Radio Courtoisie : communiqué de la communauté des producteurs d’émissions

Dans son Libre Journal du lundi 27 juin au soir, Henry de Lesquen, président de Radio Courtoisie, a évoqué le « remue ménage » mené par « des félons » dans le but de « détruire la radio » mais a conclu que « tout allait bien »…

La communauté des producteurs de Radio Courtoisie, ceux qui ont déjà été “sanctionnés” et ceux qui sont en voie de l’être, tient à répondre aux propos de Henry de Lesquen et à son mépris pour cette équipe d’une fidélité à toute épreuve, attachée aux auditeurs par une amitié si ancienne.

Forte d’une quarantaine patrons ou suppléants d’émissions, notre communauté produit des programmes radiophoniques, pour certains de ses membres depuis la création de la radio, chaque semaine, bénévolement, pour défendre et illustrer l’identité et la culture françaises.

Par respect pour l’esprit de notre radio et la liberté de penser de nos auditeurs, aucun de nous n’a utilisé la radio pour servir ses campagnes électorales : deux municipales à Versailles ou présidentielle aujourd’hui pour Henry de Lesquen.

Nous exigeons donc de nouveau que Henry de Lesquen abandonne immédiatement sa fonction de président de Radio Courtoisie qui n’est pas compatible avec sa candidature personnelle à l’élection présidentielle, et qu’il supprime toute référence à Radio Courtoisie ou liens vers elle, sur son site et ses différents comptes ou pages des réseaux sociaux, de telle sorte que ses propos personnels inadmissibles n’impliquent ni notre radio ni les membres de notre communauté.

Nous redisons la profonde indignation que nous inspire la diffusion à répétition par Henry de Lesquen de propos du regretté Serge de Beketch, propos que Henry de Lesquen utilise à ses fins personnelles de pouvoir au sein de la radio, sans en avoir obtenu l’autorisation des ayants droit de notre ami disparu.

Paris, le 28 juin 2016.

Laisser un commentaire