Bannière Salon Beige

Partager cet article

Démographie / France : Laïcité à la française / France : Politique en France / France : Société

Rapport sur la (dés)intégration : made in USA ?

Le Salon Beige a déjà évoqué ce sommet de la subversion socialo-maçonnique ici. Si Eric Zemmour incrimine avec juste raison les malfaiteurs de Terra nova, d'autres pistes peuvent être explorées. Ainsi Alexandre Latsa attire notre attention sur les menées de nozamizaméricains(TM),dans un article en ligne sur la voix de la Russie. Extraits.

"Cette offensive sur l’histoire de France n’est pas une nouveauté. En 2010, l’ambassadeur américain en Europe Charles Rivkin avait mis en place une stratégie de soutien aux minorités ethniques et religieuses en France et conseillé, pour favoriser leur intégration future et leur meilleure représentation à l’avenir, d’intensifier le travail « avec les musées français et les enseignants pour réformer les programmes d’histoire enseignés dans les écoles françaises, de telle sorte qu’ils prennent en compte le rôle et le point de vue des minorités dans l’histoire de France ». Une bien étrange similitude, non ?"

"Qui aurait pu imaginer que la pensée de gauche moderne puisse un jour devenir le promoteur du modèle américain en France ? Est-ce que les élites politiques francaises, même de gauche, sont à ce point sous l'emprise structurelle des réseaux américains comme semblait l’affirmer cet article ? Cette question avait déjà été soulevée pendant le précédent quinquennat de droite où l’atlantisme de l’UMP et de ses leaders n’était pas un mystère. Est-ce que « l'intelligentsia globaliste » qui a le pouvoir depuis 1968 dévoile enfin ses intentions ? Y a-t-il un projet d'affaiblissement de la France comme acteur souverain des relations internationales ? Et de destruction de la nation par l’intérieur ?"

Nous vous invitons tout particulièrement à suivre les liens insérés dans cet article, qui dévoilent le niveau d'entrisme et de modelage (ils parlent de "shaping") dont la France fait l'objet de la part des Etats-Unis.

Partager cet article

9 commentaires

  1. “QUI GOUVERNE LA FRANCE ?
    Qui nous gouverne ? Des énarques, certes, mais peu savent que tous ou presque, à l’UMP comme au PS, sont membres de deux clubs sulfureux, le Siècle et la French American Foundation, deux clubs parmi les plus discrets mais les plus influents de France.”
    La suite ici :
    http://www.fichier-pdf.fr/2012/12/16/faf-2/preview/page/1/

  2. Certains musées sont de véritables laboratoires de révolutions et de subversions. Et certains servent de lieux de réunion le soir pour loges et cercles. (c’est essentiellement le cas en Avignon par exemple où les maçons de la ville se réunissaient de temps à autres, le soir après la fermeture au public, au Palais du Roure – splendide musée des traditions provençales au demeurant). Mais ce qui m’a frappé, lorsque j’étais gardien de musée dans la cité papale (pendant deux ans et demi), c’est que tout ce système “culturel” est tenu par des gens en apparence “conservateurs” (Avignon se veut d’ailleurs la capitale européenne de la culture, et de fait les “élites” autoproclamées de ce microcosme se réunissent lors de congrès au Palais des Papes, en présence du ministre de la culture). Et ce sont eux qui ont fomenté le coup de la collection Lambert, pour provoquer l’Eglise (auxquels ils appartenaient par leur baptème). Sur ce sujet, je n’ai pas toutes les réponses aux questions que je me suis posé à l’époque, si ce n’est le sermon dominical d’un curé de Carpentras à Saint-Siffrein, qui finissaient très justement en disant: “le conservatisme est en fait le début de l’infidélité à Dieu”. Il parlait du conservatisme qui consiste à assister uniquement à la messe le dimanche, et rien d’autre (pour résumer, il disait: service minimum = cela fait des tièdes dans un premier temps, et des anti-catholiques ensuite). Je suis parti du monde muséal quelques mois avant le scandale qui allait avoir lieu, et j’ai bien fait (même si cela ne concernait pas le musée où je travaillais, mais celui qui partageait une partie du personnel et du CA).
    Pour ce qui est du cas Zemmour, je l’avais rencontré à l’époque dans ce musée (lui venait en simple visiteur, pour visiter le cabinet des estampes habituellement fermé au public pour des raisons de conservation). Je n’en dirai pas de mal, car ce qu’il dit sur les ondes est plutôt bien, et semble servir la bonne cause. Mais sans entrer dans les détails et au souvenir de ce qu’il m’avait dit au tel., il fait pleinement partie des réseaux juifs (sur ce coup là “Minute” se trompe en le croyant indépendant, alors que Anne Kling voit juste à son sujet).

  3. Hier les intellectuels américains lisaient Maritain. Aujourd’hui, Derrida, Foucault et encore Simone de Beauvoir leurs font croire qu’être intelligent consiste à s’injecter telle ou telle pathologie mentale, d’en être fier…les USA ont perdu ce qui faisait leur force, ils ont vendu leurs âmes à Dieu sait quoi !

  4. La Voix de la Russie est un organe de propagande du gouvernement russe — sur lequel Poutine vient d’ailleurs de resserrer son contrôle. Y chercher la vérité, c’est comme si l’on cherchait la vérité à Radio-Moscou du temps du communisme.
    Sur le documents soumis ici, remarquons :
    – Le vieux canard des Young Leaders qui prouveraient un complot anti-français de la part des Américains. Les recycleurs de ce bobard omettent toujours de dire qu’il y a des Young Leaders dans les deux pays, et que chaque pays choisit ceux de l’autre. En suivant leur raisonnement, on pourrait tout aussi justement prétendre que la France manipule et subvertit les Etats-Unis en plaçant ses pions Young Leaders aux bons endroits.
    Quant au fait que les Young Leaders français réussissent souvent, cela veut simplement dire… que les gens qui les choisissent ont un bon jugement sur leurs capacités.
    Ce bobard est un bon exemple du fonctionnement complotiste : on peut tout prouver en inversant les postulats de départ et les conclusions, et en cachant les portions de la réalité qui ne correspondent pas au conte de fées que l’on cherche à promouvoir.
    Les promoteurs du “complot” Young Leaders partent du principe que les Etats-Unis et la France ne peuvent pas entretenir de relations équilibrées. La France est forcément esclave des Etats-Unis, parce que les Etats-Unis, c’est le mal.
    Notons que ce présupposé est le présupposé communiste.
    Ce postulat n’est pas explicité, mais il est nécessaire pour parvenir à la conclusion qu’on nous présente. Evidemment, si on commence par poser comme vraie la conclusion qu’on cherche à démontrer avant de l’avoir démontrée, on ne risque pas de se tromper.
    – Sur le rapport Rivkin : il dit en toutes lettres que son but est de renforcer la puissance de la France. Soit l’exact contraire de ce que les recycleurs du bobard Rivkin nous assurent : les Etats-Unis favoriseraient l’immigration pour affaiblir la France.
    Quant à la partie qu’on ne voit pas, c’est que le contenu du rapport Rivkin est aussi la politique que les Etats-Unis s’appliquent à eux-mêmes. Favoriser la diversité, l’immigration, la discrimination positive, c’est aussi la politique intérieure des Etats-Unis.
    Si Washington agissait en France pour affaiblir notre pays, alors il faudrait en conclure que Washington agit aussi aux Etats-Unis pour affaiblir les Etats-Unis.
    Conclusion : ce n’est pas un complot, c’est une erreur.
    Evidemment, cela fait de la moins bonne copie. C’est moins spectaculaire. Cela fait moins frissonner dans les chaumières. Et c’est moins facile à résoudre : il ne suffit pas de nous jeter dans les bras du sauveur Poutine, n’est-ce pas Aymeric Chauprade, n’est-ce pas Marine le Pen ?

  5. Est-ce que les élites politiques françaises, même de gauche, sont à ce point sous l’emprise structurelle des réseaux américains ?
    C’est plutôt de la fascination : musique, vêtements, langue, et le reste. Une partie des élites politiques US de gauche, est fascinée par le “modèle” français.

  6. Merci à Robert Marchenoir pour ce commentaire “à contre pied”, que nous publions volontiers. Cela montre au moins qu’il n’y a pas une censure excessive au Salon Beige. Commentaire néanmoins: même si ces activités américaines sur le territoire français ne relèvent pas du complot, elles relèvent en tous cas d’une immixtion dans les affaires françaises qui ne serait pas tolérable pour un Etat souverain, si la France (le territoire qui du moins porte encore ce nom), en était encore un. Cela fait un peu “51ème état fédéré”, non? Par ailleurs j’aimerais assez connaitre votre position sur, tiens, par exemple: Jean Monnet !

  7. Yankees go home et les vaches seront bien gardées en France.

  8. @ Paula Corbulon :
    – Mon second commentaire n’a pas été publié.
    – Je n’ai pas d’opinion sur Jean Monnet. Je ne le connais pas suffisamment.
    Toutefois, si vous faites allusion à cet autre thème favori de la réacosphère selon lequel les Etats-Unis auraient contribué à la création de l’Union européenne, ce qui discréditerait cette dernière, je vous répondrai que c’est une excellente chose que les Etats-Unis aient aidé à la création de l’Union européenne.
    Je vous rappelle qu’à l’époque il s’agissait a) d’établir la paix de façon durable, ce qui était loin d’être une formalité après deux guerres mondiales meurtrières, b) de contrer la menace communiste, qui était bien réelle, puisqu’elle a mis sous la botte de Moscou une bonne partie de l’Europe (dont la France, en fait, même si ça se voyait moins qu’à Prague).
    C’est donc une excellente chose que nos alliés et amis américains aient été là pour nous aider (tant bien que mal) à lutter contre Moscou.
    Sauf, bien entendu, si l’on pense que le socialisme est préférable au capitalisme, ce qui est le cas d’une bonne partie de l’extrême-droite française…
    Quant à l’ingérence des Etats-Unis dans les affaires de la France, nous sommes bien d’accord. Mais je suppose alors que vous combattez avez la dernière énergie l’espionnage économique intensif auquel se livrent les services secrets français, en particulier au détriment des Etats-Unis. N’est-ce pas ?
    Je suppose aussi que vous vous opposez vigoureusement à ce que la France intervienne en faveur des chrétiens en Egypte et en Syrie, puisqu’il s’agirait alors, à n’en pas douter, d’une inacceptable ingérence dans les affaires intérieures de ces deux puissances souveraines. Nous sommes toujours d’accord ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services