Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : International

Présidentielle au Brésil : Bolsonaro déjoue les pronostics

Présidentielle au Brésil : Bolsonaro déjoue les pronostics

A l’issue du premier tour de scrutin, dimanche 2 octobre, l’ex-président de gauche Luiz Inacio Lula da Silva termine en tête devant le chef d’Etat sortant, Jair Bolsonaro, avec 48,43 % des voix contre 43,20 %. Plus de 6 millions de voix séparent les deux hommes, sur 156 millions d’électeurs. Le second tour aura lieu dimanche 30 octobre. La centriste Simone Tebet récolte la troisième place avec 4,16 % des voix, suivie du travailliste Ciro Gomes à 3,04 %. Tous les autres candidats sont autour ou au-dessous de 0,50 %. Le taux de participation de ce premier tour a atteint 79 %.

Lula espérait gagner dès le premier tour. Samedi soir, un dernier sondage le donnait largement en tête, avec 50 % des voix, contre 36 % pour Jair Bolsonaro. Au quartier général du Parti des travailleurs, la tension était palpable dimanche soir.

Lula, qui a passé cinq cent quatre-vingts jours en prison pour corruption en 2018 et 2019, a fait un retour en force après l’annulation de ses condamnations, en 2021.

Jair Bolsonaro a déclaré avoir « vaincu les mensonges » des sondages, et s’est montré optimiste pour le second tour.

Paulo Calmon, politologue de l’université de Brasilia, s’avoue surpris :

« C’est une surprise, Bolsonaro a obtenu plus de votes que ce que l’on attendait, notamment à Sao Paulo et Rio de Janeiro, les deux Etats les plus importants du pays. Au second tour, la course présidentielle reste ouverte et promet d’être très disputée. Bolsonaro a encore toutes ses chances d’être réélu ».

Par ailleurs, de nombreux candidats bolsonaristes, dont des ex-ministres du gouvernement, ont été élus au Congrès.

Partager cet article

11 commentaires

  1. Des témoins brésiliens m’ont témoigné de la politique catstrophique de Bolsanoro en ce qui concerne la foret amazonienne.

    • France culture n’a cessé de s ‘en prendre au candidat Bolsonaro, et de faire la promotion du candidat Lula, à croire que ce dernier se fait une auréole de ses années de prison, pour corruption tout de même.

    • Les arbres peuvent être replantés. Il ne faut pas dramatiser tout de même.

      • Si.
        On n’est pas devant une allée d’un parc où l’on va replanter un alignement de tilheuls.
        Ce sont des surfaces immenses qui sont détruites avec une biodiversité énorme et unique au monde, des systèmes imbriqués d’êtres vivants, arbres, fougères arborescentes, animaux, insectes d’une grande complexité, et surtout l’importance des coupes perturbe localement le climat. L’humidité de l’Amazonie est en grande partie auto-entretenue par l’évaporation des arbres.
        Il y a un risque non négligeable que l’on atteigne bientôt un point de non retour où ce système climatique auto-entretenu s’éffondrera et sera remplacé par une savane sèche, ce qui peut avoir des conséquences importantes sur le climat global. Cette zone est un neud importants des phénomènes climatiques.
        Si ces zones ravagées peuvent être reboisées, ce qui n’est pas évident, il faudra environ 300 ans pour reconstituer la selva.
        Donc oui, c’est dramatique.
        Documentez vous.

        • Vous racontez n’importe quoi. Nous sommes à l’équateur ici et il ne risque pas d’y avoir une “savane sèche”. Il y a donc un climat équatorial, chaud et humide toute l’année et pas d’anomalie possible car pas de relief (contrairement à l’Afrique de l’Est d’oû une anomalie climatique “relative”) Vous n’y connaissez rien en climatologie apparemment….
          Et même si le climat évolue (pas “change” car il ne changera pas), et alors ? La Terre n’est pas un conservatoire à ce que je sache.

        • De plus tous les politiques brésiliens ont réduit la forêt amazonienne, ce n’est pas une spécificité de Bolzonaro. Les brésiliens sont, on va dire, peu soucieux de l’environnement. Comme tous les pays peu développés d’ailleurs… le souci de l’environnement est un caprice de riche égoïste…

  2. DS contre patriotes…..on devine facilement qui est qui (France Fougères nous éclaire, les merdias ayant “choisi” leur camp) sinon faites vos recherches, par exemple en rapport avec Schwab-Davos.

Publier une réponse