Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

Qui sauvera Jean-Luc Roméro de l’assassinat ?

Le président de l'ADMD est cloué dans un lit d'hôpital, suite à une grave accident. Son cas n'est pas désespéré, mais l'équipe de médecins qui l'entourent estime que les soins coûteront beaucoup d'argent et qu'il gardera quelques séquelles. Et puis n'est-il pas celui qui a milité pour l'euthanasie et permis sa légalisation ? Ce qui a provoqué l'abandon des soins palliatifs, bien trop chers, l'élimination progressive des personnes "indésirables" (âgés, déments, handicapés…), et l'obligation pour les médecins de donner la mort. Certes, il n'a pas laissé d'instruction claire sur la fin de sa vie concernant ce cas précis, mais aujourd'hui, plus personne de ne se soucie vraiment de la volonté du patient. Il faut faire des économies.

Le médecin sortit les ciseaux de sa poche et coupa l'alimentation.

R

Ce récit est fictif. Mais il pourrait devenir réel pour chacun d'entre nous, si la campagne lancée ce jour par l'ADMD, ce lobby médicalement incompétent, portait ses fruits.

Partager cet article

5 commentaires

  1. De lien en lien:
    “[d’après] le rapport de l’Observatoire national de la fin de vie (…) Les deux tiers des personnes en fin de vie relèvent de soins palliatifs, soit 322.000 personnes par an. Or, seuls un tiers des patients qui meurent à l’hôpital semblent en bénéficier. Dans les services des urgences, sur les deux tiers des patients qui en auraient besoin, seuls 7,5%”
    “L’enquête sur les vœux en fin de vie des personnes âgées, réalisée par le Centre d’éthique clinique de l’hôpital Cochin, dirigée par le Dr Véronique Fournier, rendue publique mardi et réalisée à partir de 200 entretiens, bat en brèche tous les poncifs sur l’euthanasie (selon lesquels 70% des Français y seraient favorables) et remet en question le ton miséricordieux sur lequel ce sujet est habituellement abordé. «Les personnes âgées ne veulent pas d’euthanasie, résume le Dr Véronique Fournier. Elles attendent de leurs médecins qu’ils se battent au maximum en cas de maladie, mais refusent l’acharnement thérapeutique lorsqu’il n’y a plus rien à faire.» ”
    Conclusion:
    1-quand on est jeune et bien portant, on est plus favorable à l’euthanasie
    2-«La culture palliative ne s’est pas développée»
    3-les affaires de gros sous sont difficiles à éviter.

  2. C’est ce qui lui pend au nez et ce sera bien fait : que cette génération-là passe par les lois qu’ils veulent mettre en place. La génération qui suivra changera alors leurs lois : on sera enfin débarrassé d’eux et on pourra vivre heureux…

  3. Est-ce bien quelque “compétence” que ce soit qui puisse être en cause ici?
    On peut être Docteur et Mabuse à la fois , si jose dire.
    Ces gens-là sont au demeurant parfaitement compétents dans le domaine qui les motive: l’exploitation de l’homme par quelques hommes, selon leur propre sabir,”destinés à vivre” …(sur le dos de leurs victimes Ndlr)
    Pas une voix pour ces mafias-là et ceux qui les couvrent avec un cynisme inégalé dans l’histoire de l’humanité, pourtant chargée dans ce sinistre domaine.

  4. Le docteur Bonnemaison peut-être? Ou le docteur Puybasset?

  5. Le fils de la reine des pays-Bas s’est trouvé (se trouve) exactement dans cette situation après un accident de ski, dernièrement. Est-ce pour cela qu’il est hospitalisé à Londres et pas dans son pays ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]