Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Pour sortir de la crise : l’homme au centre, et donc soutien à la vie et à la famille

DmDe Zenit :

"La sortie de crise suppose de replacer la personne humaine au centre des préoccupations de l’Europe, avertit Mgr Mamberti qui invite à la confiance, à la solidarité et à la responsabilité.

Le secrétaire du Saint-Siège pour les relations avec les Etats, Mgr Dominique Mamberti, a en effet reçu, lundi 11 juin, les ambassadeurs des pays de l'Union Européenne accrédités près le Saint-Siège, alors que s’achève la présidence danoise de l’Union.

Radio Vatican rapporte que Mgr Mamberti a notamment déclaré : « Le moyen de sortir de la crise, ne peut pas être uniquement fondé sur des solutions techniques, même novatrices, mais doit s’inspirer du cadre européen commun, qui voit dans la figure et les responsabilités de la personne humaine une ressource inestimable ».

« Le développement de l'Europe ne peut ignorer la place centrale de la personne », a insisté le ministre des Affaires étrangères de Benoît XVI.

Il n'est pas question, a-t-il précisé, «d'introduire un principe religieux, mais de reconnaître, comme l'a fait De Gasperi, que« l'origine de cette civilisation européenne est le christianisme ».

« Pour se remettre en marche avec décision, l'Europe doit commencer d'abord par l'Homme, plutôt que par les marchés ou les institutions. Repartir à partir de l’Homme signifie avant tout soutenir la vie et la famille », a ajouté Mgr Mamberti, toujours selon la même source.

Quant à la question politiques, Mgr Mamberti appelle à repenser toute l'architecture européenne en disant : « Une Union Européenne basée uniquement sur les marchés est vouée à l'échec, une Union Européenne qui met l’Homme en son centre est vouée à la réussite ».

Partager cet article

3 commentaires

  1. Voila une bonne solution proposée par l’Eglise. L’eglise devrait même s’en inspirer pour ses salariés.

  2. Ce qu’il faudrait replacer au centre des préoccupation c’est Notre Seigneur Jésus-Christ, Vérité incarnée qui a dit : “Sans moi vous ne pouvez RIEN faire” Il n’y a pas d’autre solution, il faudra y venir tôt ou tard et cette solution est valable même en dehors de l’Europe, même au Vatican.

  3. d’accord avecLB.
    un des plus grands malheurs de l’humanité aujourd’hui, c’est que l’Eglise elle-même place la dignité humaine au niveau de celle de Dieu. C’est oublier que l’Eglise a toujours parlé de la dignité du baptisé, né “surnaturellement” de l’eau et de l’esprit, selon les paroles de Jésus à Nicodème. Rome et nos prélats semblent avoir remplacé cette dignité-là par une dignité naturelle, perdue dans la nature déchue du pécheur…..Quand nos prélats retrouveront-ils ces paroles de vérité, qui donnent la vraie liberté? Non jamais, l’homme qui se fait dieu ne remplacera le Dieu qui s’est fait homme!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services