Pourquoi sont-ils chez nous ?

La question est soulevée par Joachim Véliocas, qui recense les terroristes islamistes qui n’ont pas été expulsés et/ou déchus de la nationalité française, au nom des "droits de l'homme". Un exemple, le dernier terroriste en date, celui de Nice :

33512491-259x300"Mohamed Lahouaiej Bouhlel : Tunisien de 31 ans ayant bénéficié d’un titre de séjour de 10 ans en 2009, époque où le gouvernement Sarkozy décida de porter à 80 000 le nombre de visas annuels pour les tunisiens. Condamné pour vol, puis agression d’un automobiliste avec une batte de base ball en mars 2016 (6 mois avec sursis), il a pu rester sur le territoire à cause de la fin de l’automaticité de la « double peine » décidée par Sarkozy en 2003 permettant aux délinquants étrangers condamnés de rester en France à l’issue de leur peine."

Article à lire en entier sur l'Observatoire de l'islamisation.

Laisser un commentaire