Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Quand la prière sort du coma

A voir ici en vidéo :

"A 36 ans, j’ai eu un terrible accident. Un mois de coma grave. On a
proposé à mes parents que je devienne donneur d’organe (…) Mes
parents ont organisé une soirée de prière pour ma guérison, avec mes
amis, croyants ou pas
(…) En sortant du coma, je découvre que ma
courbe de coma était remontée brutalement le lendemain de cette veillée
de prière, alors que j’étais à un stade d’où on remonte rarement (…)
les médecins ne comprenaient pas, n’avaient jamais vu ça (…)
Fortement ébranlé par cela, j’ai décidé que tous les jours, jusqu’à ma
mort, je ferai un geste d’amour conscient, choisi…
".

Lahire

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

5 commentaires

  1. Les médecins vraiment sympas proposent de charcuter le corps du patient alors qu’il est encore en vie… Carrément délirant !!! Ca s’appelle encore des “médecins” ce genre d’individus ???
    Il faudrait prélever la cornée, les reins, l’estomac, la moelle épinière et les mains à ces pseudos-médecins ; après ils reverraient peut-être leur jugement quant à l’adéquation de certains dons d’organes !
    Certains médecins feraient bien de songer qu’ils ne sont que médecins ; ils ne sont pas Dieu. Y’en a vraiment marre que ces gens – sous prétexte de sauver des vies – s’arrogent également le droit (avec l’accord de la famille) de dépeucer leurs patients encore en vie !

  2. Il faudra bien un jour poser la question de Christophe : le dépeçage se fait-il lorsque la personne est morte ?
    Si la personne est vivante les “dons d’organes” ne seraient que des assassinats en vue d’anthropophagie.

  3. Il est assez odieux de parler de “dépecage” et de traiter des médecins comme des charognards.C’est par la persévérance de l’équipe de réanimation que ce patient a pu tenir un mois de plus, permettant cette guérison spectaculaire, dont il faut rendre grâces à Dieu, sans être injuste avec Ses instruments.
    Bien entendu les prélèvements d’organes ne sont faits que post mortem Il y a plusieurs critères de la mort,le plus utilisé est l’encéphalogramme plat.Mais Il semble que ce critères soit encore à approfondir,c’est ce que font les chercheurs.Prions pour eux.

  4. Cher Senex,
    Vous devriez au moins savoir que le prélèvement de la cornée doit se faire lorsque le sujet est encore en vie, car une fois décédé, c’est trop tard et la cornée n’est plus réutilisable.
    Je ne considère pas les médecins comme étant des charognards comme vous le prétendez. Je dis que CERTAINS médecins s’attribuent le droit de sauver leurs patients, comme de les zigouiller. Quand quelqu’un est encore en vie, personne n’a à demander à la famille (et le médecin moins que quiconque) si l’on peut lui prélever encore quelques organes avant qu’il n’ait plus aucune valeur aux yeux de ces pontes de la médecine moderne.
    Je n’ai rien contre le don d’organes, mais – de grâce – quand c’est le médecin en charge du patient qui fait la proposition aux parents du malade encore en vie, c’est pour le moins indécent et scandaleux.
    Quand à remercier le médecin d’avoir eu la patience d’attendre la sorie du coma de son patient, il ne faudrait quand même pas rigoler ; car le job du médecin, c’est de soigner, pas de passer à vie à trépas.

  5. Cher X .Objections votre honneur !!Tapez “prélèvements de cornée”et vous lirez les textes très stricts qui réglementent le “prélèvement de cornée à titre thérapeutique”.Le médecin préleveur doit s’assurer que la mort a été certifiée,par un autre praticien que lui-même. ,et il en est de même pour tous les prélèvements.Je n’ai donc pas “tout faux” comme vous l’affirmez…Stop

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services