Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Présidence française de l’UE : ambitions en baisse, budget en hausse

Lfue
Nicolas Sarkozy avait vu gros pour les 6 mois qui verront la France à la tête de l’UE. Le programme des festivités est démesuré et les ministres ne sont pas à la fête. Mais l’échéance irlandaise et la triste réalité contraignent la France à réduire ses ambitions à trois domaines : l’immigration, l’énergie et l’environnement. Jean Marie Colombani précise :

"Et cela uniquement si l’écueil irlandais est évité, car si le
résultat du référendum sur le traité est négatif, personne ne sait ce
qui se passera en Europe
".

Sans compter sur la motivation douteuse des parlementaires européens :

"Déjà, un pays qui assure la présidence en seconde
partie d’année ne peut vraiment passer à l’action qu’après les deux
mois d’été
. Ensuite, le Parlement européen est en fin de mandat, les
élections ayant lieu à la mi-2009. Il faudra être convainquant pour
obtenir des députés qu’ils chamboulent leur programme pour adopter de
nouvelles directives.
Quant à la commission Barroso, elle a encore un
an à tenir et déjà beaucoup de commissaires sont un peu démobilisés
".

Quant au budget, il bat des records avec 190 millions prévus. Il couvre

"les "activités obligatoires et traditionnelles de la Présidence" (89
millions d’euros),
les "manifestations correspondant à l’initiative
propre de la Présidence française" (82 millions d’euros)
et les
"dépenses interministérielles" (19 millions d’euros), c’est-à-dire le
financement du secrétariat général de la Présidence française et des
frais de communication".

Cela n’a rien à voir avec les précédentes présidences :

"Ce budget est très supérieur à celui des deux
précédentes présidences françaises de 1995 (14,1 millions d’euros) et
de 2000 (56,9 millions d’euros), mais aussi à la présidence britannique
de 2005 (13 millions d’euros)".

Lahire

Partager cet article

3 commentaires

  1. comme qui dirait : “moins on en fout, mieux on se porte!”

  2. J’ai beaucoup de mal à saisir en quoi la Présidence française pour six mois de l’Europe est plus importante que celles des différents pays qui l’ont précedé
    jusqu’ici …..je sais…je sais ..la France parce qu’elle est la France…etc…etc..mais ceci etant ,objectivement cela est-il ressenti de la même façon par nos autres partenaires de l’U E ?

  3. Questions :
    a)Qui va payer la note, -aura-t-on le droit de voir le détail- ?
    b)Quels sont les bénéficiaires de cette “mane”,fruit du labeur des contribuables ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services