Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Profanation d’un cimetière du Bas-Rhin

HoOn vit quand même une époque particulière : quelques heures après les faits, ce sont les gendarmes qui décrètent qu'il n'y a pas profanation, mais simple vol (ouf!) dans ce cimetière où ont disparu "les croix et autres objets métalliques de 375 de ses 900 tombes dans la nuit de dimanche à lundi" (photos).

C'est vrai qu'en cette période de blasphème public et de réaction massive des chrétiens au-delà de notre pays, il est des mots qu'il n'est pas politiquement correct de prononcer et une profanation d'un cimetière chrétien jetterait un peu plus d'huile sur le feu. Il fallait en plus trouver un nouveau subterfuge pour ne pas porter à sa juste mesure, le scandale que représente le viol de plus de 40% des tombes d'un même cimetière!!

Mais il est bon que préciser qu'un vol de croix peut être aussi une profanation. Et dans ce petit village de la région de Strasbourg, c'est 375 tombes qui ont été touchées… dans l'indifférence de nos responsables politiques.

Partager cet article

5 commentaires

  1. “C’est du vol de métal, il n’y a pas de connotation idéologique”
    En somme, on peut assimiler les croix sur les tombes aux enjoliveurs des roues de voiture?

  2. Ces pauvres gendarmes ont des ordres pour dire qu’ils n’y a pas profanation, le définition de la profanation variant sans doute selon la religion de la personne enterrée. Oui drôle d’époque…

  3. Est-ce que des chrétiens iraient voler des croix (pour les détruire) dans un cimetière où leurs frères dans la Foi reposent ?
    Franchement ?
    Maintenant qu’on a compris que ce ne sont pas des chrétiens… Alors, c’est qui ?

  4. @jejomau
    Si, cela peut être le fait de chrétiens, par exemple de la mouvance évangéliste. Il y en pas mal chez les “récupérateurs de métaux”.
    Sur un site Évangélique Baptiste j’ai trouvé en 2004 cette apostrophe: ” Partout où vous allez, Satan (par les crucifix catholiques)attire votre regard sur des Jésus morts. Les Jésus mort vous mèneront droit en Enfer.”
    De toute façon le folklore des “récupérateurs” comporte une légende qui affirme que l’un de leurs ancêtres à volé l’un des quatre clous destinés à crucifier le Christ, puis soupçonné, il l’a nié pour ne pas le rendre… Depuis ce temps là, Dieu leur permettrait de voler et de mentir… (entendu de la bouche d’une vieille femme interviewée sur France-Culture.)

  5. qu’on le veuille ou non …..il s’agit d’un acte (et hélas pas le seul )qui marque un retour de la barbarie dans notre pays …..vol, manque de respect envers nos disparus ,sacrilège …ou tout cela réuni !
    QUELLE HONTE !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services