Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Homosexualité : revendication du lobby gay

Projet Taubira : après la parentalité, viendra la déparentalité

On est dans la guerre des mots qui aboutira sur de violentes réalités si l'on n'y prend pas garde : la parenté est naturelle et implique un père et une mère. Si l'on veut s'opposer à cette donnée de la loi naturelle, on invente une loi des hommes qui définit – et pire même, donne – la parentalité. C'est ainsi que l'on peut faire croire que deux hommes ou deux femmes peuvent être les parents – au sens de la parentalité – d'un même enfant.  C'est un des aspects de ce diabolique projet Taubira.

N'est-ca pas l'actuelle pseudo ministre de la famille qui vient de dire aujourd'hui : "Il ne suffit pas d'accoucher pour devenir mère" ?

Dès lors, il devient évident et lisible que si une loi fixe la parentalité, une loi peut aussi la défaire. Et voilà comment des parents au sens naturel du terme, pourront se voir retirer la parenté de leurs enfants au nom de la déparentalité. Et sur quels critères subjectifs de notre anti-culture de mort se fixera le droit des parents à conserver ou pas la liberté d'éduquer leurs enfants?

Ce scénario catastrophe qui se profile est induit dans le projet Taubira qui fixe les premiers critères de parentalité, ouvrant ainsi la voie à la déparentalité.

C'est aussi pour garder et protéger le droit des parents d'éduquer leurs enfants – qui est un point non négociable de Benoît XVI - qu'il faut se battre contre ce projet de loi!

Rien, de rien, non, on ne lâche rien!

En détail dans le texte, le passage au tamis de  ce projet liberticide et non-admissible en l'état : 

"Pendant que les uns et les autres s’affrontent dans le cadre du clivage de la famille traditionnelle contre les partisans du mariage « pour tous », une nouvelle doctrine commence rapidement à prendre de l’ampleur dans les sphères politiques et juridiques. Bien plus grave que la question de l’union entre individus, la « déparentalité » s’organise et menace les liens familiaux entre les parents biologiques et leurs enfants pour devenir un danger bien plus redoutable pour les familles.

Le concept de « Déparentalité ».

La « déparentalité » est une construction très récente qui consiste à réduire la portée de l’autorité parentale du père et de la mère biologiques au profit de parents sociaux et/ou économiques. Chacun connaît les problèmes posés par le divorce et la séparation des parents qui encombrent les tribunaux et qui souvent ne se passent pas dans les meilleures conditions pour les enfants. Les familles recomposées ne sont pas faciles à gérer quand il ne s’agit pas en plus d’une garde alternée entre le père et la mère qui sont désormais séparés. En effet la cohabitation avec d’autres conjoints est trop souvent sources de conflits. Les enfants du divorce sont baladés entre familles subissant les mésententes et les désaccords des adultes en conflit ouvert ou larvé. Il existe également des cas où les enfants sont pris en otage par les uns ou par les autres ; ce sont les refus de présentation et les attitudes très peu honnêtes pour faire de l’autre parent un monstre ou un manipulateur. Malheureusement, la famille traditionnelle doit s’attendre à ce que ces conflits ou ces tensions soient décuplés et mettent un terme à l’incontournable parentalité « biologique ». Pour être plus clair : les parents biologiques deviendront des géniteurs dont l’autorité et le droit à l’éducation et à la famille seront relégués au second plan en cas de divorce et de séparation.

La mise en œuvre politique.

En effet, la France sous l’influence du lobby homosexuel et du mouvement Inter LGBT s’apprête à entériner le statut de « parent social ». Dans le cas d’une séparation ou d’un divorce, les nouveaux conjoints vivants avec un des parents biologiques deviendraient des parents « sociaux » ou économiques. Ceux-ci obtenant non seulement un droit d’autorité comparable à celui des « vrais » parents mais également un droit de visite en cas de séparation" (suite à ne pas manquer). 

Partager cet article

11 commentaires

  1. C’est ce que je répète depuis le début : l’objectif n’est pas de donner aux homos des enfants, mais de détruire le concept de parentalité en niant que sa dimension biologique soit la seule légitimante.
    De manière, l’Etat ou les autres puissants (institutions, entreprises, association) puissent s’imposer comme parents à la place des vrais parents biologiques. C’est l’aube d’une nouvelle société fondée possession d’individus, où dès la naissance on appartiendra à des personnes morales : l’esclavage.

  2. A relire: “Le phénomène socialiste” d’Igor Chafarevitch
    Avec ces idéologues qui nous gouvernent, on est en plein dans la mise en application des théories du socialisme, qui se retrouve dans toutes les formes qu’il a prises au cours de l’histoire, des Mayas aux Cathares, des Soviétiques aux sectes protestantes du XV-XVIème siècle en Europe: la destruction de la Famille au profit de la Communauté, la mise en commun des femmes pour la propagation de la Communauté, l’arrachement des enfants à leur mère pour les faire éduquer ensemble par la Communauté.
    Certains passages de cette oeuvre font froid dans le dos, mais nous y allons tout droit!

  3. Ce gouvernement aux ordres des maçons s’attaque à l’ordre naturel. tout en prétextant défendre l’ordre républicain.
    Quand on détruit l’ordre, on suscite la violence.

  4. Il est évident qu’à partir du moment où on installe un pseudo “droit à l’enfant” il faudra limiter ce droit : On commencera par un repris de justice de 78 ans à qui on refusera une GPA : personne ne dira rien.
    Puis on se présentera une illuminée de 48 ans à qui on refusera une PMA : RAS
    Puis haine anti-chrétienne en paralèlle, on posera la question de la pertinence et laisser un enfant ‘sous influence’: Je vous laisser imaginer les étapes intermédiaires : ça prendra du temps mais c’est ça le Totalitarisme Lent !!!!

  5. Certains essaient de transformer le mouvement anti-Loi Taubira en mouvement pro-« Contrat d’Union Civile ».
    Il faut absolument s’opposer à cette manipulation, à ce dévoiement.
    Nous manifestons contre la Loi Taubira… et pour rien d’autre…
    Ne vous laissez pas faire : ceux qui profitent de la tribune de « La Manif Pour Tous » pour essayer de vous refiler cette camelote empoisonnée : sifflez-les !!! Huez-les !!!
    … Ne vous laissez pas entrainer, malgré vous, contre votre gré, par abus de confiance, dans une démarche qui, non seulement n’est pas la vôtre, mais qui est en réalité votre pire ennemi : pire encore que la Loi Taubira !!!
    Ne vous laissez pas détourner de votre véritable objectif par ces gens-là : ils vous tendent un piège, vous attirent dans un traquenard.
    La vérité, c’est que le « Contrat d’Union Civile » : ce serait exactement la même chose que la Loi Taubira… sauf… que ce serait : EN PIRE !!!
    Le « Contrat d’Union Civile » ce serait un super-PACS, offrant tellement d’avantages fiscaux, de facilités de séparation, etc. etc. … que les couples seront quasiment forcés d’y recourir… plus personne ne pourrait choisir de se marier.
    Et que, dans 10 ans, l’Institution du Mariage ne serait plus qu’un souvenir…
    Il y a parmi nous des gens qui ne veulent pas du « Mariage Pour Tous » : parce qu’ils veulent pire : Ils ne veulent plus de mariage du tout !… Ils veulent « Le Mariage Pour Personne » !!!
    Ils veulent remplacer le Mariage par une simple formalité administrative : entièrement épurée de tout aspect traditionnel… vidé de tout caractère institutionnel, de toute solennité, de tout enracinement historique, etc. etc. …
    Pour ces gens-là, le « Mariage Pour Tous » n’est un obstacle supplémentaire à la réalisation de leur projet réel : la destruction définitive du mariage en lui-même !!!
    Avec le « Contrat d’Union Civile Pour Tous », il n’y aura plus de mariage homosexuel, mais… il n’y aurait plus de mariage hétérosexuel non plus : car il n’y aurait plus de mariage du tout !!!
    Au lieu de toucher quelques petits milliers de gens, ça infestera l’ensemble de la population : des millions de gens… Et ça détruira l’ensemble de l’héritage culturel, civilisationnel, spirituel, moral que représente l’institution du mariage…
    Les gens qui poursuivent ce projet, et veulent nous l’imposer, ont clairement cette volonté de détruire une bonne fois pour toute le mariage en tant que tel…
    Ne vous laissez pas faire : ceux qui profitent de la tribune de « La Manif Pour Tous » pour essayer de vous refiler cette camelote empoisonnée : sifflez-les !!! Huez-les !!!
    Concentrez-vous sur ce qui nous uni sans l’ombre d’un doute : le refus de la Loi Taubira !!!
    N’acceptez rien d’autre ! Aucun autre slogan, aucun autre mot d’ordre !!!

  6. Nous avons affaire sans conteste possible aux continuateurs de Robespierre, des bolchéviques et de Pol-Pot.
    La sortie terrifiante de Bertinotti, approuvée par l’ensemble des socialistes présents, ne laisse plus aucun choix que de résister de façon déterminée à ces malades mentaux qui n’ont plus aucune légitimité puisqu’ils trahissent le mandat confié par leurs électeurs,qui est celui d’oeuvrer pour l’intérêt des Français et non de mettre en application les projets concoctés dans des loges franc-maçonnes sataniques, car nier la nature est la marque même du satanisme, qui prend à l’occasion la qualification de socialiste ou communiste.
    Ce qui laisse perplexe est le rôle de la France dans cette offensive franc-maçonnique.
    Quid des autres pays occidentaux et autres .
    Cette folie sataniste est-elle limitée à la France ?

  7. Excellent focus sur ce concept monstrueux de “parentalité” qui ne serait qu’une activité concédée par l’Etat…et retirable aux parents dit biologiques qaund bon lui semblera… Dites vous bien que demain vos enfants pourront vous être retiré si un tiers exprime un ” désir de parentalité” envers eux. Vous voilà dépouillés de vos droits qui ne valent pas plus que ce qu’une Taubira voudra y voir. D’ailleurs cette dernière n’a -t-elle paas clairement dit lors des débats de février à l’Assemblée qu’il fallait “arracher l’enfant à ses déterminismes”!! tout un programme…quoiqu’elle se soit défendue d’arracher les enfants à leurs parents, cela reviendra au même.

  8. La déparentalité, c’est déjà fait. Deux femmes homosexuelles autrichiennes voulaient se faire reconnaître comme les « parents » du fils que l’une d’entre elles avait eu d’un précédent concubinage. Mais le père, qui avait reconnu l’enfant et payait pension, ne l’entendait pas de cette oreille, ne voulait pas renoncer à ses droits, et l’Autriche n’acceptait pas qu’il y ait trois parents, ni qu’on remplace un homme par une femme en tant que parent. Les deux dames sont allées jusqu’à la cour européenne des droits de l’homme plaider la discrimination sur ce dernier point, et exiger la remise en cause du droit autrichien. Elles ont gagné ! Et les jugements de la cour européenne ont une portée aussi dans les autres Etats européens. Cherchez Gregor Puppinck sur le web : c’est un juriste qui suit cette affaire.

  9. La Taubira ne saura plus où se réfugier au jour de la colère, aucun pays civilisé ne l’acceptera, sauf à l’empailler et ainsi l’exhiber afin de raconter le passé Glorieux de la France, sa déchéance, puis son retour en gloire prophétisé par St Pie X.
    Taubira, ce nom un jour on le chassera, on l’oubliera, on le recrachera en signe de dégout.Ce sera même une insulte.

  10. Vision clairement évoquée par la sociologue Irène Théry ce matin sur France-Cul, rabrouant Brice Couturier osant parler des ” vrais” parents qui ne doivent désormais être qualifiés que de géniteurs…Que vont devenir les écoles vraiment libres de parents?

  11. c’est très clair l’Etat moloch retirera son droit parental à tout parent qui générera un “mauvais environnement” pour ses enfants.
    J’ai tout une liste – extrême droite, catholique “intégriste” , islamophobe, homophobe, identitaire etc bref tout opposant un peu sérieux.
    Je crois que le cas s’est présenté en angleterre avec un militant de lEDL. English Defence League.
    L’astuce consiste à condamner à x années de prison avec ou sans sursis parceque militant avec (voir liste plus haut):
    Et ensuite de retirer les droits parentaux parce que condamnés
    Naturellement il y aura une clause optionnelle permettant de dispenser les condamnés ayant une “bonne” origine sociale ou politique.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services