Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Pourquoi Nicolas Sarkozy est-il allé à Vaucouleurs?

D'aucuns m'ont déjà dit – et j'en ai souri – qu'il est allé en Lorraine pour récupérer des voix, même celles qu'a entendues sainte Jeanne d'Arc.

Clairement, et plus sérieusement, on peut penser en relisant ici son discours du jour, qu'au-delà d'une réelle sympathie pour les héros nationaux et d'une "certaine idée de la France", Nicolas Sarkozy a tout simplement voulu couper l'herbe sous le pied des partis qualifiés "d'extrême droite" et plaire à certains catholiques d'aujourd'hui en redonnant à la Pucelle d'Orléans un visage plus… consensuel. Et pour s'imposer à la place de ceux qui devraient être en tête de ces cérémonies, on doit lui reconnaître une certaine habileté déjà évoquée ici.

Mais cette Jeanne d'Arc dépeinte par Sarkozy comme sainte et laïcarde, fidèle au Roi et égérie de la République, fait figure de passe-partout :

  • Si on écoute les paroles – belles parfois – prononcées par le Chef de l'Etat, sainte Jeanne d'Arc est réhabilitée aux yeux de la République. Peu me chaut, même s'il convient de noter que ce discours fera date, étant le premier d'un chef de l'Etat entièrement consacré à sainte Jeanne d'Arc.

  • Si on recherche ce qui manque à ce discours, Jeanne d'Arc n'est plus cette catholique de France partie se battre "en nom Dieu" pour bouter l'Anglais et rendre la France à son Roi, et le Roi à son Dieu.

Car c'est là une des forces de Nicolas Sarkozy utilisée encore aujourd'hui : neutraliser en les flattant a minima les atouts de ses ennemis pour qu'ils ne puissent plus les utiliser contre lui.

Mais sainte Jeanne d'Arc est bien plus que cette "résistante" comparable à De Gaulle comme elle fut décrite aujourd'hui. Elle est et demeure celle qui appelle et mène au combat pour le règne du Christ. Et ni elle, ni ses rudes compagnons de guerre, ni ses fidèles routiers, n'ont fait dans la demi-mesure, dans la pseudo réconciliation, dans le consensus démocratique ou dans le calcul électoral; tous ont offert leur vie et se sont réellement battus pour Dieu :

"les hommes d'arme batailleront et Dieu donnera la victoire".

Jda2

Partager cet article

16 commentaires

  1. Le personnage de Jeanne d’Arc s’est désacralisé au fil des âges, jusqu’à ce que l’héroïne prenne la place de la sainte dans l’imaginaire collectif d’un pays converti aux valeurs laïques. On oublie trop souvent que le rôle principal de notre envoyée du Ciel n’était pas de chasser l’envahisseur anglais, mais de rétablir la suzeraineté du Christ sur le royaume de France à une époque où l’Eglise commençait déjà à perdre son rôle social devant l’importance grandissante de l’Etat armé de son appareil juridique qui revendiquait son indépendance par rapport à la doctrine chrétienne. C’est la raison pour laquelle Jeanne est venue demander au Dauphin Charles de lui remettre son royaume au nom du Christ qui lui serait rendu à condition qu’il se reconnaisse comme souverain de droit divin, c’est-à-dire tirant son pouvoir social de Dieu lui-même. Le renouvellement du pacte de Reims a permis à la royauté française de traverser sans dommages majeures les guerres de religion, alors que ses voisins étaient ravagés par des décennies de guerre continuelle, jusqu’à ce que l’envolée de la franc-maçonnerie née de la crise de la conscience européenne ait finalement raison de la monarchie chrétienne.

  2. Grande pitié en France comme aux temps de Sainte de Jehanne.
    Boutons! boutons! boutons! et courons sus à ces infidèles.
    Cela est bien en accord avec ces réflexions
    1) il y a des centaines de Saints et de Saintes dont on ne parle jamais ou si peu….
    2) Jeanne d’Arc, qui reste un mystère pour les historiens, n’est pas seulement un personnage religieux, c’est également une icône de divers courants politiques ( des républicains de la troisième république en passant par les gaullistes puis actuellement le FN et même l’UMP)
    3) Le combat de Jeanne d’Arc est avant tout politique, dans un contexte de féodalité, la prétention du roi d’Angleterre au trône de France était justifiable.
    4) Il est notoire qu’actuellement jeanne d’arc est avant tout un symbole utilisé par la droite pour susciter un regain de patriotisme teinté de xénophobie.
    En fait pour beaucoup, les anglais de la guerre de cents ans sont les immigrés,

  3. Il est indéniable que Sarkozy réalise un véritable tour de force dans son discours lorsqu’il est capable de réunir en Jeanne d’Arc la foi chrétienne et la laïcité. Il est clair qu’il récupère l’image de la Pucelle à des fins électorales et non par conviction. Certes, le discours est bien enrobé mais il ne peut cacher une certaine perversion de la réalité, notamment lorsqu’il parle du patriotisme de Jeanne d’Arc. D’après Jean de Viguerie, il existe deux patriotismes : l’un est l’amour du pays de naissance, l’autre représente l’idéologie des Lumières et de la Révolution. Ce dernier n’est pas la France car celle-ci est considérée comme un instrument. Ce patriotisme révolutionnaire est marqué par la passion et la démesure alors que le patriotisme traditionnel impose le devoir de reconnaissance. Depuis 1789, les deux patriotismes sont confondus. Dans son discours, Sarkozy, associe à dessein de Gaulle, des résistantes anonymes, Jean Moulin, preuve que son patriotisme est bien celui de la patrie révolutionnaire et jacobine et non celui de la France chrétienne.
    [Vous ouvrez ici un sujet des plus intéressants pour comprendre le désamour actuel des Français pour leur France.
    Cela mérite un très long développement et l’année du 6ème centenaire de la naissance de SJdA est peut-être l’occasion de se lancer.
    JL]

  4. Ce que dit Noe, ne serait-ce pas aux clercs et les mieux placés pour dire et redire ce qu’a été Ste Jeanne d’Arc et non pas ce que veulent en faire entendre les partis politiques?
    [Commentaire très polémique en seulement quelques lignes : je crois que sainte Jeanne d’Arc a été mieux comprise par des Dunois, des Xantrailles et des La Hire que par des Charles VII et des Cauchon. Dieu merci!
    JL]

  5. On semble oublier l’âge de Sainte Jeanne quand elle a commencé sa mission : 17 ans .Quelle est la demoiselle de cet âge qui de nos jours pourrait se mettre à la tête de l’état major ???
    Il n’y a pas de mystère.Le Doigt de Dieu est là…!Évident. Sa mission n’est pas terminée, mission plus angélique que terrestre.Bien au dessus des récupérations des cloportes et leurs Cauchonneries.

  6. @ Jean LAHIRE et @ Chouan 12
    Certes les clercs de son époque n’ont pas été réceptifs au contenu de son message, et on pourrait l’expliquer pour des raisons politiques : la guerre civile ne favorise que très rarement l’ouverture spirituelle. Mais le message de Jeanne d’Arc pouvait-il alors être aussi bien compris que nous le comprenons maintenant avec le recul ? Nous les Français, clerc et laïcs, nous avons quasiment oublié Jeanne d’Arc durant 5 siècles, et c’est la période romantique, et une forme de nationalisme jacobin ensuite qui en ont reparlé, dont Michelet. Maurras et l’Action Française en ont fait la ”Sainte de la Patrie”, mêlant à ce nationalisme très jacobin la dimension religieuse. La perte de la Lorraine avait renforcé la dimension ”nationale-patriotique” de ”Jeanne la Lorraine” : il fallait bouter l’allemand hors des deux provinces perdues. L’Af après guerre a maintenu cette fidélité, jusqu’à ce que JM LP associe Jeanne d’Arc au Premier Mai, selon une manière qui a renouvelé les deux thèmes.
    Cependant, pour être juste, l’Eglise a accompagné et soutenu cette redécouverte depuis le 19 ème. La construction de la Basilique dès les années 1880, 20 ans avant la béatification de 1909 et 40 ans avant la canonisation, en témoigne.
    On ne peut attendre d’un Président d’une République officiellement laïciste de parler de la dimension religieuse de Jeanne d’Arc.
    Par contre, il est significatif qu’il se pense ”obligé” de se rendre à Domrémy : lui qui a bradé les derniers restes de notre souveraineté, sent bien que l’élection présidentielle se jouera sur l’idée de la survie de la nation ou patrie française dès le premier tour.
    Les Français sont inquiets sur leur destin collectif : l’idée de communauté nationale resurgit, et par ce geste qu’il pense habile, N. SARKOZY ne fait que démontrer sa faiblesse sur ce point face à M LP, et qq autres de très faible poids électoral.
    Dépassons l’épisode Sarkozy : il n’est pas le pire CAUCHON de la Vème République, mais l’élève et le continuateur.

  7. c’est un sacré hypocrite, ce petit graicheux.
    VIVE LE ROY A BAS LA GUEUSE!!!

  8. [ Vous ouvrez ici un sujet des plus intéressants pour comprendre le désamour actuel des Français pour leur France.
    Cela mérite un très long développement et l’année du 6ème centenaire de la naissance de SJdA est peut-être l’occasion de se lancer.]
    Accord à 100 % sur cette réflexion, compte tenu du très grand évènement que constitue le discours de Vaucouleurs ( à ma connaissance inédit ) de la part d’un Président de la RF en exercice !
    Plus d’infos sur la qualification de ” très grand évènement ” que nous lui avons donnée ci_dessus …
    http://cril17.info/

  9. “De Par Dieu, Nicolas, je dois vous emmener à Reims pour y être sacré : Comique de l’année”.

  10. Pourquoi N Sarkozy évoque-t-il Jeanne d’Arc? Parce qu’il pense que La terre de France est foulée par l’ennemi et quelle a perdu sa souveraineté, que les élites sont passées à l’ennemi depuis presque un demi-siècle, et que Dieu est bafoué y est en permanence bafoué?
    Si la réponse est oui, cela veut dire que sa démarche n’est pas électorale pour couper le pied au FN!
    Si la réponse est non: Le seule intérêt de cette mascarade pré-électorale c’est qu’au moins peut-être l’on parle un peu plus de Jeanne et que certaines personnes se plongent ou se replongent dans les récits de sa vie et réfléchir à son message.

  11. Une fois de plus, il n’y pas de hasard :
    1 – Belle synthèse prémonitoire de la vie de l’Eglise au XXème siècle :
    Jeanne est conduite au bûcher le 30 mai. Elle déclare : « Évêque, je meurs par vous ! ».
    2 – Jeanne salit pendant son procès voit ses reliques détruites par des révolutionnaires :
    Vers la fin d’août 1792, une bande de révolutionnaires vauriens et excités, conduite par « Léopard » Bourdon, représentant du peuple, se rend à l’hôtel de Madame de Saint-Hilaire, et somme cette femme de leur livrer le chapeau, pour le détruire. Celle-ci tenta de s’y opposer, mais il lui fût répondu par des cris de mort. Pour sauvegarder sa vie et celle de ses enfants, elle céda par obligation, et livra le chapeau à ces fous furieux ivres de vin et de sang. Ces sauvages allumèrent un feu dans la cour de l’hôtel, dans lequel ils jetèrent le chapeau de la Pucelle, dansant, criant et chantant le « çà ira », pendant que la seule relique de Jeanne que possédât Orléans était réduite en cendres. Il reste à préciser, selon les sept témoignages ci-avant, que le fameux chapeau était de couleur bleue (cinq témoignages), avec des rebras ou rebords retroussés (trois témoignages), garni de fleurs de lys dorées (quatre témoignages), en feutre (deux témoignages) et dans un étui de maroquin rouge (deux témoignages). L’un des témoignages le dit « en velours », et un autre avec quatre rubans, détails de fait peu importants[51].
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeanne_d%27Arc
    3 – L’épée de Jeanne lui servait à taper sur le dos des prostituées, voilà qui doit déplaire au PS au vu de l’actualité de cette année. Un signe de la Sainte depuis le ciel ?
    De plus pour les cosmopolites, cette épée aurait été selon la lègende, celle de Charles Martel, autre opposant aux invasions.
    Jean Chartier, dans Journal du siège et Chronique de la Pucelle, mentionne l’épée et les circonstances de son acquisition par la Pucelle : le roi voulut lui donner une épée, elle demanda celle de Sainte-Catherine de Fierbois, « on lui demanda si elle l’avoit oncques veue, et elle dit que non. » Un forgeron fut envoyé depuis Tours et découvrit l’épée parmi plusieurs ex-voto déposés là, apparemment dans un coffre derrière l’autel. Jeanne brisa cette épée sur le dos d’une prostituée, à Saint-Denis, selon le duc d’Alençon, vraisemblablement après la tentative manquée contre Paris. Il semble qu’elle ait pris l’habitude de frapper avec cette épée sur le dos des filles de joie qu’elle rencontrait, de tels incidents étant précédemment mentionnés à Auxerre par le chroniqueur Jean Chartier et par son page, Louis de Coutes, pour l’étape Château-Thierry. Charles VII se montra très mécontent du bris de l’épée. Celle-ci avait en effet pris des allures d’arme magique parmi les compagnons de Jeanne, et sa destruction passa pour un mauvais présage. On n’a aucun indice sur ce que sont devenus les morceaux[43].
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeanne_d%27Arc#L.27.C3.A9p.C3.A9e
    4 – D’ailleurs Jeanne dit sur les invasions :
    « Sur l’amour ou la haine que Dieu porte aux Anglais, je n’en sais rien, mais je suis convaincue qu’ils seront boutés hors de France, exceptés ceux qui mourront sur cette terre. »
    http://www.biographie.net/Jeanne-d'Arc
    5 – Enfin, l’expérience de Jeanne en prison nous explique comment la libération sexuelle a conduit les femmes du XXIème siècle à s’habiller en pantalon pour éviter le harcèlement des anglois, puis d’autres invités aujourd’hui.
    « Interrogée en ma présence pourquoi elle avait repris le vêtement viril,
    elle répondit que c’était pour la défense de sa pudeur ; qu’elle n’était pas
    en sécurité avec ses gardes qui avaient voulu attenter à sa vertu. Quod
    hoc fecerat ad suæ pudicitiæ defensionem, quia non erat tuta cum suis custodi-
    bus qui voluerant attentare suæ pudicitiæ. (Procès, III, p. 149.)
    Isambart de La Pierre n’est pas moins explicite : « Jeanne s’excusait de
    ce qu’elle avait revêtu l’habit d’homme, en disant et en affirmant publi-
    quement que les Anglais lui avaient fait ou fait faire en la prison beaucoup
    de tort et de violeuce, quand elle était vêtue d’habits de femme, et de
    fait la vit éplorée, son visage plein de larmes, défiguré et outragé en telle
    sorte que celui qui parle en eut pitié et compassion. »
    dans
    Dans LA MARTYRE
    D’APRÈS LES TÉMOINS OCULAIRES,
    LE PROCÈS
    ET LA LIBRE-PENSÉE
    PAR
    Jean-Baptiste-Joseph AYROLES
    DE LA COMPAGNIE DE JÉSUS
    Il n’y a pas de hasard !

  12. Saviez vous que la Jeanne d’Arc qui se trouve à Veaucouleur est une rapatriée d’Algérie ?
    Oui, elle était à Alger, mise à terre,dégradée. Arrivée en France avec ses compatriotes elle fut restaurée.Le visage de cette statue en bronze est celui de Gisèle de la Laurencie,épouse du sculpteur Georges Halbout du Tanney.Le visage de sa chère épouse est l’un des quatre qui orne le dessous de la chaire de St Roch à Paris

  13. Noé, je suis navré, mais…
    Je ne vais pas me faire des amis là…
    Mais tout de même, il ne faut pas que le romantisme submerge la réalité historique!
    Jeanne, devenue politiquement gênante, lâchée par tout le monde à commencer par Charles VII, a été “liquidée” avec la participation active de l’Eglise, sinon Cauchon n’aurait pu agir comme il l’a fait et faire instruire un procès ecclésiastique…
    Rappelons aussi que son exécution par le bourreau Geoffroy Thérage avait été minutieusement ordonnancée par le cardinal de Winchester, en 3 crémations, pour qu’il ne reste absolument rien du corps et qu’aucun culte ne puisse se développer plus tard autour d’éventuelles reliques…
    Là a été le rôle historique de l’Eglise, il ne faut ni le nier, ni l’idéaliser…
    Pour se donner bonne conscience, le pape Callixte III fit casser le procès et la condamnation de Jeanne en 1451, et la fit réhabilitée en 1456…
    Et puis après? Rien! Absolument rien!
    Rien pendant près de 450 ans!
    Le personnage de jeanne d’Arc ne s’est pas du tout “désacralisé au fil des ans”, il n’ a jamais été sacralisé avant le XX eme siècle!!! Il faut en être conscient!
    Pie X la déclarera bienheureuse en 1909, Benoit XV la canonisera en 1920, et Pie XI la proclamera Patronne Secondaire de la France en 1922, exactement cinq cents après la mort de charles VI qui allait relancer les prétentions anglaises à la couronne de France
    Que l’influence grandissante des forces républicaines et maçonniques ait conduit le monde catholique et royaliste français, entrant en résistance au tournant du siècle, à se tourner vers cette figure historique symbole de foi, de pureté et de sacrifice, et à la sacraliser,cela se comprend…
    Que Jeanne ait été une figure sainte, historique, emblématique, traditionnelle sous l’Ancien Régime, certainement pas!

  14. Merci pour cet article qui remet les choses en place.
    Allons plus loin que Chouan. Comme ce qui s’est passé récemment pour le théatre christianophobe, je pense que les responsables religieux évalueront correctement et publiquement cette instrumentalisation d’une Sainte de leur ressort.
    Ces manipulations sournoises de nouveaux Hérodes, renards avides de suffrages et de pouvoir, sont autrement plus importantes qu’une éphémère pièce de théatre. Ce sont des pratiques courantes antidémocratiques tout autant qu’antichrétiennes à stigmatiser inlassablement.
    Sans doute faut-il du courage pour ne pas céder au : “Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir”…
    C’est quand une veillée de prières à Notre Dame contre l’hypocrisie et pour la France ?

  15. Sarkozy est allé à Vaucouleurs parce qu’il drague les voix des électeurs FN. Il a chaque semaine une note des RG qui lui dit que Marine explose dans les intentions de vote, et Monsieur en fait sous lui…
    Vous avez vu les derniers sondages ? On est pratiquement à 76% de Français qui trouvent que l’islam tient trop de place en France, et plus de 56% qui ne trouvent de positif chez Sarko que sa politique contre (?) l’immigration !
    Marine Le Pen sera au 2e tour… si elle a ses parrainages. Parce que ça, c’est autre chose…
    En tout cas, si Mélenchon était à la place de Marine dans les intentions de vote, ne doutez pas que Sarkozy entonnerait l’Internationale devant le mur des Fédérés. Ce mec n’a aucune conviction, il veut juste rester au poste.

  16. Saint Plaix
    Ne confondez pas l’Eglise et des gens d’Eglise, ce qui est différent, ne confondez pas Judas et les autres Apôtres, l’Eglise est une Société venue du Christ, elle est immaculée, Cauchon and cie sont criminels.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services