Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / L'Eglise : Foi / Pays : Etats-Unis

Qu’est-ce qu’être catholique ?

La réponse est donnée par l'évêque américain Mgr Tobin, à propos du sénateur Patrick Kennedy, qui n'a pas voté le dernier amendement pro-vie et qui écrivait "le fait que je sois en désaccord avec la hiérarchie sur un certain nombre de questions ne me rend pas moins catholique" :

"Cette phrase soulève une importante question : qu’est-ce ce que cela signifie qu’être catholique ? Quand quelqu’un rejette les enseignements de l’Église, particulièrement sur une affaire sérieuse, une question de vie ou de mort comme l’avortement, cela amoindrit vraiment sa communion ecclésiale, son unité à l’Église (…) Mais qu’est ce que vraiment veut dire être catholique ? Après tout, être catholique doit bien vouloir dire quelque chose : d’accord ? Et bien, en termes simples (…) être catholique veut dire que vous appartenez à une communauté de foi qui possède une doctrine et une autorité clairement définies, des obligations et des attentes. Cela veut dire que vous croyez et acceptez les enseignements de l’Église, notamment sur les questions fondamentales de foi et de mœurs, que vous appartenez à une communauté catholique locale, une paroisse, que vous assistez à la Messe le dimanche et que vous recevez régulièrement les sacrements, que vous soutenez l’Église, personnellement, publiquement, spirituellement et financièrement.

Cher député, je ne sais pas trop si vous observez les exigences de base de tout catholique, aussi je vous demande : acceptez-vous les enseignements de l’Église sur les questions fondamentales de foi et de mœurs, y compris notre position sur l’avortement ? Appartenez-vous à une communauté catholique locale, une paroisse ? Assistez-vous à la Messe le dimanche et recevez-vous les sacrements régulièrement ? Soutenez-vous l’Église, personnellement, publiquement, spirituellement et financièrement ? Dans votre lettre, vous dites que vous adhérez à votre foi. Formidable. Mais si vous n’observez pas les exigences de base de votre adhésion, qu’est-ce qui fait vraiment de vous un catholique ? Le baptême que vous avez reçu bébé ? Vos liens familiaux ? Votre héritage culturel ? […]

En faisant face à votre rejet de l’enseignement de l’Église, nous ne traitons pas seulement avec “une humanité imparfaite” – comme nous le faisons quand nous luttons contre les péchés comme la colère, l’orgueil, la cupidité, l’impureté, le mensonge. Nous luttons tous contre chez choses et souvent nous succombons. Votre rejet de l’enseignement de l’Église sur l’avortement relève d’une tout autre catégorie : c’est un acte de la volonté délibéré et obstiné, une décision consciente que vous avez réaffirmée en de nombreuses occasions. Désolé, mais vous ne pouvez pas mettre cela sur le compte d’une “humanité imparfaite”. Votre position n’est pas acceptable par l’Église et est objet de scandale pour beaucoup de ses membres. Elle réduit à peu de chose votre communion à l’Église. Député Kennedy, je ne vous écris pas ces mots pour vous gêner ou juger de l’état de votre conscience ou de votre âme. C’est au final une affaire entre vous et Dieu. Mais la manière dont vous décrivez votre relation à l’Église est désormais publique et elle doit être contestée. Je vous invite, comme votre évêque et votre frère en Christ, d’entamer un processus sincère de discernement, de conversion et de repentance."

Il y a effectivement de l'excommunication dans l'air.

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

11 commentaires

  1. Décidément, la Charité dans la Vérité fait des émules ! Et c’est tant mieux.

  2. Etre catholique, c’est mettre son intelligence et sa clairvoyance au service de la Vérité et du droit chemin religieux, moral et politique.
    Etre catholique, c’est ne pas rester passif, c’est convaincre, militer, combattre et se donner pour convertir et propager la parole du Christ, la parole de l’Évangile et inéluctablement puisque cela coule de source, s’engager sur le terrain politique ou du moins, s’opposer radicalement aux personnes, lois, mesures et institutions qui ne vont pas dans le sens du bien. Et c’est bien ici que nous rencontrons le plus grand problème chez les catholiques qui osent, mais vraiment qui osent voter pour LE MAL,autrement dit l’intrinsèquement mauvais, il faut le dire, il faut appeler un chat, un chat !

  3. J’ajoute qu’il n’y a pas plusieurs sortes chez les catholiques, il y a une seule et unique famille, la grande famille catholique. Après les divergences résident dans la manière, dans la stratégie, dans l’intelligence et c’est bien là, que les désaccords se forment…
    Par exemple, est-ce que tous les catholiques souhaitent “rechristianiser la France” ?
    Normalement oui, mais dans les faits, une connotations “extrémiste” s’est installée dans cette expression. Pauvre et naïf peuple chrétien, arrête un peu ton progressisme et ta langue de bois, en avant ! Partons évangéliser et reconquérir nos terres ! Et vite !

  4. de facto, mais sans nul doute aussi en retour, un accroissement de la persécution, il faut s’y attendre.

  5. Entends le cri de nos clochers
    Entends le cri de nos clochers
    De désespoir et de pitié
    S’ils sonnent encore en Terre de France
    Ce n’est que le glas du silence
    “Muets! Muets!” crient-ils souffrants
    Aux bons chrétiens si bienveillants
    Que Jésus-Christ ils veulent taire
    Ainsi sûrs de ne point déplaire
    “La Création, l’Incarnation
    Le Salut dans la Rédemption
    Les Saints Mystères de la Foi
    Tout cela nous n’en voulons pas
    La Messe n’est pas un Sacrifice
    Abolissons ces artifices
    L’Eucharistie est un “merci”
    chantant les “couleurs de la vie”
    Mon Dieu a omis de me dire
    Que sur Terre il vint pour mourir
    Dans les plus terribles souffrances
    Pour que la Messe soit une danse
    Je ne suis pas meilleur qu’un autre
    Plus saint que ces nouveaux apôtres
    Mais j’ai entendu nos clochers
    Qui nous criaient: “Muets! Muets!”

  6. Ce qu’en pense Serge Lama : http://www.youtube.com/watch?v=pgMv_o45ke4

  7. Le sénateur Patrick Kennedy n’est pas le seul à être concerné par cette nécessaire et salutaire mise au point…Si l’on s’en tient à cette définition, on peut réduire de 50% l’effectif des “catholiques” français, clergé compris hélas, dans une moindre proportion ( j’espère!) Nos hiérarques seraient bien inspirés de rappeler à l’ordre l’arrogante et outrecuidante “intello”-cathocratie clabaudant dans certaine presse prétendument catholique, et se mêlant d’expliquer ce que le Saint Père devrait penser, dire et faire. Nous serions moins nombreux? Peut-être à court terme…Il ne s’agit pas de ratisser large, mais de viser juste et haut

  8. L’attitude du Sénateur Kennedy ? C’est tout simplement l’introduction du “libre examen” dans la catholicité, c’est à dire que ce n’est plus, alors, la catholicité.

  9. Un réponse simple :
    le respect des trois Blancheurs : L’Eucharistie, la Vierge , le Pape….

  10. Dans un temps où le concubinage s’est répandu, même chez les catholiques alors que la fornication leur est interdite, c’est-à-dire avoir des rapports sexuels avant le mariage, je trouve regrettable que l’appartenance au catholicisme (ou non) ne se résume qu’à la position pro-vie ou pro-avortement.
    Toutes les déviances sexuelles nous sont interdites par les Ecritures.
    Pensons donc les Ecritures comme supérieures aux modes sociales laïcistes qui nous font déshonorer l’Eglise.

  11. Bravo Monseigneur

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services