Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Quand la gauche fâchée, elle toujours faire ainsi

Quand la gauche fâchée, elle toujours faire ainsi

Le ton de cet article éditorial du Monde laisse comprendre que, puisque le droit ne donne pas raison à la gauche, la gauche va répondre par la violence. Logique révolutionnaire. L’article commence ainsi :

Le grillage de protection qui enserre aujourd’hui à Washington le siège immaculé de la plus haute instance judiciaire des Etats-Unis d’Amérique dit bien le péril qui la menace : celui de se couper du pays par pure dérive idéologique.

et se termine comme cela :

Le consentement des concitoyens la protège bien plus sûrement que l’inamovibilité de juges nommés à vie. Ses membres sont déjà sous protection policière après qu’un homme armé venu pour tuer l’un des conservateurs après une fuite de la première mouture de l’arrêt contre l’avortement s’était rendu préventivement à la police.

Difficile de ne pas le comprendre comme une menace voilée. S’opposer au sens de l’histoire supposerait donc d’être sous grillage et menacé de mort. C’est l’argument ultime qui devrait finir de terrifier ceux qui n’auraient pas été impressionnés par les raisonnements de l’article. On ne sent pas un camp très certain de la solidité de son argumentation. Dans le Michigan, un centre pro-vie a été vandalisé. Depuis la décision de la Cour, certaines paroisses et églises ont déjà commencé à faire des préparatifs de sécurité, anticipant la possibilité d’une “nuit de la rage”. “Un manifeste a été trouvé par les autorités fédérales chargées de l’application de la loi, d’un groupe extrémiste appelant à une “nuit de rage” à partir de 20 heures le soir où la décision de la SCOTUS sera rendue”, a averti le diocèse de Stockton dans un mémo. “Le groupe appelle essentiellement à une violence extrême contre les églises catholiques et les centres de grossesse”.

Le FBI a ouvert une enquête sur « une série d’attaques et de menaces visant des centres de ressources sur la grossesse et des organisations confessionnelles à travers le pays ». 52 attaques ont été dénombrées en 46 jours.

« Le FBI prend toutes les menaces très au sérieux et nous continuons à travailler en étroite collaboration avec nos partenaires des forces de l’ordre et nous resterons vigilants pour protéger nos communautés. Nous aimerions rappeler aux membres du public que s’ils remarquent quoi que ce soit de suspect ou s’ils ont des informations sur d’éventuelles menaces, ils doivent le signaler immédiatement aux forces de l’ordre en appelant leur bureau local du FBI ou en envoyant un avis sur tips.fbi.gov. »

Le groupe pro-avortement connu sous le nom de Jane’s Revenge, qui a déjà revendiqué de multiples incendies criminels et actes de vandalisme contre des organisations pro-vie, a promis de poursuivre les attaques.

Partager cet article

7 commentaires

  1. Nous allons devoir nous défendre contre ces enragés
    La prochaine guerre sera civilisationnelle

  2. Le rédacteur devait être fatigué à la fin de son article car il n’hésite pas à écrire le pléonasme “l’inamovibilité des juges nommés à vie” , puis la phrase alambiquée que voici ” après qu’un homme armé venu pour tuer l’un des conservateurs après une fuite de la première mouture de l’arrêt contre l’avortement s’était rendu préventivement à la police.” Quel charabia!
    Bien entendu la “pure dérive idéologique” n’est pas celle des gauchistes armés jusqu’aux dents. C’est bien triste de lire ça dans un journal autrefois si bien écrit!

  3. Le diable se dechaine…….car un tres grand nombre de bébés qui ne seraient pas nés sans ce decret vont recevoir le baptême……ne sait’il donc pas que de toutes les façons ils retrouveront aussi leur corps a la fin du Monde et seront certainement sortis des limbes
    par Jesus même comme il sortit les justes qui attendaient dans le scheol qu’Il vienne les chercher..
    Les femmes vont de plus en plus comprendre que la vie de leur bébé est plus importante que leurs peines, prions le Seigneur de les inspirer et de mettre sur leur route les aides humaines bienfaisantes pour les aider a accueillir avec amour le bebe qui vient sui n’est en rien fautif de leur peine et qui ne demande qu’a aimer Sa Maman et etre aime d’elle.
    Prions pour la conversion de tous ceux qui suivent les inspirations de Satan pour qu’ils ouvrent les yeux et se convertissent.

  4. Le combat va être rude ! Mais courage Jésus a vaincu la mort !

  5. Situation d’émeutes aux EUA qui n’étonne que les naïfs ou ceux qui ont mis la tête dans le sable depuis très longtemps.

    La “longue marche [bolchévique] à travers les institutions” (Eglise y comprise) ou la tactique de l’entrisme révolutionnaire communiste, est arrivée à destination et a très grandement accompli son dessein de subversion quasi-complète de toutes les couches de la société occidentale postchrétienne et néopaïenne. La gauche révolutionnaire criminelle, wokiste, révisionniste, négationniste, liberticide, totalitaire et génocidaire, montre son vrai visage hideux, haineux et monstrueusement violent.

    Les courageux juges de la Cour suprême qui ont décidé de redonner l’autonomie décisionnelle aux Etats américains (autonomie qui leur avait été enlevée, niée, par une décision, elle purement idéologique, en 1973, par la même Cour) vont avoir des soucis à se faire : géographiquement, la Cour se situe à Washington, D.C., un district de la côte est américaine qui, lors des dernières élections présidentielles de 2020, a voté à 90 % pour l’escroc politique du parti démo(n)crate, voleur d’élections dévergondé et partisan inconditionnel de l’infanticide intra-utérin avec préméditation, le cynique et pseudo-catholique Joe Biden. La Cour se trouve dans la fosse aux lions gauchistes qui ne lui pardonneront pas de n’avoir dit que le droit constitutionnel américain et rien d’autre.

    Autrement dit, le simple fait de se prononcer uniquement en droit (ce qui constitue la vocation même de toute cour de justice), et non pas sur le plan de l’éthique et de la morale, donc sans aller jusqu’à prononcer une interdiction d’avorter sur tout le territoire états-unien, vaut à la Cour Suprême d’être haïe, insultée, méprisée et menacée ! La seule raison pour laquelle des juges de la Cour Suprême ne sont pas lynchés ou assassinés, c’est la présence policière renforcée et dissuasive dont ils bénéficient. Peut-on imaginer les membres du Conseil Constitutionnel français devoir être protégés 24h/7j, sous peine d’être lynchés ou tués par des assassins, des fanatiques, des extrémistes, des terroristes de l’ultra-gauche génocidaire subversive ? C’est pourtant ce qui se passe actuellement aux EUA ! Et tous les principaux médias occidentaux sont les complices criminels de ce lynchage en règle impitoyable de 6 des juges de cette Cour.

    Quand la gauche menteuse, voleuse, haineuse, manipulatrice, parasitaire, totalitaire et génocidaire passe, la société et l’Etat de droit trépasse !

  6. Réjouissons-nous de cette décision de la Court Suprême des USA ; je l’attendais depuis 47 ans. N’ayons pas peur des critiques : “les chiens aboient, la caravane passe”. Je rappelle aux partisans de l’avortement qui disent : “mon corps , mon choix” , que l’embryon-foetus n’est pas DU corps de la mère, mais DANS le corps de la mère : c’est scientifiquement prouvé : son ADN est différent de l’ADN de la mère, qu’il soit garçon ( c’est évident), mais aussi fille. Il faudra que les partisans de l’avortement trouvent un autre argument ! Ce qui m’étonne, c’est que les partisans de l’avortement ne parlent JAMAIS du sort réservé à l’embryon-foetus, comme si on arrachait une dent.

Publier une réponse