Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Reconnaissance officielle des apparitions de Notre-Dame du Laus

Laus
Il se passe des choses très belles dans notre pays : On apprend par nos amis d’e-deo, que le 4 mai 2008, l’évêque de Gap promulguera le décret de reconnaissance officielle du caractère surnaturel des apparitions de Notre-Dame à la vénérable Benoîte Rencurel en mai 1664 à Notre-Dame du Laus, distant de 80 km de La Salette. On peut découvrir le récit des apparitions ici.

Le diocèse met à profit cette date bien connue pour faire connaître le message que Notre-Dame a laissé à cette humble bergère de 17 ans, qu’est la conversion des chrétiens par la confession et la prière.

Un pèlerinage pour notre temps, une grâce du Ciel pour aider à la conversion des pécheurs.
Cette lettre du père abbé de Clairval offre une très belle méditation sur le message de Notre-Dame du Laus. Elle commence ainsi :

"Le péché du vingtième siècle est la perte du sens du péché", déclarait le Pape Pie XII, le 26 octobre 1946.

Un pèlerinage pour notre temps et aussi une apparition pour chacun d’entre nous qui chaque jour, disons :Br "Priez pour nous, pauvres pécheurs". De quoi faire réfléchir à cette phrase de Jean-Paul II :

"Notre monde a perdu le sens du péché parce qu’il a perdu le sens de Dieu".

Plusieurs ouvrages ont été consacrés à la voyante, vénérable Benoîte Rencurel, dont la vie menée dans l’ascèse joyeuse et la prière illumina tous ceux qui l’ont croisée : "la vie merveilleuse de Benoîte Rencurel" (2004), "Vie abrégée de la vénérable Benoîte Rencurel " (1936), "une laïque missionnaire, Benoîte Rencurel", etc

Lahire

Partager cet article

2 commentaires

  1. Le Laus est surtout consacré à la confession.
    C’est le tribunal de la confession dont Notre-Dame demanda à Benoîte Rancurel de se faire l’apôtre :
    « À partir de l’automne, c’est dans le hameau du Laus, en face de Saint-Étienne, que la Vierge Marie lui donne rendez-vous : elle lui demande alors la construction d’une église, avec une maison pour les prêtres. Le but de cette initiative qui prendra rapidement corps est d’y attirer les chrétiens désireux de vivre un chemin de conversion, notamment par le sacrement de la confession.
    Depuis les origines du pèlerinage, les guérisons physiques et morales ont été accordées en grand nombre, notamment par les onctions de l’huile de la lampe du Sanctuaire appliquées avec foi, selon le conseil que la Vierge Marie elle-même donna à Benoîte. »
    http://www.notre-dame-du-laus.com/Histoire.html

  2. Je suis allé à Notre Dame du Laus : c’est un très beau lieu (merci à l’évêque du lieu d’alors, aujourd’hui évêque de Belley-Ars : il s’était arrêté pour prendre le « stoppeur » que j’étais. Je le reconnus à la croix pectorale !)
    Le lieu est superbe, l’apparition et la voyante pleines de fraîcheur !
    Alleluia !

Publier une réponse