Bannière Salon Beige

Partager cet article

Marche pour la Vie

Pourquoi manifester pour la vie le 22 janvier ?

Extrait d'une tribune de Cécile Edel dans le dernier numéro de La Nef :

FIC126977HAB33"[…] La Marche pour la Vie, dans ce contexte, veut donc être en premier lieu un acte de résistance, au sens où ceux qui manifestent « refusent d’accepter, de subir les contraintes jugées insupportables, qui sont exercées par une autorité (en l’occurrence ici l’État !) contre une personne, contre les libertés individuelles ou collectives ».

Mais la Marche pour la Vie est aussi un acte de témoignage et d’espérance, car manifester chaque année depuis 11 ans avec une ténacité sans faille, c’est croire et avoir la conviction profonde que cet acte, bien plus qu’être utile, est nécessairement fécond parce qu’il vient d’un profond désir d’accomplir son devoir en témoignant de la valeur de toute vie humaine. Cette marche permet de redire que l’avortement reste un acte d’une extrême gravité et que même 40 ans après sa légalisation, de nombreux citoyens continuent de s’y opposer fermement ! Combien de jeunes enfants venus à la marche il y a de cela plusieurs années, accompagnés de leurs parents, sont aujourd’hui très clairement engagés dans des associations et œuvrent au quotidien pour cette cause ! Notre devoir est aussi de transmettre la flamme afin que l’avortement ne soit jamais totalement banalisé.

Marcher pour la Vie est enfin une manière d’interpeller les médias, les politiques, le grand public sur ce drame et oser exiger de notre gouvernement, non seulement le développement d’une véritable politique familiale encourageant la maternité et l’aide aux femmes enceintes en difficulté, mais également la reconnaissance de l’IVG comme un problème de santé publique nécessitant un véritable programme de prévention.

Cette 11e Marche pour la Vie revêt forcément cette année un aspect très particulier à quelques mois de l’élection présidentielle et nous devons lancer un message fort à nos politiques afin qu’ils comprennent que l’avortement reste une tragédie qui nous concerne tous et touche chacun personnellement ! « L’IVG : nous sommes tous concernés ! » Pouvons-nous en effet rester silencieux devant 220 000 enfants qui disparaissent chaque année, devant des femmes, des hommes, des familles entières qui souffrent ? Car il s’agit bien de cela : un drame aux conséquences réelles mais visiblement inavouables pour notre gouvernement ! Un tel drame ne peut être relégué au rang de choix personnel, de liberté de la femme. Il nous concerne tous. La proposition de loi sur l’extension du délit d’entrave présuppose et laisse encore une fois penser à tort que le discernement de la femme pour le choix ou non d’avorter se fait seul et que ce choix ne concerne qu’elle. Faire porter l’entière responsabilité d’un tel acte sur autrui est un peu facile, vous ne croyez pas ? De notre côté, nous souhaitons au contraire que ce slogan « IVG, tous concernés ! », axe mobilisateur principal de cette marche du 22 janvier, résonne comme un appel à prendre nos responsabilités et à nous engager !"

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services