Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Quelques réalités sur l’homosexualité

Le cardinal mexicain Javier Lozano Barragan a déclaré :

"Les trans et les homosexuels n'entreront jamais au Royaume des Cieux, et ce n'est pas moi qui le dis, mais Saint Paul. On ne naît pas homosexuel, mais on le devient. Pour différentes
raisons, des questions d'éducation, parce qu'on n'a pas développé sa
propre identité au cours de l'adolescence. Peut-être qu'ils ne sont pas
coupables, mais agir contre la nature et la dignité du corps est une
offense à Dieu
".

Il a cité un passage de la Lettre de Saint Paul
aux Romains, qui parle de "passions déshonorantes" et des "hommes qui
font avec les hommes des choses infâmes
" (premier chapitre, versets 26
et 27). 

"L'homosexualité est donc un péché, mais cela ne justifie aucune
forme de discrimination. Dieu seul a le droit de juger
. Nous, sur
Terre, ne pouvons pas condamner, et en tant que personnes, nous avons
tous les mêmes droits. Ce sont tout de même des personnes et il faut
donc les respecter".

Partager cet article

18 commentaires

  1. L’homosexualité n’est pas un pêché. Ce qui est un pêché c’est l’acte homosexuel.
    Ce qu’il faut condamner c’est l’acte, tandis que la personne (homosexuelle) a droit à notre compassion.

  2. A Dumatin.
    Votre intervention me fait penser à une contrepeterie belge, à savoir il fait “chaud et beau” au lieu de “beau et chaud”.

  3. et nos prières

  4. Les Épîtres ne sont pas les Évangiles.
    Il s’agit de recommandation et de conseils.
    Le Christ n’a pas condamné l’homosexualité dans sa pratique ni dans son origine.
    En l’absence de parole précise du Christ, celles de saint Paul doivent être prises en référence. Le pêché vaut alors en pensée, en parole et en action. Dieu reste seul juge au final.
    Pour autant, ce n’est pas par ce que le Christ n’a pas non plus dénoncer dans ses enseignements l’homosexualité qu’on pourrait penser qu’elle soit admise.
    Il me semble, que les enseignements des Évangiles démontrent que peu importe la nature de nos fautes, ce qui compte, c’est d’en avoir conscience à un moment donné, d’en demander humblement le pardon et d’observer un repentir sincère.
    Notre salut est là.

  5. @Jean Dumatin :
    Pardon, mais si c’est surtout l’acte qui est condamnable, “l’homosexualité” comme tendance ou état d’esprit l’est aussi, car toujours contre nature, donc déplaît à Dieu, même si moins grave.

  6. le péché c’est d’ aller contre l ‘ordre naturel ou surnaturel établis par Dieu.
    pour saint Paul , l’ état d’homosexualité est un châtiment divin , le signe d’une disgrâce.
    l’ homosexuel est en état de péché portel;
    il lui faut recourir au sacrement de pénitence pour redresser la situation.

  7. Il faut vraiment lire l’article auquel vous renvoyez (sans s’arrêter à son titre trompeur), car la position du porte-parole du Saint-Père est très différente de celle du cardinal Barragan : avec beaucoup de douceur, il parle de dérèglement et non de péché. Et avec clarté, il indique qu’il peut y avoir des discriminations justifiées.
    On ne peut évacuer le fait que certains ont un patrimoine génétique XXY qui ne peut que poser problème. Ni que beaucoup de ceux que nous connaissons ont aussi des qualités, y compris de coeur (“nous serons jugés sur l’amour”).
    « Peut-être qu’ils ne sont pas coupables » dit le cardinal : alors pourquoi seraient-ils punis de l’enfer ?
    Il me semble que nous pouvons avoir de la compassion, tout en nous opposant fermement à la propagande que les politiciens nous infligent, à nous et à nos enfants.

  8. Le patrimoine génétique XXY est celui qui concerne les hermaphrodites , mais contrairement à l’homosexualité , je pense que tout le monde st d’accord pour reconnaitre les hermaphrodites sont es erreurs de la natures ( je ne dis pas ça dans l’intention de blesser ou de contrarier , mais c’est une constatation politiquement incorrect ) comme l’indique leur cariotype , or les homophiles et les homosexuels , premièrement ils refusent de reconnaitre que leur comportement déviant est anormal , et est contraire à l’ordre biologique , et deuxièmement , effectivement il se peut l’homosexualité soit une pathologie hormonale ou un trouble de l’identité chez certains , mais une dépravation ou un choix pour d’autres .

  9. La tendance homosexuelle est, pour la plupart des homosexuels une disposition qu’ils découvrent en eux-mêmes, et souvent avec beaucoup de tristesse, à cause du ridicule dont elle est l’objet presque partout – même dans les sociétés officiellement non homophobes. Mais quel désespoir, quand, en voulant chercher dans la Religion l’espérance d’un bonheur qu’ils n’osent plus espérer dans le monde, ils apprennent que “les homosexuels n’entreront pas dans le Royaume de Dieu” !… Cette affirmation, même si elle était de Saint Paul, devrait être condamnée comme gravement offensante pour Dieu. Tous les hommes, quelle que soit leur constitution physique ou psychique, peuvent entrer dans le Royaume de Dieu, pourvu qu’ils veuillent bien s’y efforcer, en faisant tout le bien qu’il est en leur pouvoir d’accomplir, avec le secours des sacrements de l’Eglise, reçus avec humilité et rectitude.

  10. Ce n’est pas d’aujourd’hui que l’homosexualité (surtout masculine) pose des problèmes aux sociétés et il ne faut pas oublier que ces comportements sont punis de mort en Islam, dans des pays où les femmes sont très séparées des hommes jeunes qui ont couramment des expériences sexuelles entre eux ou avec des touristes !
    Aux temps apostoliques, Saint Paul se référait à la dissolution des moeurs de l’Empire romain (épître aux (chrétiens) romains) et au Moyen Age, le sort des “infâmes sodomites” n’était pas enviable.Au fond, en Occident, notez bien qu’on parle de castrer les pédophiles mais qu’on fait de la propagande en faveur de l’homosexualité, comme si ces deux comportements étaient dénués de “parenté” !
    Enfin, nous savons de façon absolument certaine de nos jours que les tendances homosexuelles (ou même pédophiles !) sont avant tout psychologiques et qu’il est aussi difficile de s’en défaire, après la puberté, que des goûts gustatifs ou autres sensibilités et phobies.Par exemple, quelqu’un qui a peur des crustatcés, crabes ou autres, a une réaction de peur et n’aime pas en manger ! Quelqu’un qui n’aime pas la viande a du mal à l’apprécier etc.
    Mais la société chrétienne doit s’inspirer en effet de l’Evangile et enseigner les bons comportements, le repentir, le bien et le mal et distinguer au cas par cas des personnes ce qu’elles font véritablement de mal, de nuisible pour la communauté, de contraire à la perpétuation de l’humanité etc.Les invertis sexuels doivent faire l’effort de comprendre les raisons de leurs condamnations et bénéficier de la justice, Dieu seul jugera alors de leurs décisions et actes positifs ou négatifs.

  11. Petites précisions sur les cas d’homosexualité et le péché qui en découle :
    – Il n’est pas impossible, de considérer que l’homosexualité soit parfois une inclination de naissance de par un dérèglement physique.
    – De même dans une forte partie des cas, l’homosexualité est dû à un trouble psychologique de la personnalité dû notamment à des familles décomposées.
    – Parfois encore c’est un choix contre-nature délibéré dû à une grande perversité.
    > Dans les deux premiers cas il faut donc savoir que le fait d’être homosexuel n’est pas un péché à condition de ne pas se complaire dans ce mauvais penchant et de savoir que cela n’est pas un état normal mais une passion déréglée que l’on doit combattre. Le troisième cas constitue par contre une matière grave de péché.
    > Pour ce qui est de l’acte homosexuel, il est parmi les quatre péchés les plus grave qui existent. (Voir le catéchisme de Saint Pie X sur les péchés qui crient vengeance devant la face de Dieu)
    Le fait d’avoir une inclination naturelle ou psychologique à cet acte est tout au plus une circonstance atténuante que Dieu prendra en compte, mais cela reste un péché grave.
    Prétendre qu’il n’y pas péché de par cette inclinaison “naturelle” reviens à nier le libre arbitre.
    De même si ce qui est de la part de l’inclinaison “naturelle” n’est pas péché alors rien n’est péché puisque nous avons tous dès la naissance la blessure du péché originel qui donne cette inclinaison au péché. Cela reviendrait donc à nier un dogme.

  12. D’accord avec titou82 : “effectivement il se peut que l’homosexualité soit une pathologie hormonale ou un trouble de l’identité chez certains , mais une dépravation ou un choix pour d’autres” : en effet, l’enfance joue un très grand rôle, comme par exemple le fait d’avoir été l’objet d’abus sexuels ou de viols, d’avoir vécu au milieu d’un entourage exclusivement féminin… (et vivent les unions homosexuelles avec adoption !). Mais dans bien des cas, il s’agit d’un choix de facilité et de plaisir immédiat irresponsable.
    J’approuve également Roland : “Peu importe la nature de nos fautes, ce qui compte, c’est d’en avoir conscience à un moment donné, d’en demander humblement le pardon et d’observer un repentir sincère.”. Je rajouterai qu’il faut tout faire pour éviter de retomber dans la même faute, et que la thérapie psychologique peut jouer un rôle. On soigne le corps, on peut également soigner un dérèglement psychologique. Je sais que cela se pratique beaucoup aux États-Unis, j’ignore ce qu’il en est pour la France.
    Je comprend aussi Jean Dumatin : “Ce qu’il faut condamner c’est l’acte, tandis que la personne (homosexuelle) a droit à notre compassion.” : en tous les cas, comme il a été dit, les homosexuels sont des êtres humains, envers qui nous avons le devoir de charité.
    Je pense que des homosexuels iront au paradis, ceux qui auront tout fait pour échapper à l’homosexualité. Et puis, ne pas être homosexuel ne suffit pas pour entrer dans le royaume de Dieu. Dieu est seul juge.

  13. “Le fait d’avoir une inclination naturelle ou psychologique à cet acte est tout au plus une circonstance atténuante que Dieu prendra en compte, mais cela reste un péché grave.”
    A mon travail, je n’ai que le temps de réagir au coup par coup. Cependant, ce message pour exprimer mon incompréhension.
    Comment une inclination naturelle peut-elle être un pêché grave ? Peut-on pêcher naturellement ? Le pêché n’est-il pas lié au libre arbitre ? Une circonstance atténuante, cela me semble logique au contraire…

  14. à un passant et à dusoir
    Il suffit de lire le CEC canon 2357 à 2359 pour s’léver contre certains propos tenus dnas ces commentaires et comprendre que l apersonne homosexuelle est elle aussi appelée à la Sainteté (ne particulier 2359):
    Les personnes homosexuelles sont appelées à la chasteté. Par les vertus de maîtrise, éducatrices de la liberté intérieure, quelquefois par le soutien d’une amitié désintéressée, par la prière et la grâce sacramentelle, elles peuvent et doivent se rapprocher, graduellement et résolument, de la perfection chrétienne.
    Dire donc que les personnes homosexuelles sont codamnables par ce qu’elles sont (homosexuelles) et pas seulement par leurs actes (homosexuels) n’est pas acceptable.
    Et à mon sens une injustice faite aux nombreuses personnes qui dans cette situation s’efforcent (et réussissent) de vivre dans la chasteté et l’union à Dieu.

  15. Réponse à
    “Comment une inclination naturelle peut-elle être un pêché grave ? Peut-on pêcher naturellement ? Le pêché n’est-il pas lié au libre arbitre ?”
    Comme dit plus haut : l’inclination naturelle n’empêche pas le libre arbitre.
    On peut avoir une inclination naturelle à la pédophilie, la violence, le meurtre, la vitesse irresponsable, avaler le plus possible de hamburgers chaque jour… et que sais-je encore
    Et puis, il y a la raison, dont chaque individu est doué.

  16. @Un passant
    Mon expression “cela reste un pêché grave” s’applique à l’acte homosexuel lui même et non à “l’inclinaison naturelle” que j’ai désigné comme étant motif d’indulgence et non de péché.
    Ma phrase pouvais en effet porter à confusion dans sa formulation et je m’en excuse.
    Je me demande cependant si vous m’avez bien lu jusqu’au bout puisque j’ai également dis de façon claire
    “Dans les deux premiers cas il faut donc savoir que le fait d’être homosexuel n’est pas un péché à condition de ne pas se complaire dans ce mauvais penchant et de savoir que cela n’est pas un état normal mais une passion déréglée que l’on doit combattre.”

  17. Pourquoi ne faites-vous pas un article avec la réponse du P. Lombardi, porte-parole de notre Saint Père Benoît XVI ?

  18. Il est assez rare qu’un ecclésiastique condamne ouvertement l’homosexualité. Ce qui est regrettable, car pour un chrétien cela reste un péché majeur du même niveau que l’idolâtrie. Il n’y a pas que Saint Paul dans l’Épitre aux Romains qui le condamne. Les papes également le condamne ce qui est dans leurs prérogatives. Mais malheureusement le clergé ne le dénonce que du bout des lèvres et vous n’entendrez qu’exceptionnellement un prêche sur ce sujet. Hélas! Il ne s’agit pas de jeter l’opprobre sur les pécheurs, mais sur le péché. Où le péché abonde la miséricorde de DIEU surabonde, à condition de le confesser et de s’en repentir sincèrement. Quant à ceux qui disent que c’est inscrit dans les gènes, ils accusent carrément le Créateur d’avoir fait, quelque part, une ‘erreur’ de casting! Ce qui une hérésie. Non, le péché est dans l’homme comme le vers est dans le fruit. Une seule solution prier et demander que la miséricorde de DIEU vienne nous délivrer de nos vices cachés ou visibles. Vous savez le péché des homosexuels est grand et souvent visible, mais le CHRIST-JÉSUS nous dit que le simple fait de regarder l’autre et de le désirer dans son cœur est déjà un péché. Gardons-nous de jeter l’anathème. Prions sincèrement que DIEU délivre les homosexuels du vice qui les habite et croyons que Sa miséricorde fera le reste.
    Merci !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services