Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société / L'Eglise : Le Vatican

Pour prendre du recul : Pie XII et le vote

Pour ne se tromper dans l'interprétation d'une phrase sortie de son contexte et qui circule de plus en plus sur le net, voici l'intégralité du texte de Pie XII (adressé aux femmes d'Italie) d'où elle est tirée. Sa compréhension n'est plus la même :

P12"Promettez à Marie d'être une jeunesse catholiquement active. Ces derniers temps, la position sociale de la femme a subi une évolution non moins rapide que profonde. La femme s'est vue transportée du sanctuaire recueilli de la famille au vaste espace et à l'agitation de la vie publique. Elle exerce aujourd'hui les mêmes professions, porte les mêmes responsabilités et jouit, même dans le domaine de la vie politique, des mêmes droits que l'homme.

Avec la soudaineté et la précipitation d'un torrent impétueux, cette révolution a rompu les digues que la nature et les habitudes avaient construites ; elle a bouleversé la femme, menaçant de la découronner de sa plus noble dignité et de l'arracher à sa mission de mère. Il serait vain de réagir et de récriminer contre une telle transformation, mais il faut conjurer le péril qu'elle comporte. Et c'est à cela que doit tendre aussi votre action.

a) Par la profession ouverte de votre foi (…)

b) Par votre action à l'égard des autres (…)

c) Par le bon exercice des droits politiques

"Un bon nombre d'entre vous jouit déjà des droits politiques, du droit de vote. A ces droits correspondent autant de devoirs ; au droit de vote, le devoir de voter, le devoir de n'accorder votre suffrage qu'aux candidats ou aux listes de candidats qui présentent non pas des promesses vagues et ambiguës, mais des garanties sûres qu'ils respecteront les droits de Dieu et de la religion.

Pensez-y bien : ce devoir est pour vous sacré ; il vous oblige en conscience ; il vous oblige devant Dieu, car avec votre bulletin de vote vous avez entre les mains les intérêts supérieurs de votre patrie : il s'agit de garantir et de conserver à votre peuple sa civilisation chrétienne, à ses jeunes filles et à ses femmes leur dignité, à ses familles leurs mères chrétiennes.

L'heure est grave. Soyez conscientes de votre responsabilité. Allez, allez toutes de l'avant, jeunes filles et adolescentes. Allez de l'avant par votre exemple. Allez et éclairez les consciences ignorantes, incertaines, hésitantes. Allez et instruisez de maison en maison, de famille en famille, de rue en rue, de région en région. Ne vous laissez vaincre par personne en activité, en ferveur, en zèle, en esprit de vérité, de justice, d'amour".

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

9 commentaires

  1. Les phrases en souligné sont particulièrement fortes et nécessaires en ces temps de crise… Elles sont malheureusement les plus décriées par nos Evêques et nos médias catho-gentils-flashmob-et-autres.

  2. Merci de chercher des textes pour tenter de nous éclairer et de prendre du recul dans cette période électorale qui peut déchainer tant de passions!on en a bien besoin!je crois que l’une comme l’autre position peuvent se comprendre et qu’il faut qu’on fasse preuve de charité les uns envers les autres! cela ne doit pas briser notre union! que Dieu ait pitié de notre pauvre pays!

  3. Une précision qui a son importance: ce texte n’était pas adresse aux femmes de France, mais a l’Action catholique italienne, le 20 avril 1946.
    [Oui, une coquille que j’avais corrigée dans ma version finale, mais qui n’est pas en ligne… JL]
    Les recommandations de Pie XII sont a placer dans le contexte de l’Italie de l’époque, qui était depuis mars en campagne pour, notamment, les législatives de juin. Elles ont été lues par tous (et critiquées par certains, tel Maritain) comme un soutien a la Démocratie chrétienne face aux tentatives de séduction des communistes (les “promesses vagues et ambiguës”, c’est eux.). En face, De Gasperi faisait écho presque mot pour mot aux formules employées par le Pape, pour le cas ou le message n’aurait pas été assez clair.
    Je n’ai pas reçu les mels auxquels Lahire fait allusion, mais j’imagine qu’ils tirent les phrases soulignées de leur contexte pour s’opposer a un vote pour le président sortant. Se servir des paroles de Pie XII de cette manière n’est rien moins qu’une forfaiture.
    [Non, il s’agit d’un très court extrait “ce devoir est pour vous sacré ; il vous oblige en conscience ; il vous oblige devant Dieu, car avec votre bulletin de vote vous avez entre les mains les intérêts supérieurs de votre patrie”.
    Il est utilisé pour “expliquer” à tous l’obligation de prendre un bulletin et de le glisser dans l’urne. On retrouve ce procédé dans les mels en questions mais aussi dans nombre d’articles ou sur des blogs. La réalité du message du Pape est tout autre.
    JL]
    A noter le récit de ces événements – vus du peuple catholique – dans l’inoubliable “Cheval Rouge” d’Eugenio Corti.

  4. Je ne connaissais pas ce texte,c’est une exhortation qui va dans le sens de la loi naturelle;hors contexte?Je ne le pense pas.
    Vu le glissement des comportements de la civilisation chrétienne qui a trop voulu suivre la modernité (“la libération de la femme”), c’est à se demander si une certaine interprétation de l’Islam actuelle n’est pas le revers de la médaille des cinquante dernières années passées (la chute).
    Une personne du genre féminin,si elle provoque en essayant d’attirer les regards sur ses attributs quasi en permanence,finira par ressembler à une prostitué et s’éloignera de sa grace d’origine:l’ordre est troublé,surtout si elle veut commander à tout va.
    “Il s’agit de garantir et de conserver à votre peuple sa civilisation chrétienne…”je viens de lire.
    Il faut aussi des hommes à côté,des vrais,pas des efféminés;le respect d’autres confessions envers les chrétiens s’en trouvera renforcé.
    Commentaire modéré.

  5. DISCOURS AUX CURÉS DE ROME ET AUX PRÉDICATEURS DE CARÊME (10 mars 1948)
    En particulier concernant les élections, le Souverain Pontife énonce les directives suivantes:
    De tout cela il s’ensuit que :
    1° Dans les circonstances présentes, c’est une stricte obligation pour tous ceux qui en ont le droit, hommes et femmes, de prendre part aux élections. Quiconque s’en abstient, spécialement par indolence ou par lâcheté, commet en soi un péché grave, une faute mortelle;
    2° Chacun doit voter suivant le dictamen de sa propre conscience. Or, il est évident que la voix de la conscience impose à tout catholique de donner sa voix aux candidats qui offrent des garanties vraiment suffisantes pour la protection des droits de Dieu et des âmes, pour le véritable bien des particuliers, des familles et de la société, selon la loi de Dieu et la doctrine morale chrétienne 1.
    1. De son côté la Sacrée Congrégation Consistoriale déclarait le 31 mars 1947 : « En considération des dangers auxquels sont exposés la religion et le bien public, dangers qui requièrent la collaboration de tous les gens honnêtes, la Sacrée Congrégation Consistoriale avertit tous ceux qui ont le droit de vote sans distinction d’âge ou de sexe, qu’ils sont dans l’obligation de faire usage de ce droit. Les électeurs ne peuvent donner leur voix qu’aux listes de candidats dont on a la certitude qu’ils défendront le respect de la loi divine et le respect de la religion dans la vie publique et privée ».
    http://www.clerus.org/bibliaclerusonline/es/cch.htm
    le Pape Benoit XVI nous a donne les elements de discernement avec les points non-negociables ; Chacun doit voter suivant le dictamen de sa propre conscience, a la lumiere de cet Enseignement.
    “Les électeurs ne peuvent donner leur voix qu’aux listes de candidats dont on a la certitude qu’ils défendront le respect de la loi divine et le respect de la religion dans la vie publique et privée .” l’abstention ne peut etre consideree comme un peche ou une faute grave, quand aucun des candidats ne respecte la Loi de Dieu et la Doctrine morale chretienne.

  6. Vous faites parler le magistère en lui donnant une portée dont personne n’est en mesure de dire si c’est bien celle que Pie XII aurait voulu !
    En l’occurrence, son discours s’adresse aux Italiens dans un contexte bien précis puisqu’il fait allusion à des candidats pour qui il incite à voter : ceux de la Démocratie Chrétienne.
    Vouloir les appliquer aux élections en France est tout simplement un détournement regrettable, voire une manipulation.
    Manipuler la doctrine catholique quand on n’a aucun mandat pour enseigner dans l’Eglise est un acte grave, surtout lorsqu’on la détourne à des fins politiciennes….
    [Gardez vos procès d’intention pour vous. Ils commencent à être lourds…
    Je vous mets au défi au milieu de votre fiel de :
    – montrer où je détourne quoi que ce soit;
    – de prouver que je ne suis pas qualifié pour quoi ce soit;
    – de démontrer à tous qu’il faut des qualifications particulières pour vivre sa foi;
    – enfin de relire objectivement ce texte en acceptant les mots de Pie XII lui -même qui dit rappeler des “principes fondamentaux”.
    Alors cessez vos faux procès en parti pris. Cessez de prêter des intentions qui n’en sont pas. Et tout ira mieux pour tout le monde.
    Ce texte, dit l’auteur, a une portée universelle. Cela vous déplaît car ça vous dérange dans vos petites idées.
    Peu m’en chaut, je continuerait à rappeler l’enseignement de l’Église. Même ci ça vous chatouille.
    JL]

  7. merci, Monsieur Lahire, pour vos rappels !!
    si le discours du pape Pie XII ne convient pas a tout le monde, au pretexte qu’il ne serait pas de l’annee 2012,
    qui n’a pas compris que Benoit XVI a rappele les points NON negociables, justement a la veille de l’annee 2012, annee de nombreuses elections dans le monde : France, Etats-Unis, Russie, etc… notre Saint-Pere est surement un trop fin stratege pour la comprehension de certains

  8. @Arnold,
    Désolé monsieur,quand il s’agit de protéger la loi naturelle les barrières politiciennes et confessionnelles doivent se retirer:les arrières pensées n’engagent que ceux qui les produisent essentiellement par soif du pouvoir et esprit de parti.
    Ce texte de Pie XII est prophétique,c’est ce qui caractèrise sont universalité.

  9. @ btk,
    Les gens comprennent fort bien au contraire : simplement, comme ils refusent d’aller au bout, ils se tortillent pour trouver des raisons de ne pas le faire…
    Il suffit d’éplucher les commentaires du SB ces dernières semaines pour voir combien les PNN sont à géométrie variable pour les catholiques… alors, les vendre à ceux qui ne le sont pas…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!