Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Quand le légalisme tue la vraie responsabilité de l’homme

"Être homme, c'est précisément être responsable" écrivait Saint-Exupéry. La loi devant être subordonnée à la morale, elle ne devrait pas sanctionner ce qui n'est pas immoral. La loi devant protéger l'Homme, elle ne devrait pas restreindre sa responsabilité, qui consiste aussi à donner une réponse morale à ses faits et gestes.

Mais voilà, la loi devient légalisme quand elle se veut la seule référence des comportements humains, l'œil omniprésent de la loi se substituant à celui de Dieu et de la morale. C'est la problématique levée par ces nouvelles formes de répression : la vidéo-surveillance qui vous vaudra un PV lorsque vous commettrez le crime de vous arrêter 2 minutes sans danger devant l'école pour accompagner votre enfant jusqu'au portail (c'est du vécu). Rien d'immoral pourtant à s'arrêter ainsi si cela ne provoque aucun danger pour soi ou autrui, mais sanction légaliste : voici  donc après le Var, un nouveau grand moment dans le Nord de cette mort à petit feu entretenu de l'imposition forcée de la loi comme seule référence première des comportements… et in fine des esprits et des idées.

Partager cet article

3 commentaires

  1. Moralité (au choix):
    1) ne faites pas d’enfants (c’est le plus “dans le vent”)
    2) allez à pied quand vous accompagnez votre enfant à l’école (prévoir de se garer suffisamment loin pour que ce trajet “à pied” ait un air réaliste)
    3) “jetez” votre enfant de la voiture sans l’accompagner jusqu’au portail: il y trouvera peut-être une vocation de cascadeur?

  2. De fait, c’est de la dictature….pour le plus grand bien de l’humanité, bien sûr!
    La France, grâce à Sarkozy s’américanise de plus en plus et perd donc toute son identité!
    Il nous avait prévenu: le mondialisme se met en place.

  3. Excusez-moi, mais ma perception des parents qui “accompagnent” leurs enfants à l’école est un peu différente.
    Cas n°1 : on gare la voiture sur le trottoir. Les mamans,parfois avec poussette en plus d’enfants tenus à la main, contournent l’obstacle en descendant sur la chaussée.
    Cas n°2 : on gare la voiture en double file. Les autres usagers de la route doivent donc déboîter, opération d’autant plus dangereuse que la circulation est dense et que de nombreux piétons traversent dans ce secteur.
    J’estime qu’on peut se garer à quelques dizaines de mètres et accompagner son enfant à pied.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services