Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Liberté d'expression

Pour les propos antisémites de Ahmed Chekab, toujours pas de sanction

Laurent Obertone réagit dans Valeurs actuelles à la condamnation d'Anne-Sophie Leclère :

"[…] Pour prendre neuf mois ferme, il faut forcer un barrage et blesser sept policiers (Ouest-France, 1er juillet 2014), tabasser sa femme jusqu'à lui briser les côtes et agresser un unijambiste à l'aide d'une massue à pics (L'Observateur du Valenciennois, 9 mai 2011), donner un coup de tête à un cheminot (Le Parisien, 21 janvier 2014), agresser un chauffeur de bus et un passant (Le Phare dunkerquois, 28 décembre 2012), attaquer une famille et menacer de mort des policiers sous l'emprise d'alcool et de cannabis, en état de récidive (Ouest-France, 14 février 2013), tirer des coups de feu sur quelqu'un (L'Observateur du Douaisis, le 29 octobre 2011), être président local de SOS racisme, militant anti-violence, et défigurer sa compagne à coups de pied au visage, "avec acharnement", jusqu'à lui déchausser quatre dents, lui fracturer le nez, la couvrir de sang des pieds à la tête (la Voix du Nord, le 9 août 2012), se livrer à une séance de torture raciste sur un étudiant blanc -agression, séquestration, vol- (Metro, 20 juin 2013).

Il y a quelques jours, Ahmed Chekab, adjoint au maire socialiste de Vaulx-en-Velin, "jeune élu sous pression en train d'apprendre", tenait des propos antisémites. Ni sanction ni démission (Le Progrès, le 9 juillet 2014).

Tous égaux devant la loi ? La répression est donc une solution ? La prison n'est plus l'école du crime ?"

Partager cet article

9 commentaires

  1. Il me semblerait plus approprié aujourd’hui de s’indigner des propos christianophobes (et surtout cathophobes!) jamais sanctionnés…
    Mais il est vrai que nous vivons une époque où ministre en tête, la lutte fondamentale à mener est la lutte contre le catholicisme…
    Etonnant qu’ici même on vole au secours des dictateurs de la pensée, les premiers à s’attaquer au christianisme…

  2. Humour noir:
    C’est dur quand même pour la mignonne petite guenon d’être comparée à Mme Taubira…Que fait la SPA?

  3. Être socialiste donne le droit de commettre tous les larcins possibles sans être inquiété : les médias complaisants, les juges amis, les procureurs distraits, les policiers complices, tout vous assure une totale impunité.
    Effectivement, la dictature de la pensée s’installe partout, insidieuse mais réelle : qui ne tourne dix fois la langue dans sa bouche afin de suggérer de façon non répréhensible des vérités qui paraîtront néanmoins offensantes pour les oreilles rééduquées par le politiquement correct de nombre de nos contemporains ?
    Mais ce qui est saisissant ici, comme le note Saint Plaix, c’est le deux poids deux mesures :
    – propos cathophobe : circulez, rien à voir ;
    – propos islamophobe : à condamner ;
    – propos antisémite : condamnable, sauf dans la bouche d’un socialiste ;
    – propos anti-français : rien à redire, ils l’ont bien mérité ;
    – propos contre une ministre qui vomit la France : assimilé à un propos raciste.
    – etc.
    Il est vrai qu’en France, nous avons une justice au mur des cons.

  4. Notre pays est sous un régime d’apartheid camouflé.
    C’est une oligarchie corrompue qui est aux manettes.
    Notre justice est pourrie.
    Nos forces de l’ordre sont vérolées.
    Notre gouvernement est incompétent.
    Faut il que je continue la liste ?
    Le grand soir arrive à grand pas pour qui sait voir l’enchainement des événements.
    Le 13 juillet le centre de Paris a été livré aux communautés exogènes de notre pays, rien ne s’est passé. Comme au Trocadéro l’année dernière.
    Paris est couvert de pub ramadanesque.
    Les merdias ont beau pérorer, personne ne les croit plus.
    Les français de province s’organisent en milice.
    La guerre civile est désormais à nos portes.

  5. Nous allons vers une forme de totalitarisme de moins en moins doux.

  6. Propos antisémites sans sanction, sans soulèvement médiatique, sans réaction en chaîne, sans demande de justification à tout membre du PS se présentant sur un plateau de TV, aucun réaction de notre président aux nouvelles lunettes style vieux Mitterrand décoré de la francisque, rien de Valls pourtant lié éternellement à Israël, rien sur les chaines et les plateaux avides d’en mettre et d’en remettre des couches jusqu’à la nausée dans d’autres cas…
    Conclusion: Tous ceux qui se taisent aujourd’hui parmi ces mondains ne feront jamais rien demain pour le bien de la France. Rien du tout, car les faits prouvent aujourd’hui qu’ils accepteront n’importe quoi pour garder leur ridicule privilège d’ici bas. Jusqu’à leur mort.
    Et après la mort? Mieux vaut y avoir pensé à temps…

  7. Non seulement M Chekab est socialiste, mais il est encore issu de la diversité maghrebine. Or l antisemitisme ne vient que des indigènes catholiques d extreme droite. Donc ce Monsieur ne peut pas etre antisemite.

  8. On comprend pourquoi Mme Taubira veut vider les prisons, il faut faire de la place pour y mettre les opposants.

  9. ….notre “justice” vient d’atteindre le niveau de celles des républiques bananières…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services