Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Projet de loi bioéthique : les sénateurs ont rendez-vous avec la paternité. Tout est encore possible

Projet de loi bioéthique : les sénateurs ont rendez-vous avec la paternité. Tout est encore possible

Alors que s’ouvrent les débats en commission au Sénat, La Manif Pour Tous rappelle son opposition à la PMA sans père et à la GPA. Elle appelle les Français à se mobiliser lors de la grande manifestation nationale unitaire « Marchons Enfants ! » le dimanche 19 janvier 2020 à Paris.

La Manif Pour Tous appelle les sénateurs à réécrire en profondeur le projet de loi bioéthique dont La PMA sans père, c’est-à-dire la PMA sans motif médical, est l’une des mesures les plus clivantes. Elle est même très largement refusée par les Français puisque 83% d’entre eux estiment que les enfants nés par PMA ont le droit d’avoir un père et une mère. Cette mesure impopulaire divise et fracture la société. « Il n’y a pas de consensus sur la procréation médicalement assistée » affirmait clairement à l’issue des États généraux de la bioéthique le Pr. Delfraissy, Président du CCNE (Comité Consultatif National d’Éthique).

Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous, estime :

« En détournant la médecine de sa finalité, en conduisant la France à la marchandisation de l’humain, en faisant volontairement des enfants privés de père, en osant écrire sur un acte de naissance qu’un enfant a deux mères, en réduisant le budget maladie de la sécurité sociale, en créant une nouvelle pression sociale sur les femmes, en faisant le contraire de l’écologie humaine, le projet de loi bioéthique est en réalité un projet de société, un projet d’injustice et d’ultra-libéralisme. La PMA sans père, la GPA, l’autoconservation ovocytaire, les embryons chimères sont l’illustration d’un monde qui fait passer l’argent et les désirs individuels avant l’humanité et la solidarité. Un monde où on ne sait même plus ce qu’est une mère. Un monde où l’amour d’un père est méprisé et déconsidéré ! »

Loin des dérives soutenues par une poignée de militants radicaux, les Français sont fiers de savoir, ensemble, d’où ils viennent et où ils vont. Si la famille est une valeur plébiscitée par les Français, c’est parce qu’elle est le premier lieu de solidarité et le refuge pour les plus vulnérables, particulièrement en période de crise. Cette solidarité intergénérationnelle vécue dans les familles est bien connue des sénateurs qui arpentent depuis des années leurs territoires éloignés des métropoles et de leurs rythmes effrénés.

L’heure est grave. Les sénateurs ont l’occasion d’adresser un message clair en refusant d’ouvrir la boite de Pandore, car la PMA sans motif médical conduit inévitablement à la GPA, c’est-à-dire à l’asservissement des femmes et à la marchandisation des bébés. Loin de diviser encore davantage les Français qui aspirent au contraire à retrouver le chemin de l’apaisement, la détermination des sénateurs pourrait conduire l’exécutif à avoir la sagesse de retirer le projet de loi de bioéthique.

C’est cette revendication simple qui sera portée par le mouvement social et associatif qui appelle à manifester le dimanche 19 janvier à Paris sous le label « Marchons Enfants ! ».

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services