Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Quand la France rougit

de la honte du couple présidentiel

(via e-deo)

Partager cet article

8 commentaires

  1. Aïe !
    Quelle distinction ! Heureusement qu’elle est italienne et non française !

  2. La question n’est pas claire, en effet. Les textes :
    Autant l’article 122-1 du Trait consolidé semble l’autoriser :
    “Lorsqu’un État membre connaît des difficultés ou une menace sérieuse de graves difficultés, en raison de catastrophes naturelles ou d’événements exceptionnels échappant à son contrôle”
    Autant l’article 123 dit le contraire sur les moyens d’y procéder :
    Article 123 :
    “1. Il est interdit à la Banque centrale européenne et aux banques centrales des États membres, ci-après dénommées «banques centrales nationales», d’accorder des découverts ou tout autre type de crédit aux institutions, organes ou organismes de l’Union, aux administrations centrales, aux autorités régionales ou locales, aux autres autorités publiques, aux autres organismes ou entreprises publics des
    États membres; l’acquisition directe, auprès d’eux, par la Banque centrale européenne ou les banques centrales nationales, des instruments de leur dette est également interdite.”
    C’est donc interdit. Mais…) :
    “2. Le paragraphe 1 ne s’applique pas aux établissements publics de crédit qui, dans le cadre de la mise à disposition de liquidités par les banques centrales, bénéficient, de la part des banques centrales nationales et de la Banque centrale européenne, du même traitement que les établissements privés de
    crédit.”
    Juste pour resituer le cadre juridique du machin.

  3. à VD
    Je ne sais pas quel est son passeport, mais en Italie on se gausse (avec raison) de ces français donneurs de leçons :
    http://www.corriere.it/esteri/10_maggio_10/carla-bruni-michelle-obama-libro-indiscrezioni_5405949e-5c72-11df-92dd-00144f02aabe.shtml
    Ciao !

  4. On n’imagine pas de Gaulle et son épouse faire attendre un chef d’Etat pour un pareil motif. Autres temps, autres moeurs…

  5. Je ne comprends malheureusement pas l’italien. Je me garderais bien de donner des leçons, mais je suis désolée de ce manque de tenue.

  6. Je n’aime pas Nicolas Sarkozy pour plein de raisons mais il faut arrêter de jouer les fausses pudeur. Cette discussion entre Carla Bruni et Michelle Obama était privée et n’a rien de choquant. La survoltée italienne a choqué la pudeur anglo-saxonne et ça s’arrête là. Comme Brassens et ses “amoureux sur les bancs publics”, j’aime bien quand on se moque d’une moralité pudibonde ou ridicule, en l’occurrence ici le protocole. Le président et sa femme s’aiment et le montrent, et alors? je trouve cela très franchouillard et même latin pour faire référence à la nationalité de la protagoniste. Cela n’influe en rien les compétences(ou les incompétences) du président. En conclusion, ils ont bien raison de se moquer du regard oblique des politiciens honnêtes…

  7. @lusso
    Difficile en effet d’imaginer De Gaulle et son épouse etc…etc…
    quoique ceci me remette en mémoire une historiette : après le mariage de Jackie Kennedy ….dans un moment de ire ,MME De Gaulle disant à son époux : quand je pense que si l’attentat du Petit-Clamart avait réussi je serai aujourd’hui Madame Onassis !

  8. Le kitsch, c’est chic.
    Même en privé… quelle classe ! Ces propos auraient leur place dans un “after” du milieu de la mode (et même là ce ne serait probablement pas ce qu’il se fait de plus fin) mais entre deux épouses de Président, cela pèse dix tonnes, non ?
    Le relativisme est en marche. Le mélange des genres, aussi. Je n’aurais jamais imaginé un couple présidentiel aussi calamiteux. Ils sont en train de saboter le pays. Ils n’en sont peut-être pas conscients. Peut-être se croient-ils malins. Peut-être sont-ils persuadés de définir les contours d’une sorte d’avant-garde.
    Quel enfantillage.
    Quelles pitreries.
    Ha!
    ha..
    ha…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services