Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Laïcité à la française / France : Politique en France

Quelle laïcité selon Marine Le Pen ?

M Réagissant à l'halalisation des restaurants Quick, Marine Le Pen demande à Nicolas Sarkozy

"garant des institutions et des valeurs républicaines de faire respecter les valeurs de laïcité qui sont les piliers de la paix religieuse et de la liberté de conscience des citoyens."

Et elle en profite pour tacler l'évêque de Belfort, qui voulait "s'opposer au cours des prochaines semaines aux décrets de la loi Besson" sur la déchéance de nationalité :

"Dans le même temps, cette réaffirmation énergique de nos principes républicains profitera à Mgr Schockert, Evêque de Belfort-Montbéliard qui croit pouvoir se lancer imprudemment pour la popularité de l’Eglise dans des imprécations politico-religieuses à propos de l’expulsion des Roms. Elle lui rappellera utilement que la France n’a pas vocation à devenir une théocratie mais un Etat de droit laïc et un pays souverain."

Certes, on peut être en désaccord avec Mgr Schockert sur ce sujet (et préférer les propos de Mgr Brincard), mais ce n'est certainement pas une raison suffisante pour interdire à l'Eglise d'intervenir dans le débat politique.

Partager cet article

23 commentaires

  1. Artcile interessant, merci du partage 🙂

  2. Ça n’a rien d’étonnant : quand n’a qu’à la bouche « laïcité » et « républicain », il ne reste plus beaucoup d’effort à faire pour taper sur les catholiques…

  3. Va falloir choisir entre la “Royal” ou la “Marine” nationale…!Pas facile,toutes les deux, le Christ-Roi, connais pas…

  4. D’une part, Marine Le Pen ne supporte pas les cathos (en particulier tradis).
    D’autre part, elle est résolument laïque et se fout pas mal des racines chrétiennes de notre civilisation.
    Sommes toutes une vision assez franc-mac…

  5. Oh que si, dans la mesure où cette pseudo-église (je ne parle ni des cardinaux, ni du Pape), intervient toujours dans le même sens…
    Au reste, ce n’est pas à l’Eglise de décider qui est Français !

  6. Marine LE PEN ne fait que reprendre la réponse de ST LOUIS au Pape qui prétendait s’immiscer dans les affaires du royaume : en 1244, à Cluny, le roi de France promit de défendre l’Église et la papauté contre leurs ennemis; mais il n’acquiesça pas à la demande du nouveau pape Innocent IV, qui voulait venir présider à Reims un concile général pour régler ses démêlés avec Frédéric, et il n’accepta pas la décision du concile de Lyon, où fut déposé l’empereur, ne reconnaissant pas à la papauté le droit de disposer des couronnes. Il approuva même la ligue formée, en 1246, par des barons de France pour combattre les prétentions ecclésiastiques.
    Aussi, rappeler que la France n’est pas une théocratie est une réponse extrêmement catholique, qui correspond à la parole évangélique sur le rôle de César et sur ses attributions par rapport au respect de la loi morale découlant de la création. Le Pape est le garant de la morale naturelle, mais il n’est pas l’arbitre naturel des conflits intérieurs et des débats politiques internes aux mations, sauf si ceux-ci le lui demandent.
    Il ya dans cette querelle faite à Marine LE PEN une interprétation abusive de l’ultramontanisme, qui n’a jamais demandé la soumission de la France à la Papauté, mais le respect de la Papauté par la France, dans le contexte particulier deu règne gallican de Louis XIV et surtout du règne anti papauté de Napoléon III.
    [La fin est hors-sujet.
    Mais ce post n’est pas dans la soumission du politique au religieux, mais dans le droit du religieux à s’exprimer en politique, ce que semble dénier MLP dans ce propos. D’où le titre.
    MJ]

  7. L’Eglise, peut-elle intervenir dans le débat politique? Non. Ce n’est pas son domaine, qui est spirituel. L’evangile n’est ni le Coran ni le Talmud qui édictent des régles dela vie de tous les jours et dans les moindres détails.
    L’Eglise défend un Credo, une série de dogmes intangibles pour elle, mais pas les opinions, qui elles, sont du domaine de la politique. Les dogmes restent, les opinions changent.
    Doit-elle pour autant rester muette, comme les militaires? Oui, sauf lorsque les principes fondamentaux de la morale et de la foi, qui sont énumérés dans les dix commandements et le Credo.
    L’Eglise est dans son rôle lorsqu’elle s’oppose à l’avortement, l’euthanasie, ou l’évolution des lois destructrices de la famille et qui ne prennent plus en compte que l’égoïsme intrinsèque de l’individu sans tenir compte du bien commun.
    L’Eglise n’a pas le droit, fut-il le Pape, de juger de l’application stricte des lois, lois qui ne furent jamais contestées au moment de leur création. Tout Etat a le droit légitime, par exemple, de laisser entrer dans son territoire qui il veut et d’expulser ceux qui y sont entrés en toute illégalité ou qui ne se conforment pas à nos lois et réglements.
    Chaque fois que l’Eglise s’est mêlée de politique, ce fut un désastre. Laissons à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu. Car la politique c’est comme les idées du siècle, vérité aujourd’hui, scandale demain.
    [César tenant son pouvoir de Dieu, il doit lui-même rendre compte de son pouvoir à Dieu.
    Oui l’Eglise doit bien sûr intervenir dans le débat politique, qu’il s’agisse des lois bioéthiques, des lois criminelles de l’avortement et de tout ce qui touche à la dignité de la personne humaine.
    MJ]

  8. Entre les “valeurs républicaines” et celles de la “laïcité”, Marine Le Pen est devenue de plus en plus politiquement correcte et manie maintenant avec maestria ce qu’il faut bien appeler la langue de bois.

  9. Senex
    C’est pas gentil pour la Marine!
    Mais bon je pardonne le jeu de mots…
    Madame Le Pen en se rattachant à un politiquement correct va peut-être gagner des voix d’une manière conjoncturelle, mais elle ne fera pas le poids sur le long terme. Car seules les valeurs transcendées peuvent sauver la France. Jeanne d’Arc le savait bien, elle!
    Et pas de jeu de mots supplémentaire avec la vraie Royale!

  10. Oui les eveques peuvent intervenir dans le débat politique et oui nous avons le droit et Marine aussi de les envoyer promener quand ils disent n’importe quoi.
    @ HB2. Je ne crois pas que MArine ne supporte pas les catholiques ou les “tradis” comme vous dites, elle ne supporte pas qu’on lui fasse la leçon et elle joue un jeu électoral avec une regle qui est celle de laïcité. Par ailleurs elle a affirmé à plusieurs reprises les racinces chrétiennes de la France.

  11. Nous sommes au coeur de l’incohérence totale des pseudo-catholiques ralliés au marinisme :
    1) ils soutiennent Marine quand elle s’attaquent à l’islam, de façon très récente d’ailleurs, au nom de la laïcité, ou plutôt du laïcisme de 1905, qui pour une fois pourrait servir.
    2) ils tombent alors dans la contradiction car le principe du laïcisme peut s’appliquer et s’est uniquement appliqué dans les faits contre l’Eglise catholique et la chrétienté. Et Marine ne s’en prive pas : avortement, pacs, union civile homosexuelle, etc. Elle se contrefout de la défense du droit naturel et chrétien, ce n’est pas sa culture…
    C’est là aussi que l’on voit la faiblesse idéologique de Marine Le Pen comparée à la force doctrinale de Bruno Gollnisch. Au lieu de faire référence à un principe faux et éculé (le laïcisme), Bruno Gollnisch fait référence à la culture chrétienne et à la morale catholique. Quand un prélat prend la défense des immigrés, BG pose alors la question fondamentale : “un chef d’Etat catholique est-il moralement obligé d’accueillir toute la misère du monde ?”. Ce faisant, il met ces mêmes pontes dans l’embarras, car leurs références, paradoxalement, sont les mêmes que Marine Le Pen : droits de l’homme, liberté-égalité-fraternité, république, laïcité, etc. D’où la bêtise de Marine Le Pen : l’évêque que Marine Le Pen attaque n’est pas moins laïciste qu’elle, hélas !
    Preuve supplémentaire, s’il en est besoin, de la qualité supérieure incontestable de Bruno Gollnisch. Bruno, président !

  12. Au point où on en est, si la France redevient laïque, même sous une forme dure pour l’Eglise, je me demande si ce sera pas déjà trop mal comme victoire…
    Pour que la France se réconcilie avec son identité chrétienne, on verra dans un second temps…

  13. vive B.GOLLNISH

  14. Mme Le Pen a parfaitement le droit de préfèrer une autocratie clanique et familiale à une théocratie

  15. a solange , je suis comme vous dites un “pseudo catho tradi rallié” à Marine mais j’en suis fier , tandis que vous êtes la caricature de la tradi aigrie ou tout simplement jalouse du charme de femme française de Marine

  16. @ Solange
    Une fois de plus vous mentez et diffamez : Marine LE PEN dans le questionnaire de Catholiques en Campagne des régionales de cette année a donné des réponses comparables à celles de Bruno GOLLNISCH et défendu la Famille et la Vie. En cela elle reprenait les termes d’autres discours précédents, comme celui tenu devant un Conseil National en 2007 ou 2008, ou comme dans sa réponse dans l’émission RIPOSTES sur les racines judéo-chrétiennes de la France.
    Vous affirmez faussement dans le but de détruire et non de débattre : ce comportement n’est ni honnête ni finalement et par ce fait même, catholique.
    Elle est dans son droit et cela est catholique de penser que l’Eglise n’a pas à intervenir sur les modalités d’une politique de priorité ou préférence nationale.
    Et contrairement à ce que vous dites avecc qq autres, la laïcité de la politique est catholique. Ce qui ne l’est pas est le laïcisme, c’est à dire le refus de références chrétiennes. D’autre part, que vous le vouliez ou non, depuis la loi de 1905, la loi est celle de la laïcité, et il quasiment impossible à un dirigeant de la droite nationale d’annoncer qu’il veut revenir au Concordat d’avant 1905.
    Dont soit dit en passant, le maintien eut rendu totalement illégal et punissable de la prison la résistance catholique de la Tradition, tant par les prêtres que par les fidèles.
    Donc avant d’utiliser la foi catholique pour nous vendre le candidat qui a vos faveurs -ce que nous avons fini par comprendre, tant c’est chez vous devenu un slogan- il faudrait réfléchir qq peu aux implications théoriques et concrètes de votre raisonnement.

  17. Je veux croire que LSB est une ‘rencontre’ de gens plus instruits que le citoyen lambda, ce qui d’ailleurs n’est pas difficile.
    Il ne devrait donc pas être difficile à la plupart d’entre eux de se référer au principe de prudence politique. Eh bien moi je veux croire que très probablement Marine se sait bien obligée de se faire accepter par les 90% d’inscrits qui ne sont soit pas catholiques, soit pas croyants. Les laïcs et les laïcards sont légion, on a besoin d’eux, il faut faire avec et ce n’est pas le moment de se quereller (même pour une aussi bonne raison) On sait tous quel penchant morbide et suicidaire nous avons pour nous quereller au lieu de nous unir.
    Si j’ai tort, eh bien elle ne serait qu’une étape dans le retour vers le bon – le beau – le bien, ce qui me semble assez logique : l’humanité descend les marches vers l’enfer une à une depuis 30 ans (ou depuis 1789, ou depuis Adam et Eve, bref…) je ne m’attends pas à ce qu’elle les remonte d’un coup en une élection !
    Quand à savoir de Bruno (clin d’œil à celui-ci qui nous a marié) ou de Marine qui sera le meilleur président, bien malin celui qui peut donner autre chose qu’un simple avis !

  18. Alors, ça y est ? La campagne est ouverte entre Marinistes et Brunistes ?
    Je soutiendrai le vainqueur ! 😆

  19. @ DAM,
    Je n’ai jamais parlé de “catho tradi”, je parle des “pseudo-catholiques ralliés au marinisme”. Nulle nuance de chapelle ou d’obédience dans mon propos.
    Quant à votre propos, je vous laisse responsable de votre appréciation subjective et extra-politique de la “beauté française” (sic) de la fille de JMLP. Je parle politique, et non de concours de miss : c’est bien tout le problème avec les marinistes, nous ne sommes pas sur la même longueur d’onde.
    @ PG,
    Les réponses de Marine Le Pen à catholiques en campagne sont vagues et si elles se rapprochaient soit disant de celles de Bruno Gollnisch, ce que vous ne prouvez pas, elles seraient de toute façon en totale contradiction avec les dizaines de déclarations faites à la télévision ou à la presse. C’est d’ailleurs sur cette dernière position que Marine est reconnue comme la force moderniste au sein du FN par un Système politico-médiatique tout intéressé à soutenir et à favoriser cette alliée objective.
    Nous savons depuis longtemps que vous êtes financé ou avez été financé par le FN et que vous appartenez au petit club de lepénolâtres chargés de la riposte mariniste sur internet. Vous perdez votre temps à essayer de nous faire prendre les vessies pour des lanternes : Marine n’a pas nos valeurs et notre idéal, et elle est très en phase avec le Système dont elle n’a à la bouche que les principes les plus faux (laïcisme, jacobinisme, libéralisme, universalisme…).
    Bruno Gollnisch est à la droite ce que Marine Le Pen est à la gauche, en somme.

  20. @Solange
    Peut-être faut-il rester discret sur les questions d’éthique, et profitter de l’engouement sur la lutte contre l’immigration massive et à l’islam conquérant?
    Un candidat patriotique, qui ne met pas en avant les problèmes d’éthiques, peut gagner et apporter du changement.
    Un candidat patriotique, qui parle autant des problèmes d’éthiques, est une candidature vaine dans le contexte actuel de la France. Même si c’est tout à son honneur d’être cohérent sur tous les plans.

  21. @ Cyranno,
    Je comprends votre réflexion, mais hélas ! même sur le plan de l’immigration et de l’islamisation, Marine SARKO-BIS est bien loin du compte puisqu’elle est favorable à l’intégrationnisme républicain laïc, etc. Marine surfe sur une vague, comme Nicolas en 2007. Saurons-nous résister au diktat du Système médiatico-politique et choisir comme dirigeant quelqu’un de crédible et de loyal comme BRUNO GOLLNISCH ?

  22. @ Solange
    Il est inutile de ”prouver” : chacun peut lire les deux questionnaires sur le site de ”Catholiques en campagne”et voir la concordance des idées de B. G. et M LP sur la Famille et la Vie.
    L’argumentation sur le ”choix préférentiel de M LP” par le système est un peu tiré par les cheveux. Car de toute évidence, B. GOLLNISCH est actuellement souvent invité dans les médias en cette période de succession, et il le sera encore plus s’il est élu président du FN, ce qui sera normal.
    Je n’ai jamais été ”financé” par le FN, mais j’ai été un collaborateur proche de JM LP …….il y 18 ans, et il n’y a rien là de scandaleux, bien au contraire.
    Aussi, pourquoi ce type d’arguments ad hominem ? Ces adjectifs péjoratifs et méchants, comme ”marinolâtre”, qui sous entend que respecter la vice présidente du FN serait le fait de crétins des Alpes ? Etrange méthode, si peu catholique, car l’anonymat total comme celui de l’Estelle des JAG qui diffamait sur l’UDT du FNJ, permet tous les mensonges : être responsable de ses actes et propos supposent de les assumer et signer. P. GANNAT
    Solange qui êtes-vous ? Signez vos graffitis ! Allez, un peu de courage !

  23. pourquoi la France est un État de droit laïc

Publier une réponse