue tournera, et qu’il sera très utile, alors, de pouvoir distinguer les magistrats honnêtes des crapules.

  3. Merci Monsieur Bompard d’avoir sans crainte mis en exergue de votre déclaration la béatitude de Notre Seigneur Jésus Christ!

Publier une réponse