Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classifié(e)

Quand le communisme chinois exploite la pauvreté africaine et se paye en pétrole

VangCa provoque ce terrible scandale, une ville entièrement neuve mais vide :

"Après l’Europe et les Etats-Unis, voici que le syndrome de la ville fantôme attaque l’Afrique. Elle était censée héberger 500 000 personnes, mais des images inquiétantes montrent comment Nova Cidade de Kilamba, en Angola, est devenue la toute première ville fantôme flambant neuve du continent Noir. Construite non loin de Luanda, la capitale, cette ville abrite 750 bâtiments de huit étages, douze écoles et plus de cent boutiques, indique le site de la BBC. Soit tous les éléments nécessaires à l’épanouissement d’une société. Mais Nova Cidade n’a toujours pas réussi à attirer des habitants, incapables de payer les 75 000 euros que coûte un appartement. Ceci, dans un pays où les deux tiers de la population vivent avec moins de 2 dollars par jour.

Cette ville a été bâtie par une compagnie d'Etat chinoise – la China International Trust and Investment Corporation (Citic) – pour près de 3,5 milliards de dollars (2,8 milliards d’euros). En contrepartie de cet investissement immobilier gigantesque, le consortium asiatique a été rétribué en pétrole par l’Etat angolais. Dans cette ancienne colonie portugaise, dont la capitale souffre de surpopulation (5 millions d’habitants), les citoyens les moins favorisés gardent un goût doux-amer du projet".

Ce qu'en dit l'enseignement de l'Eglise :

" L'esprit de la coopération internationale requiert qu'au-dessus de la logique étroite du marché, il y ait la conscience d'un devoir de solidarité, de justice sociale et de charité universelle; de fait, il existe « un certain dû à l'homme parce qu'il est homme, en raison de son éminente dignité ». La coopération est la voie que la Communauté internationale dans son ensemble doit s'engager à parcourir « en fonction d'une juste conception du bien commun de la famille humaine tout entière ». Il en découlera des effets très positifs, comme par exemple un accroissement de la confiance dans les potentialités des personnes pauvres et donc des pays pauvres et une juste répartition des biens (…)

Dans les questions liées à la crise de l'endettement de nombreux pays pauvres,il faut avoir présent à l'esprit le droit au développement. À l'origine de cette crise se trouvent des causes complexes et de différentes sortes, tant au niveau international — fluctuation des changes, spéculations financières, néocolonialisme économique — qu'à l'intérieur des différents pays endettés — corruption, mauvaise gestion de l'argent public, utilisation non conforme des prêts reçus. Les plus grandes souffrances, qui se rattachent à des questions structurelles mais aussi à des comportements personnels, frappent les populations des pays endettés et pauvres, qui n'ont aucune responsabilité. La communauté internationale ne peut pas négliger une telle situation: tout en réaffirmant le principe que la dette contractée doit être remboursée, il faut trouver des voies pour ne pas compromettre le « droit fondamental des peuples à leur subsistance et à leur progrès » (Compendium de la Doctrine sociale de l'Eglise)".

Partager cet article

10 commentaires

  1. [Quand un pays A vend vend quelque chose d’inutilisable à un pays B contre son pétrole, on appelle cela au minimum un marché de dupe. Même si le pays B est corrompu. C’est une profonde injustice comme le décrit l’enseignement de l’Eglise. JL]
    Je ne vois pas en quoi la Chine est responsable de la désaffection de cette grande cité. Ils ont probablement fait ce qu’ils croyaient utile.
    Les Chinois construisent des routes et des tas de projets bénéfiques voient le jour, en Afrique. On n’en parle jamais.
    Oui, j’ai entendu une seule fois une correspondante de l’AED qui disait que les enfants guerriers enrôlés dans les guerres civiles trouvaient dans ces chantiers, d’autres perspectives. Elle disait que ces projets connaissaient, “il faut bien le dire” une réelle réussite.
    titrer : “quand le communisme chinois exploite la pauvreté africaine et se paye en pétrole” me paraît un peu abusif. Le texte que vous citez ne présente d’ailleurs pas les choses de cette manière.
    Enfin, je vous conseille la lecture de ce texte, sans doute très exotique. Il est issu du Komsomolskaïa Pravda.
    _________________________________
    http://www.courrierinternational.com/notule-source/komsomolskaia-pravda
    _________________________________
    Les Etats-Unis éliminent DSK pour faire échouer son projet d’une nouvelle monnaie (Russie/Chine/Libye )qui devait aider les pays pauvres
    “[DSK] C’est confortablement assis dans un avion d’Air France qu’il a été appréhendé, dix minutes avant le décollage.
    Selon le personnel naviguant, les policiers de l’Unité spéciale pour les victimes n’ont pas demandé à leurs homologues de l’aéroport de procéder à l’interpellation, mais ont tenu à la réaliser eux-mêmes. Ils ont brouillé les téléphones portables dans cette zone de l’aéroport le temps nécessaire. Or, un tel brouillage n’est pas de la compétence d’une brigade mondaine. Ceci est bien une affaire de sécurité nationale.
    Lorsque le suspect a été placé en garde à vue, il a été coupé de tout contact extérieur. La détention avait-on expliqué est nécessaire car le prévenu pourrait fuir en France, Etat avec lequel Washington n’a pas conclu de traité d’extradition et qui a protégé un autre prévenu accusé de viol, le cinéaste Roman Polanski. La juge avait décidé de le faire enfermer à Rikers Island, une des plus importantes prisons du monde avec 14 000 détenus, et l’une des plus sombres. Un enfer sur Terre. « Pour sa protection », on l’avait alors gratifié d’une chambre individuelle et mis au secret. Au total, durant 10 jours, le directeur général du FMI a été séquestré. Pendant 10 jours, le fonctionnement de l’institution internationale a été bloqué faute de signature. Pendant 10 jours, les problèmes de l’euro et du dollar, la faillite de la Grèce, et bien d’autres enjeux ont été suspendus au bon vouloir de policiers, de juges et de matons.
    Pourquoi donc déployer des moyens hollywoodiens et bloquer le FMI durant 10 jours ? Deux réponses sont possibles, et elles sont peut-être liées. En premier lieu, le 29 mars 2009, le gouverneur de la Banque centrale chinoise Zhou Xiaochuan a remis en cause la prédominance du dollar comme monnaie de réserve. Déplorant que le projet de l’économiste John Maynard Keynes de créer une monnaie internationale (le Bancor) n’ait pas été concrétisée à l’issue de la Seconde Guerre mondiale, il proposa d’utiliser les Droits de tirage spéciaux du FMI pour jouer ce rôle.
    (…)
    Dmitry Medevedev, qui avait fait frapper symboliquement des prototypes de cette monnaie, posa quelques pièces sur la table. D’un côté y figuraient les visages des huit chefs d’État et de l’autre la devise en anglais « Unity in Diversity ». Le projet est soumis aux experts de la Division des Affaires économiques et sociales de l’ONU. Leur rapport, auquel participe le professeur Vladimir Popov de la New Economic School de Moscou, est étudié le 25 avril 2010 lors d’une réunion jointe du FMI et de la Banque mondiale.
    Le processus devait aboutir, aujourd’hui 26 mai 2011, au sommet du G8 à Deauville (France). Le dollar aurait cessé d’être la monnaie de référence sur fond d’imminente cessation de paiement du gouvernement fédéral des États-Unis. Washington aurait renoncé au financement de son hyper-puissance militaire par la dette pour se consacrer à sa restructuration interne.
    (…)
    Malheureusement, durant les derniers mois de ce processus, des initiatives militaires et politiques ont bouleversé ce plan. Certains États —dont la Russie et la Chine— ont été floués. L’arrestation de DSK montre que Washington était de mauvaise foi et que ses concessions ne visaient qu’à gagner du temps. Bien que le détail exact du montage imaginé par Dominique Strauss-Kahn pour créer cette nouvelle monnaie de réserve adossée aux Droits de tirages spéciaux du FMI soit secret, il apparaît que le Libye y jouait un rôle clé : à titre expérimental, c’est la Banque centrale libyenne qui la première avait décidé de fonder sa monnaie, le dinar, sur l’or et au delà sur les DTS. La chose est d’autant plus importante que la Libye dispose d’un fond souverain parmi les mieux dotés du monde (il est même un peu plus riche que celui de la Russie).
    (…)
    Selon nos contacts à Tripoli, au moment de son arrestation, DSK partait à Berlin pour trouver une solution avec la chancelière Angela Merkel. Il devait ensuite partir avec un émissaire de Mme Merkel négocier avec des représentants du colonel Kadhafi —voire avec lui directement—. La signature du Guide libyen étant indispensable au déblocage de la situation. On assiste désormais à une guerre financière d’une ampleur jamais égalée : alors que la situation économique des États-Unis vacille et que le dollar pourrait devenir rapidement une monnaie de singe, l’accord conclu au G8 et avalisé au G20, mis en œuvre par le FMI en coordination avec la Banque mondiale et les milieux bancaires internationaux dont DSK était le champion, est suspendu. La domination du dollar est intacte quoique plus que jamais artificielle.
    Dans ce contexte que vaut l’honneur d’un homme ?”
    Source Komsomolskaïa Pravda ( Fédération de Russie), 26 mai 2011

  2. La Chine a conclut un marché et le contrat a été respecté.
    Je ne vois pas en quoi elle est coupable de quoi que ce soit.
    [Le marché vous paraît-il moralement recevable ou êtes-vous de ceux qui pensez qu’il existe des pans de vie (politique, économie, etc.) exempts de moralité? JL]
    Mais bon, s’attaquer à elle est toujours un des nombreux refrains habituels.
    Et nous mêmes, occidentaux, voire Français, n’avons-nous pas construit quelque chose en Afrique, et payés en pétrole ?
    Au fait, pour ceux qui l’aurait oublié, Mao est mort depuis longtemps; quant au communisme… on peut rire ?

  3. cette architecture est a l’encontre de la culture africaine… c’est une ineptie !!! pourquoi vouloir parquer les Africains (dont la grande majorite dans les villes provient de la brousse) dans des immeubles ghettos ??
    quand vous vivez en recueillant difficilement 2 euros par jour… je ne vois pas a qui ces logements sont destines. Il n’y a pas de classe moyenne en Afrique.. les tres riches qui vivent dans des villas/palais et ceux qui essaient de survivre dans les ‘quartiers’ ou ‘makis’ (au Cameroun) qui sont en fait des bidonvilles…
    il faut avoir vecu en Afrique avant de declarer que ce concept est viable !!! ===========
    ‘Le projet est défendu bec et ongles par le gouvernement du président José Eduardo dos Santos, qui avant le début de son mandat avait promis de construire un million de maisons en quatre ans. Le problème actuel étant que les résidences de Nova Cidade de Kilamba – dont le prix oscille entre 120 000 et 200 000 dollars – sont inaccessibles pour la grande majorité de la population, dont les deux tiers vivent avec moins de 2 dollars par jours, selon les estimations des organisations internationales.
    “Il n’y a tout simplement pas de classe moyenne en Angola, uniquement les très pauvres et les très riches. Et donc, il n’y a personne pour acheter ce type de logement”, résume Elias Isaac, membre de l’Open Society Initiative of Southern Africa (OSISA), cité par la BBC. Le gouvernement angolais promet de faciliter les emprunts-logements et de prévoir une part de logements sociaux dans le parc immobilier. Ses détracteurs estiment qu’il a surtout voulu se précipiter en vue de l’élection présidentielle, qui a lieu le 31 août. (Photos Facebook).’
    http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2012/07/04/dig-une-ville-fantome-construite-par-la-chine-en-plein-coeur-de-langola/
    ========
    ce projet a ete realise a coups de pots de vin.. (comme les exploitations forestieres dans d’autres pays africains… ou les parcelles sont coupees a blanc, en contradiction totale avec les textes internationaux !!) et a fins electoralistes
    les Africains ne sont pas dupes
    et Monsieur Lahire qui a poste cet article, non plus !!!
    arretons d’etre naifs.
    j’ecrirai peut-etre un jour tout ce que j’ai constate et vecu en Afrique…

  4. qu’on me donne 2,8 milliards d’euros et je ferai du concret !!! pour le mieux vivre des populations demunies
    ou bien qu’on les donne aux missions Catholiques…

  5. […]
    [Au lieu de dénigrer et d’insulter gratuitement, argumentez et raisonnez ou passez votre chemin. JL]

  6. Est-ce que ça ne permettrait pas de loger quelques unes de nos familles immigrées si mal logées chez nous ?

  7. En réponse à J.L: je ne crois que la Chine soit immorale d’avoir construit cette ville; ce sont aux Congolais de la peupler et non aux Chinois. Par contre, moralement, oui, on pourrait poser la question aux dirigeants de l’Angola.
    Enfin, moraliser les marchés relève d’une certaine utopie qui semble échapper à beaucoup.
    – Certains membres de l’OAS en leurs temps, ont été priés de quitter l’Esapgne du temps de Franco, pourtant assez proche de leurs idées, bécause, le marché des oranges risquait de lui passer sous le nez…
    – Du temps des combats en Algérie, les Fels avaient des AA52 fabriquées en France, alors même que nos militaires ne les connaissaient pas.
    – Israël nous fournit des tas de produits, avocats… tandis qu’à Gazza, les gens crèvent de faim et de soif…
    ===
    morale, vous avez dit morale ? C’est immoral !

  8. Bonjour,
    Habitant à Luanda, je me permets de nuancer cet article. Peut-être les prix ont ils été mal fixés à Kilamba (encore que l’immobilier a Luanda soit bien plus cher qu’à Paris) et cela nécessite sans doute un ajustement.
    En revanche l’Angola a un grand besoin d’infrastructure et se développe à vitesse grand V depuis la fin de la guerre il y a 10 ans. Il est normal qu’ils utilisent la manne pétrolière pour cela.
    Force est de constater que les chinois proposent des prix plus attractifs que les occidentaux, on ne peut pas nier qu’ils participent aux développement de l’Angola.
    Le seul reproche qu’on puisse éventuellement leur faire et d’employer des ouvriers chinois plutôt que locaux, ce qui ne favorise pas l’emploi des angolais.

  9. (ooops, pardon..je ne m’etais pas relue, les makis sont des restos, les matitis des quartiers/bidonvilles)
    quant aux emprunts immobiliers, les salaires des employes et fonctionnaires etant tres bas, les angolais ont du mal a entamer la 2eme quinzaine du mois (Luanda est une des villes les plus cheres du monde..!!).. ils sont en general deja meme endettes au debut du mois… le seul micro-credit valable en Afrique est la ‘tontine’…

  10. bea,
    personne n’a dit que cette info n’était pas intéressante. Ou qu’il y avait des naïfs parmi nous. Je pense que vous connaissez très bien l’Afrique. S’agissant des Chinois, il nous est très difficile depuis nos catégories et notre histoire occidentales de tirer des conclusions de leurs comportements.
    Pour détendre un peu tout le monde, voilà une blague juive sur le communisme qui est aussi une blague sur les Chinois qui fera sourire intérieurement les Chinois et ceux qui connaissent la Chine :
    Un envoyé du Parti communiste soviétique est invité à prononcer un discours devant l’assemblée du Parti communiste chinois à Pékin. Il parle une demi-heure quand l’interprète se lève et dit :
    – Ching !
    Les assistants applaudissent.
    L’émissaire soviétique continue à parler et après une autre demi-heure, l’interprète se lève et clame :
    – Ching-Chang !
    Enormes applaudissements.
    L’envoyé de Moscou remercie, parle encore une demi-heure et termine triomphalement. L’interprète :
    – Ching-Chang-Chong !
    Toute l’assemblée se lève pour faire une véritable ovation. Le Soviétique, très heureux de l’accueil qui lui a été réservé, va trouver un ami qui comprend le chinois :
    – Quelle langue concise que le chinois ! Cet interprète a réussi à traduire un discours si long en si peu de mots !
    – C’est très simple, répond l’ami, la première fois il a traduit “Il dit des bêtises!”, la deuxième “Il dit de grosses bêtises!” et la troisième fois il a dit “Il a fini de dire ses bêtises!”

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services