Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Homosexualité : revendication du lobby gay

Quand on court entre les fauteuils du grand Rex et la Préfecture, il ne faut pas s’étonner

Le sénateur Pierre Charon a interpellé Manuel Valls aujourd'hui au Palais Bourbon :

C"Dimanche 24 mars dernier, les
opposants à la loi dite du « mariage pour tous » se sont à nouveau
réunis pour une manifestation familiale et pacifique. Une fois de plus, vos services ont
annoncé des chiffres de participation aberrants, qui démontrent une volonté
délibérée de mentir aux Français, afin de minimiser la réalité de ce mouvement
de contestation. Vous avez ainsi égaré 700 000
manifestants le 13 janvier, et plus d’un million cette fois-ci !

Je conçois que le gouvernement soit
agacé par la détermination et la mobilisation massive des opposants à ce texte.
Mais cet agacement ne saurait ni justifier la manipulation grossière des
chiffres, ni les instructions données par vous-même de la salle de
commandement, assisté du Préfet de police.

Comment expliquez-vous l’utilisation
de ce que vous appelez des aérosols sur des femmes, des pères de familles, et
des enfants ?
( D’ailleurs, jusqu’à présent, les
aérosols, ça sert plus pour les asthmatiques que pour disperser les
manifestants ! )

Vous avez parlé de groupes
extrémistes hier encore à l’assemblée nationale. Mais Monsieur le Ministre, je ne sais
pas si quelques agités ont pu se faufiler dans la foule, mais toutes les images
et les vidéos sont accablantes pour vous et vos services ! Vos extrémistes sont des fillettes de
8 ans, des personnes âgées, des bonnes sœurs, des familles nombreuses, et des
élus de la République !
D’ailleurs, à l’heure où je vous
parle, un enfant de 14 ans est toujours hospitalisé, ne sachant pas s’il
récupèrera l’usage d’un œil. Monsieur le Ministre, quand le
pouvoir s’en prend aux enfants, c’est la République qui saigne.

Comment pouvez-vous expliquer aux
Français qu’une semaine plus tôt, les CRS étaient restés impassibles devant les
syndicalistes de PSA qui faisaient bruler des pneus sur cette même avenue de la
grande armée ? Comment pouvez-vous affirmer que les
organisateurs ont été débordés par la manifestation ? Pardon ! Ce
sont vos services de renseignement qui la veille encore, prévoyaient
100 000 personnes au doigt mouillé ! Effectivement, si vous attendiez
quinze fois moins de manifestants, il n’est pas anormal que vos services
aient-été débordés et que l’on doive déplorer des incidents…

C’est une irresponsabilité du Préfet
de Police de Paris, Monsieur Boucault, d’avoir figé les manifestants, sans
prévoir d’issues au cortège. Ce qui revient à peu près à remplir une boite de
nuit sans sortie de secours !

Cela dit, quand on nomme un directeur
de l’ENA responsable du maintien de l’ordre, et que l’on court entre les
fauteuils du grand Rex et la salle de commandement de la Préfecture de police,
il ne faut pas s’étonner que ça déborde.

C’est pourquoi Monsieur le Ministre,
nous avons décidé avec un certain nombre de collègues de demander l’ouverture
d’une commission d’enquête, afin qu’elle éclaircisse les conditions dans
lesquelles la Préfecture a anticipé, encadré cette manifestation et compté les
participants."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services