Quand l’UMP n’assume pas sa victoire

L'élection visiblement ni prévue ni envisagée de Brice Hortefeux pose un problème à l'UMP… C'est ce que rapporte Le Point :

Hortefeux " En troisième position sur la liste présentée par la majorité présidentielle dans cette circonscription qui n'offrait que 5 sièges à pourvoir, Brice Hortefeux, actuel ministre du Travail, a été élu, contre toute attente, eurodéputé (…) Or, ce proche du président de la République n'avait été placé sur la liste du Centre que dans le but de doper la campagne de l'écurie présidentielle. "On a besoin de Brice Hortefeux au gouvernement", a lancé lundi le secrétaire général de l'UMP Xavier Bertrand. "Nous savions que Rachida Dati (ministre de la Justice) et Michel Barnier (ministre de l'Agriculture) s'apprêtaient à aller siéger parce que nous les avions placés en tête". "Pour Brice Hortefeux, il s'est engagé dans cette campagne de manière tout à fait désintéressée" pour "apporter son poids politique", a reconnu Xavier Bertrand sur RTL (…)

En janvier dernier, Nicolas Sarkozy avait même indiqué que les candidats "siègeraient", que c'était "une règle". Une phrase dont Rachida Dati (…) a tenté de minimiser la portée aujourd'hui, indiquant qu'il ne s'agissait pas d'une "règle collective".

Pour l'heure, le ministère du Travail et l'Élysée semblent se renvoyer la responsabilité de la décision. Le premier indique que le président de la République va décider tandis que le second explique n'avoir aucun commentaire à faire et suggère de s'adresser directement à l'intéressé."

5 réflexions au sujet de « Quand l’UMP n’assume pas sa victoire »

  1. Jean

    « En janvier dernier, Nicolas Sarkozy avait même indiqué que les candidats “siègeraient”, que c’était “une règle”. Une phrase dont Rachida Dati (…) a tenté de minimiser la portée aujourd’hui, indiquant qu’il ne s’agissait pas d’une “règle collective”. »
    Quelle interprétation datienne !Si la règle n’était pas collective, alors elle aurait dû être nominale !
    Mais ce que le souverain Sarkozy peut faire, il peut le défaire, non ? un peu comme l’Etat… (pas l’Etat français qui, lui, cède des pans de souveraineté sans avoir le droit moral de revenir dessus).

  2. André DUHAMEL

    C’est le résultat d’un mode de scrutin stupide.
    Ces “régions” ne veulent rien dire. Le Var qui pourtant apporte une forte contribution au gouvernement actuel n’a aucun représentant à l’assemblée européenne.
    Je préférais les listes nationales (ancien système)

  3. Oktavius

    C’est une fois de plus la preuve qu’au Parlement Européen, personne ne veut y aller. Les places sont habituellement réservés à ceux qu’on veut écarter, dans les “grands” partis, et ceux qui ne peuvent vraiment pas se faire élire ailleurs, pour les autres.
    De quoi susciter l’enthousiasme des électeurs.

  4. christian avignon

    Compte tenu des très faibles pouvoirs du parlement européeen , je ne vois pas ce que Brice Hortefeux irait faire à Strasbourg.
    A moins que le président de la République dans son désir d’ouvrir encore et encore son gouvernement propose le ministère du travail à Daniel Cohen-Bendit ! !
    [Bonsoir, Christian !
    Philippe Carhon]

  5. christian avignon

    Compte tenu des très faibles pouvoirs du parlement européeen , je ne vois pas ce que Brice Hortefeux irait faire à Strasbourg.
    A moins que le président de la République dans son désir d’ouvrir encore et encore son gouvernement propose le ministère du travail à Daniel Cohen-Bendit ! !
    [Bonsoir, Christian !
    Philippe Carhon]

Laisser un commentaire