Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Culture

Quels talents pour faire réussir les actions des autres ?

0La mobilisation LMPT peut-elle se maintenir ? Quels sont les éléments indispensables à développer pour les animateurs et agents de liaison  d’une action globale dans la durée ?

Jean Ousset dans son livre l’Action au chapitre V de la cinquième partie, «Notes pour qui se donne plus spécialement au « style d’action » envisagé » (p. 271 à 278), propose 9 notes à relire avant la Manif du 5 et qui donnent l’esprit du Colloque Catholiques en Action le 12 octobre à Paris par Ichtus. Programme. S'inscrire. Extraits des notes 48 à 51 : 

48. Un minimum d’hommes et d’organisation  

Pour désintéressée que se veuille la forme d’action dont nous venons de parler, elle ne saurait ni exister, ni se développer sans un minimum d’organisation propre.

« Oeuvre centrifuge et non centripète », disons-nous parfois pour présenter ce style d’action…

Oeuvre « centrifuge » ? Autant dire : qui ne cherche pas à embrigader, à retenir ses membres. Reste que pour être centrifuge, il n’en faut pas moins ETRE tout court. Or cette action ne se développera que si un certain nombre d’amis s’y consacre spécialement.

Pour faire rendre aux actions des premier et deuxième degrés (action individuelle et action organique) leur plus sûre efficacité, il faut des hommes qui aient un souci strict de ce style d’activité. Et qui s’y donnent plus consciemment.

D’où l’entraînement… et la concertation souhaitables d’un certain nombre de volontaires qui seront moins les hommes d’un groupe, d’une association, d’un parti que les mainteneurs d’un certain style d’action, d’un certain mode de travail, d’un certain rôle à jouer dans la Cité… Quelle que puisse être leur adhésion à tel groupe, telle association, tel parti, tel combat politique et social particuliers.

49. L’animateur…

Mission dont il serait vain de sous-estimer les difficultés. La première tenant à sa dualité. Car si, comme membre d’une association, l’homme dont nous parlons est et peut se sentir « encadré », il n’en est pas moins condamné à une certaine solitude en tant que soucieux d’une synchronisation plus haute.

C’est à ce titre qu’il mérité le titre d’animateur. Parce que, seul ou presque, il est capable de travailler et faire travailler. Homme qui se charge de créer le « consensus », de susciter la meilleure action, il est « animateur » parce qu’il donne vie au milieu qui l’entoure en lui révélant son « âme ». Véritable centre nerveux de la bataille au plan civique, il dirige… ; il se doit de chercher, animer, orienter, influencer, « secouer » en permanence tout un secteur d’actions, parfois très diverses.

Sans se laisser obnubiler par aucune.

50. Agent de liaison

Soucieux d’aider ceux qui l’entourent, il doit se défendre, contre ce qui l’accaparerait au point de l’empêcher de remplir sa mission, irremplaçable, de synchronisateur, d’agent de liaison, de faiseur d’amitié.

Il importe donc qu’il sache fixer la nature et les limites de sa participation aux activités particulières où il s’engage. Non par manque de générosité, mais pour se consacrer plus intensément à ce qu’il peut apporter de plus précieux.

Ce qui ne l’empêchera pas de rendre maints services. A condition de n’en jamais devenir l’esclave et de rester libre pour l’essentiel.

Soit l’image d’un médecin, voisin de palier. Il peut, certes, à l’occasion, aider à déplacer une armoire normande. Il ne serait pas moins stérile et abusif de le prendre pour un déménageur.

Peu importe donc le lieu et l’organisme où peut s’engager l’animateur. L’essentiel est que… où qu’il soit, où qu’il aille, il reste fidèle à sa mission. Car c’est par là qu’il peut être plus utile et plus fécond.

51. Trois éléments indispensables 

Toutes ces réflexions montrent combien sont nécessaires une formation sérieuse, un sens aigu de la diversité des besoins, une intelligence harmonieuses de la variété des ressources et des talents.

L’homme d’un seul discours, d’une seule thèse, d’une seule recette, d’un seul tour d’esprit sera pitoyable ou désastreux.

Loin d’offrir la matière d’une action distincte, autonome, l’étude particulière de ce 3e degré est inséparable de ce qui a été dit au cours des deux chapitres précédents.

Cette distinction de trois degrés ne prétend pas désigner trois formes d’action différentes, entre lesquelles on pourrait opter. Elle indique seulement la progression possible d’une même action.

Trois éléments sont indispensables à son plus sûr et plus grand rendement :

  1. Une formation générale suffisante.
  2. Des possibilités de rayonnement convenables.
  3. Une volonté d’agir, une persévérance inlassable. 

1er élément : Une formation générale suffisante

Par là nous voulons désigner

  • non seulement la formation doctrinale, culturelle proprement dite,
  • mais encore une bonne expérience stratégique sinon tactique.

Sans cette formation générale, point d’action à long terme et d’ampleur assez large. Seules les opérations à court terme sont possibles. Actions réduites à l’exploitation de l’événement journalier. Action à re-animer, à faire re-démarrer sans cesse. Action déprimante et cahotique par là-même. 

2e élément : Des possibilités de rayonnement convenables.

Ou les avantages que, dans l’action, peuvent offrir situation familiale ou professionnelle, relations, notoriété, compétence, diplômes, titres, appartenance à tel groupe, etc. Car il est évident que la plus sûre formation générale risque d’être psychologiquement et socialement inefficace si celui qui la possède n’a aucune possibilité d’embrayages sociaux.

« Clochard » de la doctrine passant aux yeux de tous pour un brasseur d’idées, sans compétences sérieuses en quoi que ce soit. « Professeur Nimbus » accusé de n’avoir aucun sens des réalités. 

3e élement : Une volonté d’agir, une persévérance inlassable.

Car sans elles les deux premiers éléments (formation générale suffisante, possibilités convenables de rayonnement) demeureront stériles.

Illustrations

La plus grande efficacité exige que ces trois éléments soient réunis : formation générale + possibilités de rayonnement convenables + volonté persévérante. Que l’un ou l’autre fasse défaut, la perte est immédiate.

  • Tel est le cas de celui qui, riche d’une bonne formation générale (1er élément) est volontaire et persévérant (3e élément) mais sans compétences plus concrètes, sans situation, sans relations, etc. (2e élément)… « Clochard » de la doctrine, venons-nous de dire. Emouvant, certes ! Son zèle s’épuisera en contacts qui auront tôt fait de lasser par leur caractère exclusivement idéal (idéel). Car, parlant de tout sous l’angle le plus général, théoricien pur et rabâcheur de principes, sa « polyvalence » prétendue ne tardera pas à passer pour une « nullivalence ».
  • Quant à celui que ses compétences, sa situation dotent de possibilités de rayonnement convenables (2e élément) et qui a par surcroît volonté, persévérance dans l’action (3e élément) s’il manque d’une formation générale suffisante (1er élément) on peut s’attendre à le voir s’épuiser en actions superficielles. « A la petite semaine ». Prenant chaque matin le fait du jour pour l’événement décisif. Activiste par là-même. Spécialiste d’une action par saccades ou dents de scie – action qu’il faut reconsidérer, relancer chaque mois – il ne tarde pas à sombrer dans le découragement la lassitude. Non point certes qu’il ait tort en prenant souci de l’événement quotidien. …
  • Reste le cas de ceux qui, ayant une bonne formation générale (1er élément) et des « possibilités de rayonnement convenables » (2e élément) n’ont aucune volonté, aucune persévérance dans l’action (3e élément). Beaucoup plus nombreux qu’on ne croit, « embougeoisés » indécrottables, ils sont la stérilité, l’inaction même. Le mieux est de perdre le moins de temps possible avec eux, quels que soient l’intérêt de leurs velléités et l’agrément de leurs rapports.

A suivre …la semaine prochaine…

Lire et télécharger dans son intégralité l’Action au chapitre V de la cinquième partie, «Notes pour qui se donne plus spécialement au « style d’action » envisagé » dans l’Action de Jean Ousset. Pour rejoindre une initiative qui corresponde à vos « talents » contacter le service d’information d’Ichtus. Pour se concerter et rencontrer de multiples initiatives, participez au Colloque Catholiques en Action le 12 octobre à Paris. S'inscrire. Programme.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services