Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / France : Laïcité à la française

Quand la gauche s’inquiète de la laïcité, c’est contre ce qui est chrétien

A Cannes, l'opposition de gauche s'indigne de la décision de
la majorité UMP d'attribuer le nom de Saint-Jean-Cassien au carrefour
giratoire de l'aéroport
. À l'approche de la fête annuelle dédiée au
patron de coeur des Cannois qui se déroulera ce week-end, la municipalité a ainsi décidé de rendre hommage à ce «moine, père abbé et grand docteur de la vie monastique ayant séjourné à
Cannes aux alentours du Ve siècle.»
Pierre Site, conseiller municipal socialiste, considère que «les lieux désignés sous ce nom ne manquent déjà pas» en songeant à
la butte Saint-Cassien toute proche (lieu de pèlerinage depuis 1675) ou au lac éponyme voisin. Il remet
aussi en question la légitimité de cet hommage :

"Saint-Jean-Cassien
n'est pas réellement attaché à la ville de Cannes. Certes, il séjourna
un temps au monastère de Saint-Honorat, mais sa présence en Provence est
surtout marquée à Marseille".

L'opposant estime enfin «que
donner à un lieu public le nom d'un religieux pose problème, surtout au
moment»
où les députés viennent de voter l'interdiction du port du
voile intégral musulman. Le PS local était moins opposé au bail emphytéotique accordé par la mairie au projet de mosquée… En guise d'alternative, il suggère

"de donner le nom d'une personnalité importante que Cannes
n'a pas encore honorée. Un homme qui devrait faire l'unanimité également
parmi les religieux, puisqu'il se définissait comme agnostique. Cet
homme, c'est François Mitterrand !"

Le premier
adjoint au maire, David Lisnard, a courageusement rétorqué :

"La laïcité n'est pas l'amnésie. Il est évident que la
culture judéo-chrétienne fait partie des fondements de notre
civilisation.
"

"son passage sur l'île Saint-Honorat et le
pouvoir qui lui était prêté de guérir
les fièvres et les entorses ont contribué à la renommée de Saint-Jean-Cassien au sein de la
ville de Cannes".

Partager cet article

11 commentaires

  1. Ce serait plus simple si la laïcité laissait la place à l’allahicité ou à l’athéisme.

  2. Bientot ils demanderont a ce que certaines villes soient debaptisees : Saint-Etienne ? Saint Gaudens ? Saint Maur ? Saint Quentin ? Saint Tropez ? Saint Nazaire ? Saint Dizier ? Saint Brieuc ? … Mais ou va la France …

  3. Pardon Mahommet m’aurotises tu le droit de respirer ?

  4. Pour certains la laïcité doit rimer avec “anticléricalité”

  5. Ok pour Mitterrand, mais alors qu’on appelle ce rond point Saint Mitterrand. Qu’on rigole un peu.

  6. C’est énorme…
    Mais après tout, il aurait tort de se gêner : il prend les électeurs pour ce qu’ils sont…

  7. Les catholiques consequents devraient exiger que le carrefour s’appelle “Jean Cassien” et non “Saint Jean Cassien”
    Pour autant que je sache, seule l’Eglise Orthodoxe le vénere comme un saint. Les catholiques l’ont condamné pour “semi-pelagianisme” au concile d’Orange. Me trompe-je ?

  8. Avec tous ces imbéciles qui violent nos racines et nos valeurs, pas étonnant que les citoyens désertent les urnes. Les politiques ne sont plus au service de la nation, mais de leurs idéologies parfois perverses. Qu’est-ce qui nous attend en 2012, sachant que l’abstention ne pas prise en compte ; un nouveau mandat pour N. Sarkozy ? l’arrivée de M. Aubry ou, encore plus pire à craindre, celle du “facteur timbré” (le très médiatique pote à Ferrat)…???

  9. @PK, J’ose esperer que vous ne voulez pas dire que les electeurs sont tous des imbéciles. Il faudrait plutôt preciser qu’ils sont tenus pour quantités negligeables par ceux qui croient detenir un pouvoir.
    Je fais comme vous partie de ces innombrables pékins lambdas dont les imbéciles labélisés par la république se moquent en permanence mais cela ne me chaût point car ma seule ambition est de rester aussi près de mon Seigneur que cela m’est accordé par Sa grâce.

  10. Saint Jean Cassien est bien le saint co-fondateur du monastère de Lérins.
    Merci de donner à ce rond-point ce nom si cher aux cannois.
    Il y a à Cannes des rues aux noms de personnages arabes illustres, en pleine ville : ils ne sont pas oubliés, notamment le Bachaga Boualem. Donc, cette polémique hypocrite, n’a pas lieu d’être.
    Pour connaître mieux Saint Jean Cassien,dans sa participation à la fondation de Lérins, vous pouvez vous reporter au livre “Lérins, l’île sainte de la Côte d’Azur”de Jean-Jacques Antier, paru en 1973. C’est aussi une histoire de la Provence, très bien documentée.

  11. Aujourd’hui,le 23 juillet, c’est la Saint Jean Cassien. (Je ne le savais pas)
    “Il a laissé une œuvre doctrinale importante, dont les Institutions cénobitiques (De Institutis coenobiorum et de octo principalium vitiorum remediis, écrit vers 420) et les Conférences (Conlationes ou Collationes), ouvrages consacrés à la vie monastique, qui ont profondément marqué le monachisme occidental du Ve siècle à nos jours, notamment en raison de leur reprise dans la règle de Saint Benoît, mais aussi parce qu’ils s’appuyaient sur l’expérience que fit Cassien du grand monachisme oriental, celui des déserts de Palestine et d’Egypte. Il est le fondateur de l’abbaye de Saint-Victor de Marseille et celui de l’Abbaye de Lérins avec Saint Honorat..

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services