Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique / Pays : Etats-Unis

Primauté de l’Etat fédéral ou des Etats souverains ? Des Etats-Unis à l’Union européenne

Le-blanc-soleil-des-vaincusL'esclavage fut plus un prétexte que la véritable raison de la guerre de Sécession, guerre idéologique, porteuse des prémices des totalitarismes du XXe siècle. Si en France, nous évoquons la Guerre de Sécession, au Nord des États-Unis on parle de « Guerre civile » alors que le Sud y voit toujours une « Guerre entre les États ». Dans Le Blanc soleil des vaincus, Dominique Venner indique que le véritable motif de cette guerre fut l’interprétation de la Constitution en ce qui concerne le droit des États. Et c’est dans ce sens que les termes – « guerre civile » contre « guerre entre les États » – révèlent les deux partis en présence et la source de l’affrontement. Nés d’une révolution anti-coloniale, fondés sur la liberté, les États-Unis reposaient-ils sur la primauté de l’État fédéral ou, au contraire, sur la libre adhésion des États à l’ensemble et donc leur droit de le quitter ?

C'est une question d'actualité pour nous, peuples des pays embrigadés dans une Union européenne de laquelle il semble désormais impossible de sortir. La Grande-Bretagne, qui devrait organiser un référendum sur ce sujet d'ici 2017 y parviendra-t-elle ? L'expérience du traité constitutionnel rejeté par des peuples en 2005 et entré en vigueur de force peu après nous permet d'en douter. Ou tout au moins que l'Etat fédéral européen fera tout pour empêcher un éventuel Brexit. 

La vision nordiste proclamait la primauté de l’État fédéral. De leur côté, les États du Sud, s’appuyant sur la possibilité pour un État de quitter l’Union, envisageaient de ce fait de faire sécession. Fin 1860-début 1861, plusieurs États, derrière la Caroline du Sud, décidèrent par vote de se retirer de l’Union. Le 8 février 1861, ils établirent entre eux une Constitution provisoire. En mars la guerre était déclenchée. Elle durera jusqu’en 1865 et entraînera la mort de 624 500 Américains, un chiffre supérieur aux victimes américaines de la Seconde Guerre mondiale. Le Sud, plus aristocratique et rural, cultivant un certain art de vivre, sombra sous les coups du Nord, plus industriel, bourgeois, matérialiste et capitaliste. La compréhension de ce conflit est indispensable pour appréhender la vie politique actuelle des Etats-Unis.

Partager cet article