Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Récidivistes

Récidivistes

On aimerait avoir le nom des juges…

Dans le Maine et Loire :

Au regard d’un casier judiciaire déjà lourd d’une dizaine de condamnations, liées à des histoires de stupéfiants, le préfet de Maine-et-Loire avait ordonné en avril l’expulsion immédiate d’un Soudanais de 21 ans, venu avec sa famille en France en 2012, et depuis bénéficiaire du statut de réfugié.

Devant le juge des référés son avocat, Me Hamid Kaddouri, a plaidé en expliquant que cette mesure d’expulsion est une décision extrême et disproportionnée, alors qu’il ne s’agit que de répondre à des difficultés de droit commun.

Vendredi dernier, le tribunal lui a donné raison en rappelant que la loi pose que l’étranger en question doit constituer une menace grave pour l’ordre public pour faire l’objet d’une mesure d’expulsion. Le juge souligne aussi que l’expulsion serait une atteinte au droit de mener une vie familiale normale, protégé par la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme, et alors même que toute la famille du garçon vit désormais en France.

Et le maire de Neuilly :

Le 13 septembre, Emmanuel Macron a clos son projet de réforme des forces de l’ordre, son “Beauvau de la sécurité”, en annonçant toute une série de mesures parmi lesquelles un “Contrôle plus strict et plus transparent de l’action de nos forces de l’ordre”.

Le contrôle de l’action des juges, c’est pour quand ?

Partager cet article

9 commentaires

  1. Et renvoyer toute la famille dans son pays ?
    Il est vraiment abérent que le seul fait d’être illégalement sur le territoire français ne suffise pas à expulser les envahisseurs.

    • la photo de la “justice” : une femme (douce et compréhensive) portant l’épée ‘pour en donner des coups dans l’eau) et un bandeau sur les yeux pour ne rien voir de la réalité

  2. Publions les noms des responsables des décisions judiciaires. Ce sera une épuration déguisée très efficace.

    • Comment fait-on pour réformer la justice ?
      Si on ne le fait pas, aucun changement de gouvernement ne changera quoi que ce soit. C’est international : voir M.Salvini avec la justice Italienne sur les migrants…
      Je ne vois aucun débat sur le sujet alors que la perversion y profite de son pouvoir immense…

  3. Le régime Macron – régime anti-France et anti-français – à coup de réformes en trompe-l’œil (de l’électeur), tente de masquer le laxisme d’une “Justice” qui protège les délinquants (surtout s’ils sont étrangers) mais s’acharne sur les honnêtes gens, les Français de souche…

  4. mais micronéron ne fait rien, il brasse du vent parle pour ne rien dire et les journaleux lèche-babouches sont contents

  5. Un juge peut faire les pires co****ies et prononcer les pires jugements. Son seul risque : être muté à l’autre bout de la France en bénéficiant d’une brillante promotion.
    On se rappelle, par exemple, des juges des affaires d’Outreau (le juge Burgaud a été muté à la Cour de Cassation) et Gregory (le juge Lambert deviendra vice-président du TGI du Mans, avant de finir par se suicider).

  6. Juste pour clarifier le débat, la justice n’est plus aux mains des juges français – fussent-ils de bonne volonté – mais de la CEDH.
    La lecture de l’étude claire et lumineuse de Gregor Puppinck (Les droits de l’homme dénaturé) montre le mécanisme du nouveau messianisme à l’oeuvre par le biais de la justice: rien moins que “changer l’homme” – et détruire au passage les Nations et les peuples, considérés comme un vestige morribond d’un passé désuet.
    Quant-à la probité des magistrats placés à Bruxelles et ailleurs, les deux rapports récents de l’ECLJ (Les ONG et les juges de la CEDH, et Le financement des experts de l’ONU) apportent un éclairage peu encourageant.

  7. Il y a aussi le cas de celui qui est venu en France rejoindre sa “famille de coeur “.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services