Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Raphael Glucksmann pointe le défaut de l’élite française

Raphael Glucksmann pointe le défaut de l’élite française

Cette élite qui se sent plus chez elle à New York ou à Berlin qu’en Picardie…

Partager cet article

5 commentaires

  1. Qu’il soit né du bon côté de la barrière on s’en doute et à la limite ce n’est pas le plus important ; ce qui en revanche pose problème est qu’il reste, comme tant d’autres de ses semblables, du bon côté du manche et à faire le tapin pour l’oligarchie pendant que le peuple crève… Mais comme il est intelligent (ou qu’il ait lu le dernier livre de Christophe Guilluy, No Society…) il se rend compte que le feu commence à leur chauffer aux fesses et que tout cela risque de mal finir pour eux… Mais contrairement à la main tendue qu’imagine Guilluy dans la conclusion de son ouvrage, on peut penser que c’est trop tard : ces élites, tellement suffisantes, narcissiques, égoïstes, se sont d’elles même coupées du peuple et sombreront avec le système qu’elles auront si longtemps porté.

  2. Si déjà on cessait d’appeler “élites” tous les mafieux qui occupent les postes autrefois réservés aux élites (aristos…) de la nation ce serait déjà un progrès.

  3. les zélites ont souvent trahi le peuple (le populo disaient ils au siècle dernier) et ça n’est pas nouveau, l’évêque cauchon n’était pas le premier…

  4. Éléments de langage.

    « Il n’y a pas de démocratie si on ne fait pas un peuple » ! Raphael Glucksmann

    Cette phrase est le contraire de toute sa vie qu’il a résumée juste avant de la prononcer. Cette phrase est belle mais équivoque et je pourrais y adhérer à quelques « détails » près :

    Tout d’abord, il faudrait dire « être un peuple » et non « faire un peuple » ni « constituer un peuple » qui sont ambiguës.

    « Être un peuple » est le résultat de centaines ou de milliers d’années de vie en commun et d’échanges entre individus. C’est aussi une culture, une langue, un territoire, un art de vivre, une pensée philosophique, scientifique et religieuse, … Ainsi, le peuple Juif en est le meilleur exemple et ce, depuis plus de 3000 ans ! Le peuple Français en est un autre tout aussi remarquable !

    Mais « faire » ou « constituer » peut-aussi avoir le sens de « fabriquer » ou « construire » de manière plus ou moins artificielle ; d’où mon inquiétude. On pourrait en effet demander demain de faire venir des millions d’immigrés très différents de nous et décider contre le peuple Français que cela « fait un peuple » ! Je vois très bien Macron faire ça même si après l’expérience catastrophique de Merkel, il est plutôt mal parti…

    Il serait temps de demander à Raphael Glucksmann ce qu’il veut dire et en fonction de sa réponse, je serais d’accord ou pas du tout.

    Meltoisan
    29octobre 2018

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services