Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Qu’attendre des manifestations de ce week-end avant celle du 13 janvier?

La réponse à cette question est tout l'intérêt de cet article, bien que peu optimiste (mais réaliste?), qui annonce à l'occasion une nouvelle date pour une nouvelle manifestation en janvier :

"Des manifestations ont lieu demain à Paris et dans plusieurs villes de France contre le mariage homosexuel. Peuvent-elles conduire le gouvernement à retirer son texte ?

Ce n’est pas le plus probable. Le gouvernement a une majorité pour faire voter son texte qui va modifier les règles du mariage et de la filiation. Mais une manifestation est toujours un baromètre intéressant qu’un pouvoir politique ne peut pas totalement ignorer. On sera bien sûr loin des manifs de 1984 pour l’école libre mais avant les 2 millions de personnes à Paris, tout avait commencé par des cortèges locaux moins nombreux. Là, les opposants au mariage et à l’adoption homosexuels ont aussi prévu une démarche en deux temps : à Paris et dans 15 villes de France  demain, une manifestation nationale à Paris le 13 janvier, à la veille de la discussion du projet de loi au Parlement.

Donc s’il y a 20.000 personnes à Lyon, Toulouse, Nantes, plus de 50.000 personnes à Paris – chiffres espérés par les organisateurs – ce sera un signe qui ne conduira sans doute pas le gouvernement à reculer mais qui le contraindra à un débat plus large qu’il l’avait imaginé au départ.

Mardi, lors de sa conférence de presse, François Hollande a confirmé qu’il irait au bout de ce qu’il a appelé une réforme « de progrès et de liberté ». Mais, en ajoutant : « je ne veux pas en faire un texte de division ». « Je considère que toutes les sensibilités doivent être entendues et respectées », a-t-il dit. Ça ne veut pas dire qu’il les écoutera, encore moins qu’il les satisfera, mais c’est-à-tout le moins une invitation au débat.  La majorité a écarté l’idée d’une commission ad hoc ou d’Etats-généraux réclamés par la droite. Mais plus le débat approche, plus les questions soulevées sont nombreuses sur le sujet.

Ces manifestations ne peuvent-elles pas être perçues comme un combat d’arrière-garde face à l’évolution normale de la société ?

L’opposition au mariage et à l’adoption homosexuels est plus diversifiée qu’il y parait. C’est pas les réacs contre les modernes, les cathos contre les laïques, la droite contre la gauche. Et hormis quelques dérapages, les réactions homophobes sont heureusement marginales.

Les catholiques et les évêques sont en première ligne mais toutes les religions sont sur la même position. Et la contestation déborde la sphère religieuse.  Auditionnée hier à l’Assemblée, l’association des maires de France a relayé le trouble de nombreux maires et demandé l’inscription dans la loi d’un « droit de retrait » ou encore de permettre qu’un mariage soit célébré dans une autre commune que celle de résidence des époux.Il y a ceux qui ne sont pas contre la reconnaissance de l’union homosexuelle mais qui n’acceptent pas la disparition des notions de « père » et de « mère » du code civil ni la remise en cause de la filiation.

Sur le plan politique, la campagne interne à l’UMP a montré une opposition massive des militants de droite. A gauche, les réserves sont discrètes mais elles existent. L’écrasante majorité des parlementaires votera le texte mais des élus ou des associations comme « les poissons roses » réclament un débat plus approfondi, ou préfèreraient que la filiation ne soit pas chahutée. Si le groupe socialiste poussait un amendement autorisant la PMA pour les couples homosexuels, cela renforcerait les réserves de certains et les tensions dans la société. Votre invité Bruno Le Roux, président du groupe PS pourra vous dire l’état d’esprit des socialistes sur le sujet et s’il permettra la liberté de vote, comme elle s’était exprimée par exemple sur le traité européen".

Partager cet article

13 commentaires

  1. du 13 janvier ? Je croyais que c’était le 20 janvier la manifestation point d’orgue ? Ne me dites pas qu’il y a encore des brêles qui veulent se distinguer ? !!

  2. Manif le 13 janvier ?
    Je croyais que c’était le 20 !

  3. le Défilé a bien lieu le 20 janvier : http://www.a-contrecourant.fr/
    Attention à la désinformation . C’est la deuxième fois que j’entends parler du 13 janvier, ayant vu cette date sur un blog de “La Croix” également. Il est possible qu’une MANIPULATION ait lieu pour désorganiser les grand rassemblement.

  4. “à Paris et dans 15 villes de France demain, une manifestation nationale à Paris le 13 janvier, à la veille de la discussion du projet de loi au Parlement.”
    Bizarres approximations sur les dates:
    -demain (mais aussi le dimanche 18 novembre, rendez-vous devant le ministère de la famille)
    -le 13 janvier??? d’où sortent-ils cette date? pourquoi pas le 6 janvier pour tirer les rois? LA manifestation unitaire de janvier, c’est bien le 20 janvier 2013 “à contre-courant”.

  5. s’il n’y a pas liberté de vote, nous sommes carrément dans une dictature.
    A quoi bon élire des députés s’ils ne sont que des robots ? 577 au prix qu’ils nous coûtent ? Ce n’est vraiment pas la peine d’en avoir.

  6. Si je comprends bien, un groupe de diviseurs professionnels (qui avait déjà tout fait pour diviser l’opposition aux films blasphématoires, et qui s’occupe maintenant de diviser la manifestation “anti-mariage gay” de cette fin de semaine) se prépare à diviser AUSSI la manifestation de janvier, en lançant un mot d’ordre pour le 13 janvier, alors qu’une marche unitaire était DÉJÀ organisée le 20 janvier ???
    Il devient temps de poser hautement la question : que veulent ces gens-là ? Pour qui travaillent-ils ? Pourquoi, dès qu’une manifestation est organisée, se précipitent-ils d’en organiser une autre la veille ou une semaine avant ?
    Qui est derrière ? Qui les manipule ? Ou même, éventuellement, qui les paie ?
    Il arrive quand même un moment où il faut se poser certaines questions…

  7. Il y a des affiches pour le 20 janvier,et pourquoi le 13 maintenant?Sans citer de noms,ni d’association,je sais que certains qui se disent catholiques,ne veulent pas étre sous la bannière du collectif En Marche Pour La Vie.Quand on se prétend catholique,et qu’on veut mettre la défense de la vie et sa foi sous le veston,c’est DESOLANT!!!

  8. Bon article : il souligne combien faire l’unité sans l’organiser à partir d’une plate-forme commune, avec un comité national consensuel, une personnalité à sa tête qui donne une visibilité, etc…., sur un tel sujet et un tel enjeu, c’est se condamner à des incompréhensions parmi nous.
    Pour agir, il faut un outil et une stratégie, et non seulement dire : on est contre, on manifeste, venez nombreux à la date que nous avons choisie à deux ou trois, sans consulter personne (ce qui est le cas pour les deux dates, chacune dans leur aire d’influence prévisible). Il est évident qu’en janvier cela risque d’être rebelote.
    Un peu désolant.
    Mais marchons ce W-E, maintenant, le coup est parti.

  9. Ce qui est certain c’est que dans ma paroisse les prêtres demandent aux paroissiens de ne pas participer à la manif du 18 au motif qu’elle est organisée par Civitas. Point barre. Mais on ne sait pas vraiment les gros péchés qu’a commis Civitas pour cette mise à l’écart solennelle.
    Probablement sur ordre de l’évêché.

  10. […]

  11. Si les grands capitaines du temps passé n’avaient combattu qu’avec la certitude de la victoire, ils n’auraient pas gagné beaucoup de batailles.
    Même si le c’est pour que le gouvernement ne change pas d’avis, l’honneur demande qu’on se mobilise.
    Nos évêques l’ont compris.

  12. Moi, je vais aux deux manifs parisiennes de ce week-end !

  13. J’ai vu un article sur le Figaro … Il parle d’une manifestation le 13 janvier … Alors quid ? Celle du 20 janvier redevient la Marche pour la Vie ?
    Ras la casquette de ces torpillages.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]