Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / France : Politique en France

Profanations : à la mission succède un groupe d’études

B Après la mission parlementaire sur les profanations, le député Claude Bodin a créé un groupe d’études sur les profanations de lieux de culte et de cimetières. Le député (UMP) du Val-d’Oise a demandé en avril à l’Assemblée nationale l’agrément de ce groupe d’études :

"Devant la montée régulière des actes de profanation des lieux de culte ou de sépulture visant essentiellement des sites chrétiens"

Ce groupe d’études travaillera «sur la politique de prévention et de lutte contre les profanations».

Fin 2008, Jean-Frédéric Poisson et André Flajolet avaient rendu public un rapport sur ce thèmeClaude Bodin veut aller plus loin :

"[Ils] n’ont pu travailler que sur des données de 2007 et début 2008. Ces derniers mois, le traitement médiatique s’est accéléré. Une mise à jour des données est nécessaire. Nous nous donnerons six à sept mois pour sortir des données exactes et faire des propositions réglementaires ou législatives à la hauteur de l’enjeu". 

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

3 commentaires

  1. Normalement, si je ne me goure pas, après, il s’agira de la commission, puis du colloque, viendra le grenelle et les états généraux et rien n’aura changé, mais on s’en tape, on sera en 2012.

  2. Selon le lien (La Croix), le rapport rapport de 2008 indiquait:
    “Malgré un traitement médiatique qui donne une impression inverse, la grande majorité des profanations concernent des sépultures chrétiennes.”
    Juste une constatation, pas de directives aux média pour un plus juste traitement de l’information, deux ans plus tard les “penchants naturels” n’ont pas évolué.
    Le “groupe d’étude” sera-t-il plus incitatif? Pas certain, puisque “heureusement”, il “ne s’agit que rarement d’actes à caractère raciste”. Ben voyons!

  3. Profanations : Ne pas compter sur la république pour se scandaliser. C’est elle qui a donné l’exemple en profanant Saint Denis, et toutes les tombes dont on parle peu (Saint Simon, Madame de Sévigné…)
    Ce n’était pas le fait de populaces avinée, mais de séides obéisssant à des consignes explicites de la Convention.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services