Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Profanation de Notre-Dame : Non lieu pour Act-Up

Ils ont profané une cathédrale et blessé un archiprêtre. Et voilà qu’un scandaleux non lieu a été prononcé en faveur de ces voyous.
Le Garde des sceaux s’explique : les lois "ne protègent pas, en tant que tel, un lieu de culte d’une intrusion inopportune" et, reconnaissant les violences portées contre le prélat : "malgré les diligences accomplies par les fonctionnaires de police, les auteurs des violences commises n’ont pu être identifiés".

A noter les courageuses questions (n° 70989, 69289, 67716) au gouvernement des députés : Jean-Jacques Guillet (UMP Haut de Seine), Michel Zumkeller (Ump territoire de Belfort) et Claude Goasguen (UMP Paris).

En clair : N’importe qui peut faire n’importe quoi en toute légalité dans un lieu de culte catholique et la police est incompétente pour trouver les coupables parmi la dizaine d’activistes extrémistes qui ont profané Notre Dame de Paris !
On se moque du monde ou alors la puissance du lobby homosexuel a-t-elle raison contre la protection élémentaire que l’Etat doit à chaque citoyen, et contre la liberté de culte promise par la loi de 1905 ?

Merci à indignations.org d’avoir relayé cette information.

Lahire

Partager cet article

3 commentaires

  1. à comparer avec
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2005/10/letat_faible_av.html
    La « justice » française dans toute sa gloire.
    deux poids deux mesures.

  2. cette triste info est elle à rapprocher de l’action anarchiste qui a hissé hier dimanche un drapeau rouge « orné » d’une main noire sur la flêche de Notre Dame ?
    La poloce peine à grimper pour le retirer, et le 10/10/2005 à 14h00, il flotte encore !

  3. Imaginez un instant Act-Up mimant un mariage homo dans une synagogue ou une mosquée…
    Si ce n’est pas de la discrimination, c’est de la complicité anticatholique.

Publier une réponse