Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie / France : Politique en France

Proposition de loi sur l’euthanasie : communiqué de “Paroles de catholiques”

PdcLu ici (tracts et argumentaires à télécharger) :

Proposition de loi sur l’Euthanasie déposée le 8 juin 2012

Le 8 juin 2012, une proposition de loi sur l’euthanasie a été présentée par le sénateur PS Roland Courteaux. Ce texte prévoit d’autoriser l’assistance médicale pour « mourir dans la dignité ».

– dans son article 3 il est prévu que : « Toute personne majeure peut rédiger des directives anticipées relatives à la fin de sa vie pour le cas où elle serait hors d’état d’exprimer sa volonté »… « Les directives anticipées sont inscrites sur un registre national automatisé. ».. « Toutefois, cet enregistrement ne constitue pas une condition de leur validité. ».

On peut sans peine imaginer le cas d’une personne, rédigeant une telle directive sous le coup d’une dépression passagère, qui tomberait dans un coma temporaire à la suite d’une chute par exemple, que l’on pourrait euthanasier, sous la pression de ses héritiers, en se justifiant à l’aide de cet écrit même s’il n’est plus d’actualité.

– dans son article 5 il est également prévu que : « Pour l’exécution de tout contrat auquel elle était partie, le décès d’une personne ayant bénéficié d’une assistance médicale pour mourir … est considéré comme une mort naturelle. Toute clause contraire est réputée non écrite. »

Cela ouvre la porte, bien sûr, aux escroqueries à l’assurance-décès.

Par ailleurs, le texte, décidément très prévoyant, annonce la création d’une taxe sur la vente de tabac pour financer le coût du dispositif.

Les lois légalisant l’euthanasie contiennent toujours des occasions de dérives non maîtrisables, comme le prouvent celles constatées aux Pays-Bas, en Belgique, et en Suisse, pays où l’euthanasie est légale depuis une dizaine d’années.

• Dans une étude publiée dans le Canadian Medical Association Journal en 2010, l’équipe de recherche dirigée par le Pr Deliens à l’Université Libre de Bruxelles a révélé que près d’un tiers des actes d’euthanasie étaient réalisés sans demande explicite du patient (1)

• Dans 70% des situations recensées en 2007, le médecin déclare que le patient était inconscient au moment de la prise de décision. Et dans un peu plus d’un cas sur cinq (21,1%), le médecin déclare que le patient était atteint de démence (rendant son consentement juridiquement nul) révèle le End-of-Life Research Group de l’Université de Bruxelles ((1)

• En 2009, Le Comité des droits de l’homme de l’ONU s’était officiellement montré préoccupé par le « taux élevé de cas d’euthanasie et de suicide assisté » aux Pays-Bas, s’inquiétant notamment que « la loi permette à un médecin d’autoriser de mettre fin à la vie d’un patient sans recourir à l’avis d’un juge » et que le « deuxième avis médical requis puisse être obtenu au travers d’une ligne téléphonique d’urgence ». (2)

Transgresser l’interdit de tuer qui fonde nos sociétés pose des problèmes insolubles. Y renoncer est certainement le plus sage, d’autant que transformer le personnel médical en pourvoyeur de mort lui fait assumer, individuellement et collectivement, un acte dont la gravité est trop grande. Cela est en train d’entamer définitivement la confiance des plus fragiles et des plus âgés.

(1) Chambaere, K et al, 2010 (2) rapport final du comité des droits de l’homme de l’Onu, réuni à Genève du 13 au 31 juillet 2009

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services