Réaction de l’abbé Viot à la décision du Conseil d’Etat