Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Quelques moyens supplémentaires pour l’Afghanistan

De François Fillon :

Caracal "Nous avons décidé de renforcer nos moyens militaires dans les domaines de l’aéromobilité, du renseignement et de l’appui. Ces moyens seront sur place dans quelques semaines. Concrètement, des hélicoptères Caracal (photo) et Gazelle, des drones, des moyens d’écoute, des mortiers supplémentaires seront envoyés, avec les effectifs correspondants, soit une centaine d’hommes".

Réaction de Jean-Dominique Merchet :

"La France n’a[vait] en effet que deux hélicoptères Caracal en Afghanistan, moins qu’au Tchad, en Guyane ou à Djibouti. C’est un des principaux problèmes actuels de l’armée française: le faible nombre d’hélicoptères disponibles, sachant que la moitié d’entre eux sont indisponibles, en pannes ou au mieux en réparation. […]

Nous avons le choix entre plusieurs mauvaises solutions. Un départ des soldats français aujourd’hui serait un catastrophe politique. […] Pour plusieurs raisons : la France fait partie d’une coalition. Outre les Etats Unis, vingt-cinq des vingt-sept pays membres de l’UE sont en militairement présents en Afghanistan. La France préside l’UE, son départ entraînerait une débandade et un signal extrêmement négatif au plan de ses responsabilités internationales. La coalition est présente en Afghanistan dans le cadre d’une résolution de l’ONU, dont la France est membre permanent du Conseil de sécurité. Enfin, et surtout, ce serait dire aux talibans et à Al Qaida qu’il suffit de tuer dix soldats français pour que la France se replie piteusement."

Michel Janva

Partager cet article

2 commentaires

  1. Aux yeux des Français, c’est une réponse à l’embuscade du 18 août, donc ça passe.
    Aux yeux de nos alliés, c’est un renforcement (même léger, c’en est un) de notre engagement.
    Joli coup politico-médiatique!
    Concrêtement sur le terrain, que faudrait-il comme matériel?
    Des drônes miniatures (DRAC) facile à mettre en place pour des patrouilles, mais il en faudrait beaucoup plus que le nombre envisagé. C’est une première mission opérationnelle pour ce matériel.
    Des brouilleurs d’IED en nombre, et sans déshabiller le Liban… En a-t-on assez?
    Des surblindages sur tous les véhicules.
    Des hélicoptères aptes à voler… Le Caracal est en limite de vol (surpoids) en Afghanistan dont l’altitude est supérieure à 2000m.
    Des appuis sérieux supplémentaires, le Caesar, par exemple, mais surtout du courte-moyenne portée: de nouveaux mortiers…
    Mais l’appui principal serait peut-être une vraie politique de développement du pays, en évitant les pantins installés, en rassurant la population. N’y a-t-il rien à retirer des RETEX d’Algérie?!

  2. On assez de brouilleurs IED (un par véhicule).
    Pour les Gazelles, elles ne sont pas assez puissantes pour passer les chaînes de montagnes autour de Kaboul.
    Pour le Caesar , il est trop lourd et trop large pour pouvoir manoeuvrer en Afghanistan.

Publier une réponse