Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : François / L'Eglise : L'Eglise en France / Religions : L'Islam

Pourquoi l’expression des relations institutionnelles entre catholiques et musulmans irrite et déconcerte

Pourquoi l’expression des relations institutionnelles entre catholiques et musulmans irrite et déconcerte

Les relations institutionnelles entre catholiques et musulmans sont une figure imposée par la hiérarchie catholique.

Au niveau français, elles sont chapeautées par le SNRM, le Service des relations avec les musulmans qui dépend de la Conférence des évêques de France et édite périodiquement des dossiers censés illustrer les relations entre les deux communautés.

Au niveau papal, elles sont mises en exergue depuis le début du pontificat de François par des initiatives qui ont en particulier abouti, en 2019, à la signature à Abou Dabi d’un Document sur la fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune, signée avec le grand imam Ahmad Al-Tayyeb (photo), recteur de la mosquée Al Azhar du Caire, l’un des lieux d’influence de l’islam sunnite.

A ces deux niveaux, ces relations institutionnelles engendrent irritation et désarroi. Irritation en raison de la vision irénique d’un islam décrit comme religion de tolérance et de paix, à rebours de tout réel. Désarroi par la confusion entre les religions, les fois, les dogmes et les pratiques.

Deux exemples récents illustrent ces propos, l’un au niveau français, l’autre au niveau papal.

Les dossiers du SNRM du mois d’août 2020 débutent par les vœux adressés par le Père Feroldi, directeur du Service, aux musulmans à l’occasion de l’Aïd al-Adha.

On y a appris que « depuis six mois, c’est-à-dire depuis l’arrivée de la pandémie sur le territoire français, notre quotidien nous a intimement rapprochés ». Pourquoi pas ? Ce serait bien le seul exemple de rapprochement intime nouveau pendant ces temps de confinement…

On y retrouve Dieu cité deux fois, et comme d’habitude de façon totalement hallal :

  • « nous n’avons eu de cesse de rendre grâce au Dieu Tout Miséricordieux pour ceux et celles [rédaction au surplus parfaitement conforme au dogme du genre, on croirait entendre M.Macron…] qui ont déployés des efforts de dévouement et d’altruisme : médecins, infirmières, pompiers, ambulanciers, commerçants, enseignants, personnels communaux… » ;
  • « Que Dieu le Tout Puissant, riche en miséricorde pour toute l’humanité, nous garde ensemble, dans la fidélité et la confiance». Puissance et miséricorde sont les attributs essentiels de Dieu dans l’islam.

On y retrouve surtout des équivalences (des égalités ?) étonnantes :

  • « Désireux de vivre en profondeur Carême ou Ramadan, nous avons trouvé de nouvelles et belles manières pour être en communion les uns avec les autres au moment des grandes fêtes religieuses »

  • « Troublés de ne pouvoir accomplir nos pèlerinages chers à nos cœurs, que ce soit à Jérusalem, à Rome, Lourdes ou Saint-Jacques de Compostelle, à La Mecque ou à Mashhad, nous avons consacré plus de temps à lire nos Textes sacrés et à méditer».

  • « Mais, aujourd’hui, il s’agit de nous préparer à célébrer et à vivre de nouvelles, belles et grandes fêtes religieuses. Si, pour nous catholiques, ce sera le 15 août prochain la fête de l’Assomption de la Vierge Marie – Myriam -, pour vous, musulmans, ce sera à partir du vendredi 31 juillet la belle fête de l’Aïd al-Adha ».

Finalement, l’islam, un catholicisme comme un autre ?

Le deuxième exemple est celui de la nouvelle encyclique du Pape. Il a déjà été relevé que le Pape y citait à quatre reprises le fameux Document sur la fraternité humaine et surtout son cosignataire,  Ahmad Al-Tayyeb. Le Pape le cite même comme source d’inspiration :

« Les questions liées à la fraternité et à l’amitié sociale ont toujours été parmi mes préoccupations. Ces dernières années, je les ai évoquées à plusieurs reprises et en divers endroits. J’ai voulu recueillir dans cette encyclique beaucoup de ces interventions en les situant dans le contexte d’une réflexion plus large. En outre, si pour la rédaction de Laudato si´ j’ai trouvé une source d’inspiration chez mon frère Bartholomée, Patriarche orthodoxe qui a promu avec beaucoup de vigueur la sauvegarde de la création, dans ce cas-ci, je me suis particulièrement senti encouragé par le Grand Iman Ahmad Al-Tayyeb que j’ai rencontré à Abou Dhabi pour rappeler que Dieu « a créé tous les êtres humains égaux en droits, en devoirs et en dignité, et les a appelés à coexister comme des frères entre eux » (§5).

  • Il serait certainement utile de réfléchir à la notion de « Qui est mon frère dans l’islam ?».
  • Il serait aussi utile d’évaluer le § 285 de l’encyclique « Lors de cette rencontre fraternelle, dont je garde un heureux souvenir, le Grand Imam Ahmad Al-Tayyeb et moi-même avons déclaré « fermement que les religions n’incitent jamais à la guerre et ne sollicitent pas des sentiments de haine, d’hostilité, d’extrémisme, ni n’invitent à la violence ou à l’effusion de sang» en se référant, entre autres Allahu Akbar, à l’article du Salon beige sur l’année 2006.
  • Il est enfin intéressant de constater que le centre de recherches islamiques de l’Université Al Ahzar (celle dont le grand inspirateur Ahmad Al-Tayyeb est le recteur), vient de publier un communiqué expliquant que les propos tenus par M.Macron lors de son discours sur le séparatisme islamique étaient « racistes». Ca la fiche mal !

N’hésitons pas plutôt à nous référer aux écrits de M.Alain Besançon, en particulier  « La tentation de l’islam » et « Vatican II a-t-il compris l’islam ». Soucieux de l’intégrité du dogme catholique, A.Besançon suggère la recherche de bons rapports entre musulmans et catholiques sur le terrain de la morale commune, des vertus communes, mais recommande d’éviter à tout prix de se placer sur le terrain religieux parce que c’est là que commence la confusion.

Pour aller plus loin,  je vous recommande ce “Manifeste des vérités chrétiennes de l’islam“.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services