Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / Médias : Désinformation

Prêtre assassiné en Corrèze : pas d’indignation ?

Nous avions relevé la dépêche ici. Et depuis rien. Jeanne Smits s'indigne :

"Au meurtre sauvage et sanglant de l’abbé Louis Jousseaume, tué, lundi, à coups de couteau et de chaise dans la cuisine de son presbytère d’Egletons, la presse n’aura pas consacré de gros titres. A l’heure d’écrire je ne vois qu’une seule dépêche de l’AFP consacrée au sujet. […] Il s’agit là d’un choix éditorial. C’est même l’un des principaux moyens par lesquels la presse peut « désinformer » : sans mensonge ni omission directes, elle minimise un fait, le rend quasiment invisible.  […]

Imaginez une seconde qu’il se fût agi d’un imam. Atrocement agressé, lardé de coups de couteau, frappé encore et encore et retrouvé dans une mare de sang chez lui. Imaginez qu’il se fût agi d’un rabbin, même en zone rurale, même dans un coin reculé de la Corrèze. Légitimement, on se serait ému sur toutes les ondes devant le tel meurtre gratuit d’un « religieux ». On aurait dépêché le ministre de l’Intérieur avant même que le mobile éventuellement antisémite ou « islamophobe » fût établi. S’il avait eu cinq minutes, il y a fort à parier que Sarkozy y serait allé aussi. […]

Un prêtre, un homme de bien est mort. Mort dans une triste indifférence nationale. Mort près de sa jolie église […]. Mort dans un coin de France profonde où Jésus est de moins en moins « répandu et communiqué ». Mort parce que, malgré tout, c’était un homme de Dieu, prêtre pour l’éternité, voulant être tout à tous. Cela ne fait pas les gros titres."

Addendum : voir l'article de Ouest-France Pays de la Loire.

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

21 commentaires

  1. mon cher cela relève du fait divers!
    Il est franchement triste de voir qu’il y a peine 1 siècle le curé du village était aussi important que le maire de ce dernier!
    aujourd’hui ces hommes meurrent de solitude et de tristesse tellement leur église sont vides!
    je connais un prêtre qui dit sa messe de temps en temps devant 2-3 personnes! Il a demandé alors à son diocèse de pouvoir intégrer une autre paroisse en “complement” chose accordée de tout coeur par notre évéque. résultat comme c’est un curé un peu “virulent” dans ces sermons et qu’il dit la messe Paul VI (i.e latin-français) il y est resté 1 mois et les grenouilles et même le pretre titulaire l’ont viré.
    voilà où en est la religion!! les prêtre ne sont plus une importance pour la messe et les sacrements nous avons les prêtres du nouveau temps appellés laïcs!! les catholique ne veulent plus la messe selon le pretre mais le pretre selon leur messe!!
    personnellement je suis franchement attrister de voir ces prêtres (j’en connais quelque uns de part mes convictions religieuses…forcement). Ce n’est même plus une question de religion mais de respect de l’être humain!

  2. Je crains que le texte de J. Smits ne comporte une faute de concordance des temps dans chacune des phrases :
    “Imaginez une seconde qu’il se fût agi d’un imam. ”
    “Imaginez qu’il se fût agi d’un rabbin”
    En effet, le verbe de la proposition principale étant au présent de l’impératif, c’est le passé du subjonctif (qu’il se SOIT agi) qui est de mise, et non le plus-que-parfait.
    Bonne journée,

  3. Tout ce que j’ai trouve de Media officiels non catho sur els deux premières pages de recherche Google se résument a RTL et LePost (et encore, le post n’est pas vraiment in gros médium).
    Et encore, il est juste fait mention d’un assassinat; de coups de couteau, de chaise, etc, aucune mention…
    Une telle omerta ne peut pas s’appellera aitre chose que de la désinformation.

  4. Grâce à vous, les lecteurs auront surement une petite prière, manifestation de la Communion des Saints, pour escorter cette âme…

  5. Beau thrène, qui me touche. Mais le prêtre n’était pas seul; Marie était là à l’heure de sa mort, et c’est Jésus qui l’a accueilli et l’a conduit au Père. Telle est la vraie puissance de notre foi…

  6. Nous ne l’oublierons pas, et le Grand Patron là Haut lui sait la valeur de cet homme.

  7. @john,
    Je crois ne pas être d’accord avec vous ; la concordance des temps ne se fait pas, ici, par rapport à “imaginez”.
    “Légitimement, on se serait ému” en imaginant “qu’il se fût agi […].
    @hermani,
    Votre raccourci ne mérite pas de longue réaction… Le curé “viré” par ses paroissiens parce qu’il “dit la messe Paul VI”…
    Je ne pense pas que l’on puisse accabler aujourd’hui un curé de village, parce qu’il n’a pas la même place que le maire ! Tout virulent qu’il puisse éventuellement être…

  8. Comme d’hab,
    D’un autre côté, comme l’hexagone n’est vraiment pas le foyer de ma civilisation, plus rien ne me surprend.
    bonne journée à tous et UDP pour le malheureux prêtre!

  9. Paix à son Âme.

  10. Satan ne s’arrête jamais…

  11. Jusqu’à quand les Chrétiens se laisseront-ils ainsi frapper ?
    Après la joue gauche nous avons tendu la droite : nous faudra-t-il nous laisser assassiner sans réagir ?

  12. Je n’ai pas mis les liens, mais si les grands journaux nationaux – sans surprise – ne font pas mention de ce drame, rendons justice à la presse locale ; tapez “abbé Louis Jousseaume” dans Google, et vous trouverez tout de même plusieurs articles.

  13. C’est un martyr, il est à présent dans les bras de Marie.
    UDP pour ce saint prêtre et pour notre France.

  14. F3 Limousin a consacré au moins 5 sujets à cette affaire, on peut les voir en ligne. Et je précisais dans mon article que je ne visais pas la presse locale ni la presse du “pays” d’origine de ce pauvre homme.
    Amitiés
    Jeanne Smis

  15. VdR :
    votre exemple illustre exactement ce que je dis !
    Dans la phrase “on se serait ému en imaginant qu’il se fût agi”, le verbe de la principale est au conditionnel …Ce qui justifie l’usage du plus-que-parfait du subjonctif dans la subordonnée.
    Cordialement,

  16. visiblement, assassiner un prêtre n’est pas un drame national, pas plus que saccager une église.

  17. Paix à son âme

  18. Nous prions bien pour ce prêtre affreusement assassiné.
    Catholiques de France, unissez-vous!

  19. Le diable redouble de violence,avec de nouveaux martyrs, alors que l’action de BENOIT XVI est conquérante pour l’EGLISE .

  20. Je lis dans l’article de Ouest-France que ce prêtre avait été ordonné à Luçon en 1963. Et je suppose qu’il avait étudié au séminaire de cette même ville: pour avoir lu bon nombre de livres de Michel de Saint Pierre, je me rappelle que, dans les années 60-70, ce séminaire comptait parmi les seuls de France qui avaient maintenu un enseignement sérieux. Il fut d’ailleurs fermé par la suite…
    Ce prêtre avait donc très certainement été bien formé, on peut supposer qu’il a bien fait grandir la foi de ceux qui l’ont côtoyé.
    Paix à son âme…

  21. Toutes mes excuses à VdR ainsi qu’à J. Smits, car l’on vient de me confirmer que la phrase est bien licite, du fait de la présence de l’impératif, qui n’est pas soumis à la concordance des temps, me dit-on de source sûre.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services