Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Proposition de loi sur la castration chimique

Réagissant une fois de plus trop tard et en raison d'un tragique fait divers qui n'aurait jamais dû se produire, le député UMP Yves Nicolin a annoncé qu'il entendait déposer "dans les prochains jours" une proposition de loi visant à instaurer la castration chimique pour tout violeur d'un mineur de moins de 13 ans.

Rapellons que la victime, qui est à l'origine de cette idée et de la relance du débat sur la récidive, était âgée de 42 ans et que son meurtrier présumé est un homme déjà condamné en 2002 à onze ans de prison pour un viol et qui a été remis en liberté conditionnelle en mars 2007.

De leur côté, prenant acte de l'incapacité des gouvernement successifs à assurer la sécurité des Français et du laxisme judiciaire permanent, le Parti de la France et le Front National proposent une application réelle des peines et demandent le rétablissement de la peine de mort :

Le Parti de la France préconise de favoriser le développement de services psychiatriques spécialisés en milieu carcéral et d'investir dans la création de 100 000 places de prison supplémentaires afin d'écarter de la société délinquants et criminels qui doivent être condamnés à des peines plus lourdes et effectuer réellement leur détention sans remise de peine, en particulier pour les délinquants sexuels (…) Le Parti de la France rappelle qu'il est également favorable au rétablissement de la peine de mort pour les meurtriers". (Communiqué du PdF)

Marine Le Pen, vice-présidente du FN, dénonce l’inanité de la loi sur la récidive votée en 2005, qui prévoit la surveillance des détenus en fin de peine. Elle rappelle que seule la peine capitale et à tout le moins la perpétuité réelle, sont en mesure d’éviter que se reproduisent ces drames insupportables". (Communiqué de Marine Le Pen, FN)

A propos de la peine de mort et ce qu'en dit le Catéchisme de l'Eglise catholique, on pourra se reporter à ce post.

Partager cet article

7 commentaires

  1. Petite annonce ” Ministère de la justice recrute médecins, infirmier(e)s, pharmaciens, sages femmes.. pour élimination durable de sociopathes, psychopathes,enfants et vieillards surnuméraires..Sérieuses références techniques exigées.Avantages en nature, voiture de fonction, logement…. Serment d’Hippocrate s’abstenir.CDI…”

  2. Le terme de castration chimique est un mensonge : il s’agit d’un traitement médical, qui peut être interrompu, et ne plus faire d’effet, alors que la castration est une ablation, un acte chirurgical, définitif.

  3. Rappelons aussi l’enseignement de l’Eglise sur la mutilation en général, et la castration en particulier…
    Autant la peine de mort est légitime (c’est en toutes lettres dans la première version du “catéchisme” de 1992, autant la castration a de tout temps été dénoncée comme mauvaise en soi. A moins peut-être à titre de peine, mais certainement pas au titre de la prétendue “protection de la société”.

  4. Une castration chirurgicale couterait moins cher et serait plus efficace, non ?
    Et moins traumatisant pour les bonnes âmes que de couper…la tête !

  5. @ Berg :
    si ta main t’entraîne au péché, etc. Cela dit, je ne conteste pas vos informations.
    La “peine de mort” à discrétion du super Etat européen existe déjà, ainsi que le Salon Beige nous en a avertis.

  6. Puisque la guillotine ne sert plus à rien, il faudrait la remplacer par l’injection léthale comme cela se fait aux U.S.A sur les pédophiles et autres meurtriers qui ont été condamnés à la peine capitale.

  7. Je me demande ce que pense FrédéricM de cette éventualité de castration chimique des pédophiles.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services