Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : International

RDC : L’armée et la police ont tiré à balles réelles sur des paroissiens pendant la messe

Le 31 décembre, une marche contre le maintien de Joseph Kabila à la tête de la République Démocratique du Congo a tourné à l’émeute. Bilan : une dizaine de morts et 120 arrestations. Depuis décembre 2016, le Congo traverse une crise majeure. Le père Apollinaire Cibaka Cikongo, professeur au séminaire du Christ Roi, à Malole, explique à l'Aide à l'Eglise en Détresse :

738_000_vi3poAED : Que s’est-il passé le 31 décembre dernier ?

L’armée et la police ont tiré à balles réelles sur des paroissiens pendant la messe, alors qu’ils allaient participer à une marche pacifique du Comité Laïc de Coordination, encadré par des professeurs d’universités catholiques. Ces chrétiens voulaient simplement l’application de l‘accord de la Saint-Sylvestre, conclu en décembre 2016, qui entérinait notamment la non-succession du Président de la République à lui-même pour un 3e mandat (comme écrit dans la Constitution).

AED: Une opposition au gouvernement est-elle possible sans bain de sang?

L’opposition médiatique n’existe pas et l’opposition politique reste très minoritaire à cause de la multiplication des partis. Presque 600 ! Ce qui crée une véritable cacophonie.

AED : L’Église est-elle la seule force d‘opposition?

Elle est l’institution la plus crédible du pays et se retrouve en ligne de mire, mais il le faut, car personne d’autre n’ose protester.

AED : Cette marche du 31 décembre va-t-elle faire bouger les lignes ?

Cette pression interne contre le pouvoir ne suffit pas. Il faut aussi des pressions externes. Joseph Kabila est arrivé au pouvoir grâce au parapluie de ses parrains occidentaux, de grandes puissances comme l’Inde, la Chine ou grâce à des multinationales, en échange du contrôle des ressources minières du pays. Tant que ces parrains ne bougent pas, il n’y aura pas de sortie de crise.

AED : La communauté internationale a-t-elle oublié votre pays ?

Le monde sait ce qui se passe ici, mais comme notre souffrance est utile au bonheur matériel des autres peuples, il y a un silence intellectuel programmé."

Le cardinal de Kinshasa Mgr Monsengwo a une nouvelle fois condamné jeudi les exactions des forces de l’ordre qui ont été jusqu’à tirer des grenades lacrymogènes dans les églises pour intimider les fidèles.

Partager cet article

5 commentaires

  1. Pendant ce temps là nos médias préféraient nous parler des voeux de Macron, s’il porterait ou non une cravate, j’exagére à peine. C’est cela l’information que nous soutenons de notre redevance sans avoir le moindre mot à dire.

  2. “Joseph Kabila est arrivé au pouvoir grâce au parapluie de ses parrains occidentaux”
    dont l’Union Européenne avec particulièrement ces français qui furent 11 millions à écouter béats les voeux du représentant de la haute finance qu’ils ont élus : Macron ! Celui qui permet à ce qu’une soixantaine d’êtres humains détiennent la moitié des richesses mondiales. Bien entendu, on se réunit pour se défendre contre un hypothétique réchauffement climatique mais pas pour promouvoir plus d’égalité entre les êtres humains. Pourtant la RDC en aurait bien besoin !

  3. et cent sont pas nos évêques qui vont monter en première ligne pour défendre nos valeurs et pour lutter contre notre dictateur, ils préfèrent les valeurs de la ripoublik donc silence dans les rangs et on continuera à soutenir des dictateurs noirs au lieu d’écouter le petit peuple et on préfère et de loin les migrants surtout chez les autres donc le petit peuple paiera et nous on baratinera

  4. La République “démocratique” du Congo, aussi respectueuse de l’homme que l’était l’ex République “démocratique” allemande….
    Triste héritage du communisme, cette utopie meurtrière qui séduit encore les pauvres fidèles de Mélanchon…

  5. “L’armée et la police ont tiré à balles réelles sur des paroissiens pendant la messe”
    Pendant la messe !
    Dire que cela risque un jour d’arriver en France!
    Quel acharnement contre ceux qui agissent en paix et qui travaillent pour la prospérité
    Le fruit du silence, c’est la prière
    Le fruit de la prière, c’est la foi
    Le fruit de la foi, c’est la charité
    Le fruit de la charité, c’est le service
    Le fruit du service, c’est la paix
    disait mère theresa
    ajoutons : et le fruit de la paix, c’est la prospérité
    Ils tirent à balle réelle sur les chrétiens ? Ils vont être de plus en plus dans la panade et avoir de plus en plus faim.
    “Donnez nous aujourd’hui, notre pain quotidien”
    Jésus ! vite !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique