Radicalisation ? Oui, celle du régime

Le Printemps Français publie son manifeste :

"Un pique nique de familles au Luxembourg ; un opéra de huées pour
accueillir Mme Taubirator (et idem pour tous les déplacements des
membres du gouvernement) ; un collage propre d’affiches dans un lieu
occupé par l’inter LGBT (Lesbien-Gay-Bi-Transexuel); du nutella et des
fleurs pour le réveil en fanfare d’une sénatrice ; un concert de Klaxons
; un jogging pour tous ; la scénographie de l’enterrement de la
démocratie ; des vidéos créatives à profusion, etc.

« Attention les images peuvent choquer » nous disent les médias
d’état…pour forcer le peuple à rester bien muselé, bien formaté … et
depuis quand le collage est-il devenu une action violente ? Et depuis
quand le nutella est-il devenu une arme ?

Mais les Français ne sont pas dupes de ce traitement médiatique imposé.
Ils sont maintenant plus de 50% à ne plus accorder leur confiance aux
médias
(selon le dernier sondage TNS Sofres).

Oui il y a radicalisation : celle du régime avec cette loi contre les
droits de l’enfant imposée au peuple
malgré deux manifestations de plus
d'un million de personnes, 700.000 pétitions et des centaines de
mobilisations dans toute la France depuis novembre 2012. Radicalisation
aussi avec l’agression, le 24 mars, de milliers de famille par les
matraques et les gaz lacrymogènes des forces de l’ «ordre».
Cette radicalisation est à la source de notre détermination. Des Français
se lèvent, s’organisent en résistance face à un projet qui veut briser
les bases de notre civilisation.
Le Printemps Français est né le 24 mars. Il annonce aujourd’hui la
publication de son manifeste et la charte de ses principes d’action. Et
chacun peut s’en emparer…"