Quand le pouvoir politique contribue à promouvoir une contre culture de mort…

Dans son dernier billet, le Père Yannick Bonnet ne manie pas plus la langue de coton que d’habitude quand il évoque  la contre culture

« cette mouvance qui véhicule laideur, haine, désespoir et conduit les plus fragiles à des passages à l'acte violent, attentats meurtriers, autodestructions et suicides… »

Une des incarnations de cette contre culture 

«  les groupes de musique "Metal dont une  partie non négligeable a montré une certaine propension à diffuser des messages racistes, antisémites, antichrétiens et satanistes… »

« Il ne faut pas s'étonner que ceux qui veulent détruire, par haine idéologique, une culture qui défend des valeurs spirituelles, morales et culturelles, fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour promouvoir cette musique… et que des organisateurs de festivals musicaux comme par exemple le Hellfest  investissent dans ce marché… »

« Le pouvoir politique ne doit en aucun cas favoriser le mépris et la haine de catégories de personnes … »

« J'encourage vivement tous ceux qui voient dans leur cité ou leur département les fonds publics servir à ce genre de manifestation porteuse de haine et de mépris à réagir par tous les moyens légaux pour contraindre leurs élus à cesser de contribuer à la promotion de cette sinistre contre culture… » 

Une occasion nous est donnée de manifester notre soutien à l’association engagée dans le combat contre la haine et le mépris véhiculés par le Hellfest en signant la pétition « Non à la haine, Respect pour tous » qui accompagne l’action juridique lancée il y a quelques semaines.

Laisser un commentaire