Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Quand la France éternelle affronte la France artificielle

Quand la France éternelle affronte la France artificielle

Lu ici :

Extrémistes les gilets jaunes ? Non, c’est absolument faux et les services de renseignement territoriaux l’ont admis au grand dam du ministre de l’intérieur Christophe Castaner.

Aux racines de ce mouvement trouve-t-on de « simples » citoyens représentatifs d’une majorité de Français qui est à bout de tout. A bout de son argent, à bout de sa précarité, à bout de sa colère, à bout de son ressentiment, à bout de toutes les humiliations qu’elle subit depuis si longtemps sur l’autel du « progressisme » qui leur amène la pauvreté, la violence, le déclin et l’islamisme.

Ce cocktail explosif imposé par le pseudo « nouveau monde » à la « vieille Europe » au premier rang de laquelle la France se frotte à une ultime volonté de ne pas disparaître dans le chaudron expérimental des migrations unilatérales, des oppressions financiarisées et du « tout est permis » même le pire.

Au-delà des taxes, au-delà des impôts, au-delà de l’incompétence abyssale du gouvernement d’Emmanuel Macron, c’est la somme des humiliations subies depuis tant d’années qui vient toquer à la porte de celui qui, protégé par cent gardes du corps d’élite payés par le peuple, intime à ce dernier de « venir le chercher ».

Bien plus profondément qu’une simple révolte de contribuables mécontents, c’est toute la vision dénationalisée, déculturée et démantelée des « progressistes » pour la France qui est aujourd’hui, 17 novembre, contestée. Fort loin de quelque extrémisme, c’est la France véritable qui dit à la France artificielle, hors-sol et déconnectée qu’il n’est plus possible de poursuivre ainsi la destruction volontaire d’un peuple millénaire.

Qu’Emmanuel Macron comprenne enfin, lui qui ne connaît absolument rien ni n’a jamais vécu ne serait-ce qu’une seconde la réalité de « ceux qui ne sont rien », relèvera du miracle tant l’enfermement psychologique et la prétention idéologique des « progressistes » auto-proclamés dépassent toutes bornes connues.

Aujourd’hui, la France éternelle et majoritaire se rebelle contre la France artificielle et minoritaire.

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

21 commentaires

  1. Vous semblez encenser ce mouvement des gilets jaunes. Mais que faites vous de la liberté de circulation?
    De quel droit des routes sont elles barrées?
    En réalité c’est la loi du plus fort.
    Il y a matière à protester. Mais compliquer la vie des autres en imposant un rapport de force à des concitoyens qui ne sont pas plus favorisés me semble insupportable.
    Ni Mr Macron ni ses ministres n’ont dû être gênés par les barrages.
    Qu’ est ce que l’anarchie?

    • Le Quilloc
      Dommage que vous ne réalisiez pas l’importance de ce mouvement.
      C’est le réveil du peuple.

      Vous dites “c’est la loi du plus fort”.

      Ce que nous imposent le président et le gouvernement, sans oublier Bruxelles, ce n’est pas la loi du plus fort ?

    • – désolé de vous contrer, mais si l’on suit votre raisonnement, toutes les tyrannies se maintiendraient indéfiniment ! Pour attaquer le palais présidentiel du dictateur stalinien Ceaucescu nous avons dû casser des portes et faire usage d’armes sans autorisation ; pour libérer le peuple croate nous avons démoli des maisons occupées par la soldatesque yougoslave avec des canons dérobés à la même armée communiste ; la liberté des peuples opprimés doit (hélas) être souvent obtenu par la force, et les Roumains ou Croates d’aujourd’hui sont fort heureux que l’Histoire se soit déroulée ainsi…

  2. La colère gronde comme un torrent débordant
    Malheur à celui qui ne veut pas écouter

  3. Cet été, devant ses affidés, JUPITER disait à la plèbe de ceux qui ne sont rien : “Vous n’avez qu’à venir me chercher !”
    Aujourd’hui que la plèbe se conforme à ses ordres, JUPITER a dû s’enfermer dans le PC de guerre de l’Élysée après avoir fait sécuriser les rues entourant sa citadelle.
    Petit pantin jouant les gros bras dans le style “Retenez-moi ou je fais un malheur !”, il a dû faire de l’huile toute la journée après avoir grignoté une olive au petit déjeuner.
    Ça lui a laissé le temps d’apprécier sa nouvelle vaisselle à 500 k€ (soit l’augmentation des taxes sur 2.000.000 l. de gazole depuis le 1er janvier dernier)…

  4. C’est bien envoyé. C’est la stricte vérité. Merci à cette journaliste d’avoir si bien exprimé cette réalité explosive. Oui il faut absolument déloger ces adeptes du mondialisme qui ne rêvent que de rejoindre la “superclasse mondiale” en écrasant les peuples qu’ils sont censés diriger. Mais tout est dit – et magnifiquement dit – dans cet article. Vive la France véritable!

  5. Et quand des gilets jaunes rencontrent des bonnets rouges, cela donne une révolution orange que nos élites déconnectées aiment chez les autres (Ukraine). Et chez nous ?

  6. Ce n’est pas à Emmanuel Macron de comprendre cela, mais à tout le système du pouvoir de changer radicalement de cap.
    Croire que ce seul homme peut changer les choses c’est se leurrer

    • C’est se leurrer parce que Macron obéit aux ordres de Bruxelles. Et s’il taxe plus les français c’est parce que Bruxelles le demande au nom de l’intérêt européen. En clair on peut sacrifier un français pour que vivent mieux un tchèque et un bulgare. Au niveau européens c’est positif pour deux personnes et négatif pour une seule. Le problème, comme l’a fait remarqué très justement Jaques Chirac en son temps, c’est que cela mène à l’appauvrissement des français! Pour changer radicalement de cap comme vous le préconiser, il faut sortir des traités européens, donc faire un FREXIT ! Réfléchissez y ! Qui est le système du pouvoir? Bruxelles? Quelles sont les règles appliquées ? Celles de Bruxelles ? Réfléchissez aux solutions possibles, et on pourra par la suite échanger, pour voir les inconvénients et les avantages de chacune des solutions, et déterminer en fonction d’arguments concrets, laquelle est la meilleure.

  7. J’ai suivi sur LCI, une honte.
    Le Guen a volontairement sous estimé ce mouvement des gilets jaunes, disant qu’il y avait peu de monde, que Macron ne ferait rien, etc. On a ressorti les chiffres des dernières grandes manifestations la manif pour tous, 340000 personnes alors que celle de mars rassemblait 1 million de personnes, tout cela pour dire que cette manifestation des gilets jaunes était minable avec 220 000 personnes sur tout le territoire. Or aux informations régionales ce n’est pas le même “son de cloche”.

    Puis Postnak, Cayrol, Veyrat Masson et Beigbeder ont discuté ensemble. Il en ressort qu’à leurs yeux, c’est ce que j’en ai conclu bien qu’ils ne l’aient pas dit clairement, tant pis pour le petit peuple qui n’a pas d’importance, Macron doit continuer sa politique, le petit peuple peut bien “crevé”, il sera remplacé aisément par les migrants!
    Wauquiez en a pris pour son grade, il a été aux affaires et n’a rien fait, la situation actuelle est dû aux 30 dernières années, comprenez que Macron n’y est pour rien. Il prend les bonnes mesures qui ne peuvent pas avoir d’effet immédiat, on doit attendre!

    Et comme aucun journaliste de droite n’était invité, il n’y a pas eu de débat et c’est comme cela que le lavage de cerveau s’opère. Il faut que Wauquiez, la droite réponde, elle ne peut pas rester sans réponse, c’est honteux et scandaleux ce qui s’est dit sur le plateau de LCI toute la journée.

    La machine à laver les cerveaux a marché à plein rendement sur les chaines télé en continu. C’était sans doute la volonté de Macron! Elles ne font que la propagande de la ploutocratie macronienne toujours dans la bien pensance. Le mot d’ordre devait être de discréditer le mouvement des gilets jaunes= le peuple pour qu’il ne récidive pas mais c’est peine perdu. Le colère est là malheureusement pour beaucoup de raisons et c’est ce pouvoir qui l’a déclenché lui qui se comporte comme les anciens rois tout puissants dans le mépris du petit peuple.
    J’ai peur que les gilets jaunes se fassent avoir par tous ces gens de la France d’en haut qui les considèrent comme “des fous du roi” ou des clowns pour les distraire le dimanche. Je sens chez ces gens parisiens, médias, journalistes, politiques un tel cynisme, un tel mépris qu’ils me donnent envie de vomir, envie de me révolter contre eux.

    Et les vendus à Macron vous expliqueront comme je l’ai entendu hier sur les plateaux TV que cela dure depuis 30 an, que ce n’est pas la faute de Macron et que Macron ne peut pas redresser la France en 18 mois, qu’il faut être patient! Et à partir de ces éléments de langage, ils vous disent que l’opposition n’a pas le droit de parler, même chose pour les syndicats. Et bien sûr il n’y a aucun opposant sur les mêmes plateaux télé pour contredire ces vendus!

    • Exactement, le petit peuple peut crever, sauf s’il réclame le FREXIT, chose qu’il n’a pas encore fait. Mais votre analyse est juste. Aucun argument présenté par les anti taxes aujourd’hui, n’ont convaincu le gouvernement de changer de position. Alors autant tenter quelque chose d’autre qui à plus de poids que le blocage des routes. Et pour Bruxelles qui est le maître de Macron, l’inadmissible , c’est le FREXIT, donc c’est un argument de poids!

  8. “La France éternelle”… avec auto, moto, scooter, tracteur, camion… et gilet en plastique fluo…
    Bonjour l’anachronisme poussé jusqu’à l’uchronisme…

  9. Si M. Macron ne comprend rien à beaucoup de choses dans beaucoup de domaines (Histoire, culture, diplomatie, religion sauf maçonnique, etc …), je reste convaincu qu’il sait ce qu’il fait :
    – Ponctionner l’argent des Français jusqu’au dernier centime (c’est un banquier) ;
    – Casser l’identité de la France qu’il veut détruire et ou affaiblir au maximum (ne sommes-nous pas désormais au 7ème rang) ;
    – Donc, défranciser les Français pour tuer le peu de patriotisme qu’il leur reste ;
    – Aculturer les Français pour mieux en faire des veaux asservis à cette Europe de m….. (j’en resterais là) ;
    Bref, réussir la mondialisation pour arriver au mondialisme qui verra une zélite mondiale gouverner des peuples de sans-dents qui n’auront le droit que d’aller travailler toute la semaine et le dimanche pour l’enrichir un maximum.
    Seul espoir, que la rébellion fonctionne. Mais pour cela il faut que les Française se réveillent et ne changent pas d’avis le jour des …… élections.

  10. Les gilets jaunes l’ont crié dans toute la France : le peuple en a marre d’être la vache à lait qui finance les zélites,leur train de vie, leurs caprices, leurs dîners fins, leurs maîtresses ou leurs mignons… Mais le président Macrotte, le valet des banques, et ses sbires ,Gaztaner digne successeur de Valls qui gazait les poussettes, et aussi La Buzyn qui se fout comme d’une guigne des malades de la thyroïde, et aussi le petit marquis qui sert de porte parole… Tous ces gens se moquent bien de la France et des Français. Ils se moquent bien des défilés, des barrages, des revendications. Tout cela ne les atteint pas car ça ne touche ni leur portefeuille, ni leurs avantages et ils resteront, droits dans leurs bottes pour spolier encore plus, détruire encore plus. Il faut donc les punir par là où ils pèchent c’est à dire par l’argent. Il y a quelques années déjà, Cantona avait proposé un moyen d’action qui avait fait peur à toute la classe dirigeante laquelle s’était empressée de le traiter d’imbécile lui conseillant de se cantonner au ballon. Cette proposition n’était peut-être pas la meilleure mais il doit bien exister d’autres moyens de se faire entendre. Rien n’est plus versatile que l’opinion publique et si elle soutient aujourd’hui à 70% les gilets jaunes, elle risque fort de changer d’avis si cela dure trop longtemps. Il faut donc changer son fusil d’épaule ou avoir d’autres cordes à son arc. Nous ne manquons pas de gens intelligents capables de trouver ces autres moyens.

  11. Bien dit ! Voici 24 h, j’étais avec eux, dans la Picardie profonde (le Vermandois) et je n’y ai vu que des gens simples et chaleureux.
    Quand j’ai rapporté ma pancarte où je contestais les atteintes à la liberté d’opinion : la Loi CENSURE (ici je ne dis que cela, mais l’avais appelée autrement, m’inspirant du nom anglais), les “arrangements” Facebook, les médias aux ordres, etc.. plusieurs groupes m’ont pris dans les bras, me disant “C’est tout à fait ça”
    Aujourd’hui, je regrette de n’être pas resté plus longtemps, ne les avoir pas plus écoutés, de ne pas avoir écrit plus, mais J’Y ETAIS (comme avenue Foch, en 2013 !) et m’en souviendrai avec émotion.

  12. Je pense que, malheureusement, la personne qui a écrit cet article prend ses rêves pour des réalités. L’exégèse de l’événement va bien trop loin et repose sur des présupposés. Une journaliste de gauche y verrait le réveil de la classe ouvrière…
    Quand a cette photo, elle date de 2014 lors d’un tout autre autre événement entre la France et la Suisse.

    • Vous êtes difficile à suivre, surtout en l’absence de citation de vos sources. Le vocabulaire que vous employez fait illusion mais l’assemblage des mots est creux. Ce qui est certain c’est que vous êtes démobilisateur en diable! Que cherchez-vous à dire exactement?

      • Ce que je veux dire c’est que cette mobilisation, que je soutiens, n’est rien d’autre qu’un ras le bol fiscal. Ce n’est pas le reveil de la France éternelle, quand bien même je le désire tout autant. C’est pour cela que je dis qu’un commentateur de gauche verrait dans cette mobilisation une preuve de la lutte des classes: chacun tend à y voir ce qu’il désire. Pour ce qui est de la photo d’illustration une petite recherche vous éclairera.

  13. “Qu’Emmanuel Macron comprenne enfin…” peut pas, il sort de l’ANE, c’est pas çà, c’est l’ENA, ben c’est pareil.

  14. Nous sommes dans une situation qui ressemble assez à celle qu’ont connu nos ancêtres dans les années 1780… Un ras le bol généralisé de l’absolutisme que la monarchie n’a pas su comprendre (la 1ère faute gravissime de Louis XVI a été de rappeler les parlements, remplis de privilégiés !) ; aujourd’hui, c’est le ras le bol généralisé pour tout ce que nous subissons de la part des “zélites”…

    manu Jupiter n’est malheureusement pas idiot : jamais il ne convoquera des “Etats-Généraux”… les conséquences pour la France li-li-bo-bo-bonobo pourraient être redoutables !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services