Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis

Pourquoi Donald Trump pourrait gagner les présidentielles

Analyse intéressante de Vivien Hoch :

13138752_782763125156556_2728711661455853540_n-960x540"Nous le disons depuis un an, alors qu'il était tout en bas des sondages de la primaire républicaine, voire inexistant,  le « milliardaire insolent » Donald Trump est bâti pour gagner cette présidentielle. Il incarne de plus en plus l’homme providentiel pour une Amérique dévastée par six années catastrophiques d’Obama, quelqu'un capable de bousculer complètement les codes d'un système de bienpensant qui nous étouffe tous.

Les campagnes de presse contre lui sont sidérantes de violence, d’acharnement, d'unanimité et, souvent, de mensonges contre Trump. Quand le Washington Post met 20 enquêteurs à plein temps pour éplucher la vie de Donald Trump et trouver des dossier à exhumer, leur liberté est clairement remise en cause : qui épluche la vie sûrement beaucoup plus obscure de madame Clinton ?

Qualifié par la presse française de « raciste, nauséabond, misogyne et offensant » (Vanity Fair), ou encore « virulent et agressif » (Le Monde), il constitue à la fois l’antinomie de l’Obamania, et le contrepied de toutes les fausses valeurs « progressistes », « universalistes » et «démocratiques » prônées par la classe politique occidentale (en fait les valeurs déconstructrices et collectivistes). Il rappelle le sens de la frontière et de la souveraineté, tant des USA que des autres pays dans lesquels ces derniers se sont trop souvent ingérés.

13240711_787155054717363_7257308777744272772_n-300x215Mais, sérieusement, comment les médias peuvent-ils être aussi grossièrement et massivement anti-Trump après avoir été autant Obamalâtres ?

Ils réagissent de manière pavlovienne, et cela Trump l'a très bien compris. On appuie sur tel bouton, ils réagissent de telle manière. Trump évoque le fait qu'il y a trop d'immigrés illégaux, les médias, les stars et même le pape réagissent et, de fait, parlent de lui. Réflexe pavlovien. Trump est omniprésent dans les médias, certes de manière extrêmement négative, mais omniprésent. Les médias ont fait l'élection d'Obama, ils feront également celle de Trump. 

Radicalement anti-système, il traite les politiciens d’ « imbéciles » aux mains liées par les lobbys. Lui a assez d’argent pour avoir ses propres lobbyistes, « des gens super qui travaillent pour moi ». Ce candidat anti-establishment n’est pourtant pas arrivé là où il en est sans mettre les mains dans le camboui politicien avec son compte en banque estimé à plus de 4 milliards de dollars. Mais il ne le cache pas : «Bien sûr que j’ai dû donner de l’argent. Sinon, l’immeuble dans lequel nous sommes pour cette interview ne ferait que 18 étages, pas 68 », affirme-t-il tranquillement sur CNN.

Ayant gagné par forfait la primaire républicaine, après avoir littéralement éliminé ses concurrents, tous les signaux sont aujourd'hui au mois après mois, des points à la froide démocrate Hillary Clinton, qui n'est pas aimée aux Etats-Unis (sauf par les médias et Hollywood, évidemment) (…)

Ouvrant beaucoup plus son électorat, draguant les électeurs de Sanders qui détestent Clinton, et, surtout, explosant médiatiquement sa rivale, la dynamique est clairement de son côté. Ceux qui vomissent la campagne « téléréalité » et la politique « shobizness » de Trump ont souvent été les premiers moutons à supporter l’Obamania, qui n’a été, à bien des égards, que le même genre de spectacle, mais celui-ci, tout à fait admis. Au-delà du spectacle, il est certain que l’Amérique a davantage besoin d’un entrepreneur que d’un politicien professionnel ou d’une marionnette pour redresser le pays. L'Amérique – et le monde – a surtout besoin de quelqu'un qui peut remuer ce monde qui est, au fond, si conservateur dans sa transgression."

Partager cet article

20 commentaires

  1. Il y a trente ans, je m’en souviendrais pendant longtemps, en 1980, un acteur de cinéma qui jouait avec John Wayne avait remporté l’élection présidentielle contre Jimmy Carter. Il s’appelait Ronald Reagan (j’ai une photo dédicacée de sa part car j’ai correspondu pendant huit ans avec lui comme avec le général Bigeard).
    Aujourd’hui, trente ans après, Donald Trump sera le nouveau Reagan que l’Amérique a besoin.
    S’il est élu, je lui enverrai une médaille religieuse pour le protéger et peut-être une carte postale du Puy-du-Fou. Où un livre sur Jeanne d’Arc.

  2. la Pologne, la Hongrie, l’Autriche, demain peut-être les Etats-Unis, bientôt il ne restera plus qu’un pays où ça fleure bon le « vivre-ensemble » Dans les rues de certains quartiers de Paris, on peut même le sentir

  3. Les peuples « occidentaux », dont les Américains, n’en peuvent plus de la dictature du gender, des LGBT, du 68-tardisme, du Nouvel Ordre Mondial, dégénéré, oppressif et barbare.
    ça craque de partout.

  4. « qui épluche la vie sûrement beaucoup plus obscure de madame Clinton ? »
    Hillary Clinton. Sally Miller, ancienne maîtresse de Bill Clinton, ne cache pas qu’Hillary est lesbienne. Mais que cela ne l’empêche pas de coucher avec des hommes. Ce qui expliquerait qu’elle ait avorté plusieurs fois.
    http://www.theamericanmirror.com/hillary-had-several-abortions-kept-chelsea-for-political-appearances-bills-former-lover-says/
    En 2013, une autre maîtresse de Bill (avec une femme lesbienne on peut comprendre son nombre de maîtresses), Gennifer Flowers, avait affirmé crument qu’en fait « Hillary avait « bouffé plus de chatte que lui ».
    http://www.dailywire.com/news/3460/so-apparently-bill-went-around-telling-his-amanda-prestigiacomo
    De son côté, Hillary dut passer plus de trente ans à couvrir les scandales liés aux escapades extra-maritales et aux viols de son mari. Comme le confirme Larry Nichols (un de ses tueurs à gage).
    https://www.youtube.com/watch?v=KWL_NBJN5cA
    Dans ce milieu, la mort d’une personne pour raisons d’état n’est rien. Et on ne compte pas non plus le nombre de pays détruits pour des raisons qui ne le méritaient pas.
    Le cas Obama n’est pas très différent, même s’il est le président le moins transparent de toute l’histoire des USA :
    https://www.youtube.com/watch?v=oUNrlLa2AzE
    On sait qu’il est franc-maçon :
    http://gaelle.hautetfort.com/archive/2009/02/03/obama-est-franc-macon.html
    Qu’il a été un moment donné un prostitué gay :
    https://www.youtube.com/watch?v=EbKk5EEjjlk
    Il a d’ailleurs toujours un comportement bizarre envers certains de ses collaborateurs ! Ici avec son porte-parole, Jay Carney, qui doit le quitter (pourquoi ce baiser et ses larmes ?) :
    https://www.youtube.com/watch?v=UY7CaMrP27c
    Et que penser de son ancien garde du corps Reggie Love, connu pour avoir déjà eu à l’université un comportement homosexuel ?
    http://www.wnd.com/2012/08/the-return-of-obamas-body-man/
    http://sandrarose.com/2013/02/obama-vacationed-alone-with-reggie-love-bans-media-from-taking-pictures/
    Une camarade de classe témoigne qu’il fréquentait plutôt des amis gays :
    https://www.youtube.com/watch?v=vF6HGlgzxps
    Un autre, Larry Sinclair témoigne qu’il l’a sucé par deux fois alors qu’il était un sénateur et continuait à prendre de la cocaïne :
    https://www.youtube.com/watch?v=18578nQObow
    Ce qu’en pense Frère Nathanael :
    https://www.youtube.com/watch?v=2yO21Lbv2Kk
    Comme quoi ce qu’on raconte sur Trump aura du mal à être pire !

  5. @ Sylvie :
    C’est la classe d’avoir pu correspondre avec l’un des « géants » occidentaux de la fin du 20e siècle ! Je vous envie…
    Vous le savez sans doute, je ne suis pas « fana » de Donald Trump, car je ne le crois pas capable de gouverner (avec tous les risques et les contraintes que cela comporte) ; mais je le préfère encore à la détestable Hillary Clinton, qui en tant qu’avocate féministe, représente pour moi tout le côté sectaire et irresponsable du progressisme qui fait tant de ravages en occident…
    @ Bébert :
    Bien d’accord avec vous… Cela me fait penser à cette citation (j’ai oublié l’auteur) : »En France, les derniers candidats communistes à une élection seront des curés » !

  6.  » il est certain que l’Amérique a davantage besoin d’un entrepreneur que d’un politicien professionnel ou d’une marionnette pour redresser le pays. »
    Ne pensez-vous pas qu’Onc’ Donald ne sera lui aussi qu’une marionnette … ?

  7. Bravo à Bébert. Excellent.
    Il est vrai que le monde entier nous envie nos belles valeurs et notre vivre-ensemble !

  8. Je commence à croire qu’effectivement Donald Trump sera élu président des U.S.A, en réaction à la mollesse d’Obama.
    Bien sûr, dans l’émission C dans l’air, une jolie « spécialiste des U.S.A », Nicole Basaran (je me trompe peut-être sur le nom), prédisait que Trump ne pourrait jamais être le candidat des républicains.
    Maintenant, elle est choquée, elle insiste sur « le racisme » de Trump et de ses électeurs.
    Elle avait aussi affirmé que même si Trump devenait président, il ne pourrait pas faire ce qu’il veut parce qu’il y a beaucoup de contre-pouvoirs qui limitent celui du président aux U.S.A.
    Les bien -pensants de l’establishment prennent leurs désirs pour des réalités.

  9. A irishman : un président américain ne « gouverne » pas, il préside. N’oubliez pas qu’il a peu de pouvoir en comparaison avec la présidence de notre pays. Ne transposons pas nos propres shémas.
    Etre président américain c’est à la portée de beaucoup…

  10. Les médias comme les grandes instances internationales sont achetés par l’argent du Qatar, de l’arabie saoudite et de la turquie : le front Sunnite.
    Nous sommes entrés dans la 3° guerre mondiale.
    Ces musulmans-là ont créé DAECH avec les démocrates américains. C’est Hillary Clinton qui l’avoue elle-même.
    Mais tout ne s’est pas passé comme ils le voulaient. La Syrie s’est battue férocement. La Russie a réagi et a prouvé devant l’ONU la collusion de la Turquie avec Daech, l’Iran chiite a gagné une bataille. Et maintenant O Bama doit s’en aller.
    Aujourd’hui, ils font le ménage : les marines américains ont été envoyé pour liquider les chefs de Daech afin qu’ils n’y aient plus de témoins, la turquie brûle ses dernières cartouches contre l’Europe (migrants, etc…), l’arabie saoudite se bat contre l’effondrement des cours du pétrole..
    Reste les médias qui se déchainent pour empêcher TRUMP , le représentant de la véritable amérique, continent à majorité blanche et encore chrétien, d’arriver au pouvoir. ILS ONT LA TROUILLE !!!!

  11. Ou bien « ils » empêcheront Trump de représenter le parti républicain à l’élection,
    Ou bien « ils » le tueront avant ou après l’élection.
    Kennedy, pourquoi tu tousses?

  12. Je rigole en pensent a notre Seigneurie Sérénissime Grandeur ,allant courber l’échine devant le nouveau présidant USA ?

  13. Il est vrai que Hillary Clinton peut parler ,tout le monde sait pertinemment qu’elle est « un prix de vertu  »
    https://francais.rt.com/international/19893-julian-assange-france-etats-unis-souverainete

  14. Je suis très sceptique quant à la victoire de Donald Trump. L’exemple autrichien montre que l’oligarchie conserve de la ressource pour mystifier le peuple.

  15. http://www.bfmtv.com/international/presidentielle-americaine-un-sondage-donne-trump-gagnant-face-a-clinton-976330.html
    Même si un sondage ne signifie pas la vérité, plusieurs sondages montrent que Trump est en train de gagner du terrain et vite rattraper Clinton. Il suffirait qu’Obama n’arrive plus à entraver l’enquête du FBI une fois HC investie pour que DT l’emporte… Le Parti démocrate pourrait choisir Sanders si jamais HC n’avait pas assez de délégués en dépit de sa large avance sur lui, ou un autre personnage.
    A noter la photo de BFM qui ne présente pas Trump sous un jour défavorable…

  16. Hillary est une menteuse professionnelle de plus elle a le FBI aux trousses car, comme une imbécile qu’elle est, elle s’est laissé voler des milliers d’emails d’état confidentiels, des milliers, on dit même que les russes lui en ont piqué 20 000. Et donc, ceux parmi les yankees à qui il reste un fond d’honnêteté intellectuelle et un certain sens de l’honneur ne voteront pas pour cette grue arriviste et stupide.

  17. Trump pourrait…Non Trump va gagner et basta.
    6 années de catastrophe obama…Non non… Les
    Bush et une chambre confessionnelle qu’il ne faut pas déranger quand ses représentants soit disant sont en pleine fête religieuse…
    Comme ce fut le cas en pleine crise économique..
    Une amérique qui a servi dans les mains de voleurs et d’assassins à piller le monde occidental.Et qu va piller l’europe avec le traité transatlantique, qui va réduire les peuples occidentaux par sa culture mac do…
    Vous croyez mes propos simplistes…Nous en reparlerons…

  18. Attention quand même : ce n’est pas parce que Clinton est un repoussoir et que Trump sait draguer l’électorat anti mondialisation que Trump est bon…
    Je pense qu’il va faire comme Sarkozy en 2007, prendre le pouvoir sur un programme et en appliquer un autre qui restera au service du mondialisme

  19. Je partage les inquiétudes de VENDOME sur « la santé » de Mr Trump si les sondages le donnent gagnant à l’élection présidentielle; il pourrait bien lui arriver un accident bizarre.
    @ GERARD,
    Si D. Trump devient président des U.S.A, notre Saint-Père va en être malade…

  20. D’accord avec vous, Ludovic.

Publier une réponse