Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / France : Politique en France

Rejet de la création d’une commission d’enquête sur les abus sexuels dans l’Eglise

Rejet de la création d’une commission d’enquête sur les abus sexuels dans l’Eglise

Il n’y aura pas de commission d’enquête sur la pédophilie dans l’Eglise. Lancée par une pétition de l’hebdomadaire en fin de vie Témoignage chrétien, cette idée a été rejetée par le Sénat après avoir été abandonnée à l’Assemblée nationale. Les sénateurs débattaient de cette proposition, portée par les socialistes, mercredi 17 octobre au matin en commission des lois. A l’issue de la réunion, elle a été jugée irrecevable par une majorité d’élus.

Selon le président de la commission des lois du Sénat, Philippe Bas (LR), la demande déposée par les socialistes n’est pas recevable pour des raisons juridiques qui tiennent à l’encadrement des commissions d’enquête. Celles-ci ne peuvent pas porter sur des faits qui font l’objet de poursuites judiciaires.

Les sénateurs LR ont proposé un compromis en votant en faveur de la mise en place d’une mission d’information qui s’intéressera plus largement à la prévention de la pédophilie dans les institutions accueillant des enfants.

Partager cet article

3 commentaires

  1. Ben tiens ! Des fois qu’il y aurait quelqu’un qui lancerait l’idée d’une commission d’enquête sur les abus sexuels dans les assemblées parlementaires…

    Commission d’enquête, ça rime avec quéquette comme disait Bedos !

  2. Extrêmement dommage.
    Pour l’Eglise, toutes les autres religions.
    Et pour la Société laïque.
    Car ça aurait été l’occasion de faire une enquête générale sur la pédophilie dans l’Education Nationale, la Justice, la Politique etc.
    D’évaluer le rôle de la Pornographie (des études ont montré que des hommes pas attirés par des enfants, éprouvaient du désir pour eux après avoir vu des images pédopornographiques).

  3. Pour une fois que la Ripoublique protège l’Eglise d’une persécution de plus, on ne va pas se plaindre…

Publier une réponse