Prudence extrême pour un nouveau “miracle” à la Réunion

Des paroissiens de Trois Bassins ont cru voir un visage mystérieux sur le coussin du siège du curé de leur paroisse, Notre-Dame-des-Sept Douleurs. Le prêtre, n'y voyant rien, l'a fait retirer. L'évêque de saint-Denis à confirmé et ordonné ce retrait (Voir la presse locale : ici, ici, ici ou ).

Fausse nouvelle d'un nouvel événement digne d'intérêt. Nouveau car on se souvient de cet événement qui s'est déroulé dans le même diocèse un vendredi de Carême pendant un chemin de Croix : un visage ressemblant parfaitement (formes et mesures) à celui du Saint-Suaire était nettement apparu sur un coussin de l'église de Jésus Miséricordieux
de Cambuston.

Il est vrai que l'événement de Cambuston a mérité toute l'attention de monseigneur Aubry, évêque de Saint-Denis et présentait dans les faits et les conséquences (conversions, dévotion, etc), des caractéristiques qui lui imposèrent une étude approfondie (voir notre post). Monseigneur Aubry a estimé, par son autorité d'évêque du lieu, que celui de Trois-Bassins ne présentait pas du tout les mêmes critères de crédibilité et recommande donc une extrême prudence.

Lahire

Une réflexion au sujet de « Prudence extrême pour un nouveau “miracle” à la Réunion »

Laisser un commentaire